Jocelyne Robert

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Jocelyne Robert
 

Les sept péchés capitaux de l'hypermodernité

Publication: 20/03/2012 11:14

Autrefois, il y avait les insupportables et mortels péchés capitaux. Ils nous valaient l'enfer à coup sûr. Les plus vieux se souviendront : l'orgueil, l'avarice, l'envie, la gourmandise, la colère, l'impureté, la paresse. Les temps ont changé.

Nous ne péchons plus contre Dieu. Enfin, presque plus. Nous péchons contre l'humanitarisme, contre l'intelligence émotionnelle collective, contre la dignité et la solidarité humaine. Voici les 7 nouveaux péchés capitaux. Selon moi.

La Suffisance

Défaut suprême, caractéristique des arrogants et des prétentieux: "Je suis celui qui sait. » Ce sont souvent ceux là qui intimident, insultent subtilement, méprisent avec élégance. Le suffisant a une démarche propre. Démarche physique j'entends. Je ne sais trop comment la décrire. Tiens, c'est la démarche de Dominique Strauss Kahn. Quand il n'est pas menotté...

La Soumission

Allégeance inconditionnelle, suivisme, servitude. La personne soumise est souvent aveuglée. Tantôt par de fausses croyances ou préjugés, tantôt par sa propre faiblesse. Difficulté ou impossibilité d'affirmation. Le caméléon. La feuille au vent. S'apparente à l'ambivalence qui dit oui un jour, non le lendemain, qui vire sa chemise selon la personne devant et l'air du temps.

La Fourberie

Tantôt renard tantôt requin, la personne atteinte patauge dans une perpétuelle mauvaise foi. La fourberie s'incarne dans le manipulateur, le profiteur, l'opportuniste, le voleur, le détourneur de fonds, d'idées et d'affection... C'est l'art de tromper avec une adresse perfide, odieuse. Pas rares que ces habiles faussaires abusent, en se faisant passer pour des sauveurs consacrés à de nobles causes.

L'Inhumanisme

Celui qui est affecté d'inhumanisme souffre, en fait, d'inhumanité. Il a beau faire partie de l'humanité, il ou elle, est sexiste, raciste, âgiste, xénophobe, homophobe ou misogyne... Parfois il est tout cela. C'est souvent la personne qui commence ses phrases par « Je ne suis pas raciste mais... ». Elle a, en permanence, l'insulte qui lui pendouille à la lippe.

Le Narcissisme

En fait, l'individu qui souffre de narcissisme maladif n'est pas du tout souffrant puisque « après lui le déluge. » C'est un nombriliste au superlatif qui ramène tout à lui. Il joue les victimes avec brio alors qu'il est le bourreau qui enchaîne ses victimes. Il n'est jamais responsable de ce qui ne va pas. Par exemple, Guy Turcotte, meurtrier de ses enfants qui va jusqu'à accuser son ex-épouse de dire des faussetés sur son compte en est la représentation type.

Le Fanatisme

Qu'il soit idéologique ou religieux, le fanatisme est un délire, une intolérance qui pousse à la persécution de l'altérité sous toutes ses formes. Tous les intégristes sont des fanatiques. Dans une moindre mesure il s'exprime aussi par la pensée magique. Voltaire a dit que le fanatisme est à la superstition ce que la rage est à la colère.

Le Négativisme

J'entends ici par négativisme cette affection endémique et pandémique qui consiste à se plaindre, à reprocher, à chialer, tout le temps, contre une chose et son contraire. Les gens atteints bavent, vomissent, attaquent, répandent fiel et amertume sans jamais proposer de solution de rechange ou émettre des idées constructives pour améliorer la situation qu'ils dénoncent...

Différence entre les péchés d'hier et ceux d'aujourd'hui? Avant, on les confessait. On les regrettait.

http://jocelynerobert.com

 
 
 

Suivre Jocelyne Robert sur Twitter: www.twitter.com/JocelyneRobert