Julie Blais Comeau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Blais Comeau
 

Situation délicate : l'étiquette du mariage contemporain

Publication: 10/06/2012 08:05

De nos jours, les questions d'étiquette du mariage sont beaucoup plus complexes : les mots justes pour la rédaction du faire-part, de quel côté porter la boutonnière et si c'est le nouvel époux ou la nouvelle épouse qui posera en premier sa main sur le couteau du gâteau de noces.

Les fiancés contemporains font face à plusieurs situations délicates. Dans la majorité des cas, leur mariage sera la plus grosse et la plus formelle des célébrations de leurs vies. Les solutions à ces dilemmes du mariage contemporain incluent la diplomatie, des attentes réalistes et la tradition.

Même si c'est la journée du couple, il ne s'agit pas de tout personnaliser et de tout contrôler. Il reste encore certains rites importants dans cette cérémonie, religieuse ou non, et les membres d'un cortège nuptial et les invités ne sont pas des marionnettes.

Oui, l'étiquette a évolué mais elle inclut encore le respect des autres et des circonstances. Ça, c'est l'essence de l'étiquette, ancienne ou moderne.

Voici quelques situations mariage délicates et leurs solutions contemporaines.

Situation délicate 1 : Je suis très proche de trois de mes cousins tandis que je n'ai pas parlé aux deux autres depuis près de deux ans. Dois-je tous les inviter, ainsi que leurs conjoint(e)s et leurs enfants?

Solution(s) : Lorsque vous dressez la liste de vos invites, vous devriez inviter tous les membres de chaque catégorie. Il est aussi important d'aussi inclure les époux, fiancés et conjoints de chaque invité sur votre liste.

La décision d'inviter des enfants revient au couple et s'applique des deux côtés de la nouvelle famille. Si vous décidez d'inviter des enfants de 12 ans et plus, vous écrirez seulement les noms des enfants de 12 ans et plus sur les faire-parts de chaque famille. Les seules exceptions seront les enfants choisis comme bouquetière, porteur d'alliances ou pages. À inclure aussi dans votre liste, les parents de chaque enfant qui participe au cortège nuptial.

Situation délicate 2 : L'année dernière, nous avons envoyé à tous nos invités un carton leur demandant de réserver la date future de notre mariage. Depuis, nous avons eu une discorde avec nos voisins de droite, qui eux aussi avaient reçus ce préavis de la célébration de notre union.

Il y a de cela deux semaines, leur ouvrier a endommagé deux panneaux extérieurs de notre cheminée. Ils reconnaissent le bris, mais n'ont encore rien fait ou promis de faire pour la réparation. Nous sommes déçus de leurs comportements. Devons-nous quand même les inviter?

Solution(s) : Vous les avez originalement inclus dans votre liste donc leur compagnie devait vous plaire au départ. Ne pas les inviter à votre mariage serait un impair au niveau de l'étiquette, mais il y a des exceptions. Elles incluent des situations où vous ne souhaiteriez plus jamais revoir ces personnes. Ces situations sont rares et très sérieuses. De plus, se pourrait-il que le couple de la maison d'à côté ait des difficultés financières ou...?

En poursuivant avec une invitation, vous enverrez le message que vous avez confiance en eux et que vous croyez à l'harmonie. Ce geste pourrait aussi avoir le bénéfice additionnel d'accélérer la réparation.

Situation délicate 3 : Les parents de mon futur époux n'ont pas contribué financièrement à notre mariage, mais ma future belle-mère insiste pour prendre des décisions. Dois-je l'inclure dans les préparatifs?

Solution(s) : Considérant que cette femme sera dorénavant dans votre vie, il serait sage de l'inclure dans vos plans nuptiaux. Vous pourriez lui confier certaines tâches comme l'assignation des places pour son côté de la famille. Évidemment, il se pourrait que vous ayez à mettre un peu d'eau dans votre vin, mais n'est-ce pas là ce que tout membre d'une bonne famille fait pour maintenir l'harmonie? Ainsi, vous partez dans cette nouvelle relation du bon pied, sans la froisser.

Si votre belle-famille paye pour certaines dépenses, comme le souper de répétition et ses invitations, décorations et divertissement, il est important d'avoir une conversation pour bien clarifier le budget et les attentes. Cette discussion doit avoir lieu bien avant d'avoir fait des choix ou d'avoir donné un dépôt. Il est important de parler de façon authentique, honnête et claire avec ceux et celles qui défrayeront des coûts pour votre célébration, surtout les hôtes.

Si vous ne pouvez pas vous entendre sur l'allocation des argents, soyez prêts à contribuer en partie ou à payer vous-même pour la totalité de la dépense.

La première étape dans toutes les discussions de contributions partielles ou totales aux déboursés de votre mariage est de reconnaître la générosité de ses participants et d'exprimer votre reconnaissance.

Situation délicate 4 : Nous habitons ensemble depuis maintenant deux ans, notre trousseau est donc complet. Nous ne voulons pas de registre de cadeaux et souhaitons recevoir de l'argent pour faire une croisière en Méditerranée. Comment pouvons-nous poliment en informer nos invités dans le faire-part?

Solution(s) : Les temps ont changé et les couples d'aujourd'hui reçoivent toutes sortes de cadeaux, de la machine à café à l'enveloppe avec des billets de banque à l'intérieur d'une carte. Peu importe ce que vous souhaitez, il est inapproprié de faire la mention des cadeaux sur votre faire-part. Même la petite phrase, "votre présence est tout le présent que nous souhaitons" est de mauvais goût. C'est en effet un peu rigolo, même pour une spécialiste de l'étiquette, puisqu'une invitation à un mariage dicte toujours l'offre d'un cadeau même si on n'ira pas au mariage.

On passera le mot de nos souhaits de cadeaux par nos proches; les membres de notre famille et de notre cortège nuptial. En même temps nos messagers informeront nos invités de l'adresse où envoyer leurs cadeaux.

Une autre alternative moderne consiste à ajouter le registre des cadeaux sur le site web du mariage qui informera aussi les invités des directives, activités additionnelles et hébergements possibles.

Si on vous approche directement, vous pourriez dire quelque chose comme : "Nous économisons pour une croisière et votre contribution pourrait certes nous aider. Peu importe ce que vous choisirez de nous offrir, nous l'apprécions vraiment."

Une petite astuce pour alléger la tâche des notes de remerciements: rédigez-les au fur et à mesure que vous recevez les cadeaux. Du bon côté de l'évolution de l'étiquette du mariage, la responsabilité d'écrire celles-ci est maintenant partagée entre les nouveaux époux et n'est plus seulement celle de la mariée exclusivement.

En conclusion, rappelez-vous que l'étiquette ne veut pas dire avoir le nez ou le petit doigt en l'air mais bien d'être conscient des gens, des circonstances et de faire preuve de respect. Comme le disait si bien ma grand-mère maternelle : "Dans le doute, on s'informe".

Vous vivez une situation délicate? Écrivez à Julie, elle vous répondra promptement.

Retrouvez la aussi sur Facebook

 

Suivre Julie Blais Comeau sur Twitter: www.twitter.com/EtiquetteJulie

Suivre Le HuffPost Québec