Jocelyne Robert

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Jocelyne Robert
 

Sur quelle planète (et dans quel siècle) vit donc le Ministre Moore?

Publication: 20/05/2012 10:43

Je suis outrée. Je rentre d'Europe et j'apprends que des personnes font pression pour faire fermer SEXE : l'expo qui dit tout présentée au Musée national des sciences et de la technologie à Ottawa.

Que des catholiques rigoureux, créationnistes ou autres intégristes s'excitent le poil des jambes à la moindre évocation des choses du sexe est une chose. Mais qu'un ministre, en l'occurrence Monsieur James Moore, ministre du Patrimoine canadien dans le gouvernement Harper, clame que cette exposition est une « insulte pour les contribuables» est d'un ridicule consommé. L'insulte, c'est lui qui l'assène. Insulte à l'intelligence, insulte à la notion de pays civilisé, insulte à l'égard de la Direction du Musée...

Insulte ou pire encore, ignorance crasse ou déni. Le ministre Moore ignore-t-il que les enfants et adolescents sont exposés à cœur de jour, à la pornographie, à la sollicitation de prédateurs sexuels sur le web, à l'hypersexualisation de nos sociétés distillant images, scénarios, chansons , films, clips explicitement sexuels dans des contextes le plus souvent violents? Le ministre Moore ignore-t-il que le sexuel est omniprésent, envahissant, chosifié comme si le corps, la jeunesse et l'érotisme n'étaient que stricts produits de consommation? Le ministre Moore ignore-t-il que homosexualité, masturbation, sodomie et autres faits sexuels qu'il ne veut pas voir sont des réalités universelles, présentes dans toutes les sociétés et dont il faut parler?

Monsieur Moore connaît-il si peu les adolescent-es et est-il si ignorant qu'il ne sait pas que ceux-ci ont plus que jamais besoin d'informations saines, limpides, scientifiques, qui viennent, justement, rivaliser avec le message ambiant omniprésent réducteur? N'a-t-il pas compris que le message global de cette exposition est de proposer à la jeunesse que la sexualité peut être un source de croissance et d'enrichissement plutôt qu'une source d'appauvrissement et un lieu de pouvoir?

Sexe , l'Expo qui dit tout a d'abord été présentée au Centre des Sciences de Montréal avant d'être reprise au Musée national des sciences et de la technologie à Ottawa. Je fais partie de l'équipe d'experts multi disciplinaires consultés tout au long de son élaboration. J'ai aussi été sa porte-parole médiatique. Pour avoir visité des expositions semblables dans le monde dont celle de Paris en 2009 et d'autres de moins grande envergure, j'affirme que Sexe : l'expo qui dit tout est un bijou de créativité, une réalisation respectueuse du degré de développement sexuel des adolescents ainsi que de leurs besoins.

Tous, adolescents, enseignants, parents, intervenants ont reconnu le tour de force réalisé par cette expo : présenter un contenu global, non limitatif, juste, scientifique et non dépourvu d'affectivité, via des plateformes multimédias capables de transmettre les infos de manière ludique et attrayante pour les jeunes.

Cette exposition a été primée, s'est mérité de nombreux prix. Elle fait œuvre éducative et humanitaire en amenant les jeunes qui la visitent de développer un esprit critique face à la pression sociale à l'égard d'une sexualité précoce et « obligée » Elle s'ancre, tout au long de son parcours dans des valeurs morales et humaines de respect de soi et d'autrui, d'égalité, de dignité, de consentement réel, de réciprocité.

Ma foi, si on ne m'avait pas dit, si je n'avais pas lu que ces propos bêtes, primaires et attardés venaient d'un ministre conservateur, j'aurais pu croire spontanément qu'ils puissent venir d'un pornographe, inquiet qu'un public mieux éduqué et mieux renseigné lui fasse perdre une part de son marché...

Le ministre Moore devrait s'excuser d'avoir ainsi insulté l'intelligence des centaines de milliers de jeunes, de parents, d'éducateurs qui ont profité et apprécié cette formidable exposition. Et surtout, il devrait s'attarder à la vraie corruption des mœurs qui ne manque pas dans ce grand Canada.

Je suis outrée et j'ai honte. Monsieur Moore nous donne une autre bonne raison de se demander : Mais qu'est-ce qu'on fait dans ce pays rétrograde ?


jocelynerobert.com

 
 
 

Suivre Jocelyne Robert sur Twitter: www.twitter.com/JocelyneRobert

Suivre Le HuffPost Québec