Jocelyne Robert

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Jocelyne Robert
 

Quel est le stade de jugement moral des chefs politiques québécois?

Publication: 02/09/2012 13:39

Lawrence Kohlberg a développé une solide théorie du développement moral de l'individu. En soumettant ses sujets à des dilemmes, sous forme de petites histoires, il en vint à dégager six stades successifs de jugement moral.

Le "Dilemme moral de Heinz" est un exemple classique de dilemme posé par Kohlberg à ses sujets:

La femme de Heinz est très malade. Elle peut mourir d'un instant à l'autre si elle ne prend pas un médicament X. Celui-ci est hors de prix et Heinz ne peut le payer. Il se rend néanmoins chez le pharmacien et lui demande le médicament, ne fût-ce qu'à crédit. Le pharmacien refuse.
Que devrait faire Heinz ? Laisser mourir sa femme ou voler le médicament ?

Ce qui intéresse les pédagogues n'est pas tant la réponse que la structure du raisonnement y ayant mené. Avant d'aller plus loin, que répondez-vous au dilemme de Heinz? Et surtout pourquoi ? Vous verrez, plus loin, qu'on peut choisir une même issue pour des raisons complètement différentes qui révèlent les fondements du jugement moral.


Quels sont ces stades de jugement moral?

Les deux premiers stades, préconventionnels, prennent place avant que l'individu ne prenne conscience des conventions sociales.

Stade 1 : Égocentrisme C'est l'évitement de la punition. Heinz doit laisser mourir sa femme pour ne pas aller en prison / Heinz doit laisser mourir sa femme parce que sinon Dieu le punirait d'avoir volé.

Stade 2 : Intérêt personnel "Je dois bien agir car il y a des récompenses à la clé." Heinz doit voler car sa femme l'aimera davantage par la suite / Heinz ne doit pas voler car c'est trop terrible d'être envoyé en prison par le juge

Les stades conventionnels.

Stade 3 Conformité au clan "Que va-t-on penser de moi ?" Besoin de satisfaire aux attentes des membres de son groupe
Heinz doit voler car il passera pour un sans cœur / Heinz ne doit pas voler car sa femme aurait trop honte de lui

Stade 4 La loi et l'ordre Respect des conventions sociales et souci du bien commun.
Heinz ne doit pas voler car c'est interdit par la loi. Un bon citoyen respecte la loi. Point barre. / Heinz doit voler car les tribunaux ne condamnent pas le vol s'il est justifié par assistance à personne en danger.

Les Stades post-conventionnels se situent au-delà des balises d'une société donnée.

Stade 5 Souci des autres Sentiment d'avoir un engagement contractuel, librement consenti, envers chaque personne de son entourage. Recherche du consensus.
Le jugement se fonde sur sa propre évaluation des valeurs morales : enfreindre une loi est possible si on la juge mauvaise. À l'inverse, on peut condamner moralement des activités autorisées par la loi.

Stade 6 Principes éthiques universels Des principes moraux universels influencent les jugements quant au bien et au mal. Lois et accords sociaux ont une certaine validité. Mais, s'ils entrent en conflit avec ses principes humanistes (égalité, dignité humaine, intégrité, consentement, non-violence... ), l'individu respectera plutôt ces derniers qu'il considère comme une exigence supérieure.

Et puis encore...

1. Le processus du développement du jugement moral se développe par étapes successives qui ne peuvent être devancées ou escamotés
2. On ne peut régresser à un stade antérieur (sauf en cas de dégénérescence telle par exemple la maladie d'Alzheimer).
3. Le processus est intégratif : une personne ayant acquis un stade est à même de comprendre les raisonnements des individus de tous les stades inférieurs
4. Et transculturel : dans toutes les cultures, le développement moral suit les mêmes étapes.

Selon Kolhberg, la plupart des enfants possèderaient une moralité préconventionnelle ( stades 1 et 2 et la majorité des adultes une moralité conventionnelle (stades 3 et 4). Seulement 20 à 25 % des adultes atteindraient le niveau postconventionnel (5 et 6). En témoigne, la défense de nombreux tortionnaires nazis qui a consisté à dire qu'on agit de manière morale quand on respecte la loi et qu'on obéit aux ordres de ses supérieurs. Voilà un raisonnement typique de nivau conventionnel. La personne se croit "justifiée" dès lors qu'elle respecte la loi et l'ordre. Elle est incapable de former son propre jugement.

Il existe des variables du dilemme de Heinz. On s'est rendu compte par exemple, qu'il est plus aisé de juger moral le vol d'un médicament pour sauver sa femme que pour sauver sa voisine. On observe aussi une différence entre les jugements émis à propos de situations fictives et les jugements émis à propos de situations réelles.

La théorie de Kolhberg est d'une grande utilité en éducation. Un adolescent dont le développement moral est de stade 3 saisira difficilement le discours de son prof si celui-ci lui sert des arguments de stade 5. Par contre, s'il n'a pas stagné, il peut comprendre des éléments de discours de stade 4 et cheminer. Par ailleurs, une personne qui a atteint un niveau 6 peut très bien ajuster son argumentaire selon qu'elle s'adresse à une personne ou à un groupe de personnes qu'elle croit être de stade 1, 2, 3, 4, 5 ou 6.

Je vous laisse le soin de d'identifier à quels niveaux de développement moral se placent la plupart des arguments des chefs politiques qui se présentent à la direction du Québec...

 

Suivre Jocelyne Robert sur Twitter: www.twitter.com/JocelyneRobert

Suivre Le HuffPost Québec