LES BLOGUES

Bonne habitude jadis, mais mauvaise aujourd'hui!

20/08/2014 01:53 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

« Rien n'est permanent », comme dirait un sage!

Depuis une dizaine d'années, les études et la compréhension du fonctionnement humain progressent à une vitesse folle. Si bien, que certaines informations considérées comme évidentes autrefois sont aujourd'hui mises à la poubelle. Rien de moins! Nous pourrions nous braquer et protester « Faites-vous une idée ». Et bien... voilà! La vie est ainsi faite et nous avons tout intérêt à développer notre sens d'adaptation dans la joie parce que nous serons de plus en plus exposés à la contradiction!

DU GRAS S.V.P.!

Je suis au restaurant et l'homme assis derrière moi commande une salade verte avec un peu de vinaigre en insistant sur les mots sans huile. L'individu exprime à ses collègues de travail qu'il est dans une démarche de perte de poids.

Sur le coup, je me dis : « Quelle tristesse: ces régimes! » Une salade sans huile ça nourrit peu et pour le goût, on repassera. À part crier sa faim dans deux heures, le corps ne nous remerciera pas de l'avoir nourri avec si peu de considération! »

Ensuite, je suis interpellée, encore une fois, par l'écart entre nos connaissances, collectivement parlant, et celle de la science du 21e siècle.

J'avais le goût de lever ma main bien haute pour prendre la parole. S'il avait su que les bons gras sont essentiels au processus d'élimination du système digestif, entre autres, peut-être aurait-il choisi d'ajouter une bonne huile sur sa salade? Mais, bon... je me suis mêlée de mes oignons! Après tout, il ne m'a pas demandé conseil et ses collègues se sont bien chargés de lui en donner... tout à fait gratuitement!

Parlons de cette campagne monstre des années 90 qui encourageait le peuple à réduire, le plus possible, sa consommation en gras (tout gras confondu). Et bien, aujourd'hui tout indique que les gras sont une nourriture de prédilection pour les bons microbes dans nos intestins (ceux qui préservent notre bonne santé et un poids juste). En plus, les bons gras (excluant les gras trans) nous protègeraient contre la dégradation prématurée de notre système cognitif , la mémoire entre autres. Ce n'est pas rien!

Lorsque j'observe mes comportements et ceux des gens qui m'entourent je constate qu'il est de plus en plus urgent de mettre à jour nos connaissances et d'assouplir nos vieilles croyances pour intégrer des habitudes de vie qui soient adaptés aux besoins réels de notre corps.

Je crois que, collectivement, notre détermination à demeurer en santé est bien vivante. Mais puisque les résultats sont difficiles à observer et mesurer, nous nous décourageons.

Le corps humain est sophistiqué et nous sommes dans une ère où nous pouvons mettre à profit ces nouvelles données scientifiques. Je vous invite à suivre mes billets, ils ont pour objectifs d'informer et soutenir les changements de comportements à petites doses et dans le respect et la conscience de soi.

N'oubliez pas d'ajouter de bons gras à votre assiette! Miam!

9 mythes sur les matières grasses