LES BLOGUES

Laxisme et politicailleries: ne mériterait-on pas mieux?

19/02/2015 11:23 EST | Actualisé 21/04/2015 05:12 EDT

Pas facile de s'intéresser à l'actualité politique et de faire confiance en nos institutions ces temps-ci. Dans les derniers jours, la Cour d'appel acquitte Gabriel Nadeau-Dubois de l'accusation d'outrage au tribunal (annulant ainsi le verdict de culpabilité de la Cour supérieure), tandis qu'un juge accorde une absolution conditionnelle à Yalda Machouf-Khadir, coupable d'une série de méfaits lors de la grève étudiante du printemps 2012.

Ajoutez à cela qu'un juge de la Cour fédérale ontarienne, Keith Boswell, s'objecte à une directive du gouvernement du Canada (adoptée en 2011) obligeant de découvrir son visage lors du serment de citoyenneté et vous avez là quelques raisons pour lesquelles nous sommes de plus en plus nombreux à nous demander si les mots "juge" et "jugement" sont de la même famille. Désormais, les porteuses de niqab (voile qui recouvre tout le visage sauf les yeux) pourront avoir la citoyenneté canadienne sans pour autant dévoiler leur visage.

Mais tenez-vous bien. L'histoire ne se termine pas là. Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, reproche maintenant à Stephen Harper de porter ce jugement en appel devant la Cour suprême. Des excuses!!!, lui réclame-t-il.

Au Québec, on apprend qu'il y a des fouilles à nu dans nos écoles sans la présence des parents et qu'il n'y a pas de limites aux déclarations maladroites du ministre de l'Éducation qui font le tour du monde. Ah oui! Et la rougeole est de retour. Le taux de vaccination contre la rougeole des enfants de Montréal est maintenant inférieur à celui des enfants... d'Afrique! La pensée molle de nos médecins et infirmières portés sur les médecines alternatives ont eu raison de la science. Selon un sondage, il semblerait que 30 % des médecins et des infirmières croient que les enfants reçoivent trop de vaccins. Ben oui...

Pas fini. Si vous lisez les journaux, voici ce qui vous attend. Du côté des négociations avec le secteur public, on raconte que les "enseignants infantilisés" par leurs syndicats appliqueront 60 000 vignettes sur la porte des classes comme mesure de pression. Du côté des militants étudiants, les premiers votes de grève étudiante ont déjà eu lieu. Premiers de classe en matière de perturbation sociale et de militantisme politique, les étudiants en lettres, communication, science politique, théâtre, et sociologie ont déjà voté pour la grève, ces mêmes jeunes qui se plaindront plus tard que leurs revenus ne sont pas à la hauteur de leurs années "d'étude". (En passant, bonne chance à l'étudiant en droit de l'UQAM qui veut obtenir une injonction de la Cour qui empêcherait un vote de grève.)

Enfin, il y a la course à la chefferie du Parti québécois et l'extraordinaire résistance d'une bonne partie des élites médiatiques, artistiques et intellectuelles au Québec à évaluer les conséquences en termes de conflits d'intérêts d'un magnat de presse tel que Pierre Karl Péladeau à la tête du PQ.

Attendez. Ce n'est pas fini.

Ce qui intéresse les chroniqueurs ces jours-ci? Que le premier ministre du Canada, Stephen Harper, ait exprimé à voix haute ce que nombre d'entre nous reconnaissons déjà depuis fort longtemps: qu'aujourd'hui, "les anti-conservateurs sont légion" à Radio-Canada, comme l'exprime si bien Denise Bombardier dans sa chronique d'aujourd'hui. Une vérité, quoi. Et puis après, c'est quoi le problème à ce qu'un PM exprime ce qu'il pense? Ne décrie-t-on pas la cassette?

Ce qui fait couler l'encre au Québec? Que les journalistes auront désormais accès aux ministres du gouvernement Couillard après les discussions du caucus plutôt qu'avant. Voyez ici ce que le Parti Québecor en a fait: un sondage qui vous demande si vous appuyez ou non que le premier ministre Couillard musèle ses ministres. Quelle merde, oui. Voyez également, sur Twitter, les complices des politicailleux faire des rapprochements avec la "méthode Harper". Sans doute en feront-ils des segments à leurs émissions de potins politiques.

Misère... Ne mérite-on pas mieux? Dites-moi: ce Québec, il vous ressemble?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

#FouilleRespectueuse, les réactions à la déclaration d'Yves Bolduc

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter