Jill Di Donato

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Jill Di Donato
 

Ce qu'il faut savoir au sujet de l'orgasme des seins

Publication: 19/09/2012 07:13

Écrire au sujet de la sexualité a ses avantages. Lorsque j'assiste à des réceptions ou des 5 à 7, les gens me confient volontiers leurs secrets intimes. L'information qui suit, par exemple, m'a été très utile, en plus d'être particulièrement décoiffante.

« L'autre jour, j'ai eu mon premier orgasme des seins. »

J'ai observé attentivement la plantureuse avocate qui se tenait devant moi, une bière à la main. Elle était radieuse et attendait manifestement une réaction de ma part. J'en conclus qu'elle rêvait de partager ce moment (ou cet exploit?) avec moi.

Je dois admettre que mes connaissances au sujet de l'orgasme des seins étaient plutôt limitées. L'idée qu'une femme puisse jouir sans aucune stimulation génitale me rendait perplexe. Je souhaitais en apprendre davantage à ce sujet.

L'avocate m'a expliqué que son orgasme n'était pas limité aux mamelons, mais répandu à la grandeur de la poitrine, bien qu'un peu plus intense autour des aréoles. Plus tard ce soir-là, j'ai fait une petite recherche et trouvé des preuves scientifiques assez solides au sujet de l'orgasme mammaire. Voici ce que j'ai appris :

• La taille de vos seins peut augmenter de 25 pour cent lorsque vous êtes stimulée. Ils deviennent extrêmement sensibles et pas mal plus gros. Je troquerais volontiers mes soutiens-gorge Victoria Secret pour de telles poussées hormonales à chaque jour!

• La stimulation des mamelons active les mêmes régions du cerveau que la stimulation clitoridienne, vaginale et utérine. Voici d'ailleurs ce qu'en disait le volume 8 du Journal of Sexual Medicine, en 2011:

Les chercheurs ont exigé des participantes qu'elles se couchent dans un scanner d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, et qu'elles alternent entre des stimuli clitoridiens, utérins, vaginaux et mammaires. Le responsable de l'expérience invitait les femmes à prendre leurs aises et «stimuler confortablement» l'une ou l'autre de ces parties de leur corps pendant 30 secondes. Elles devaient ensuite prendre une pause de même durée, pour répéter le processus avec une autre partie de leur corps. Toutes les participantes devaient suivre la même séquence afin d'obtenir les résultats les plus constants possible. Par exemple, elles devaient utiliser la main droite pour «tapoter le mamelon gauche de manière rythmée».


Les chercheurs ont découvert que la stimulation mammaire active une partie du cerveau connue sous le nom de cortex sensoriel génital. Il s'agit de la même zone qui est activée lors de la stimulation du clitoris, du vagin et du col de l'utérus. Autrement dit, le cerveau féminin traite tous ces stimuli de la même manière. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que plusieurs femmes deviennent excitées lorsqu'on touche leurs seins, et que cette excitation les conduise à l'orgasme dans certains cas.

• Selon la docteure Jennifer Wider, spécialisée en santé féminine, vos mamelons peuvent passer d'une teinte pâle à une teinte plus foncée lorsque vous êtes excitée. L'explication tient à une augmentation localisée de la circulation sanguine. Ce « petit extra » visuel pourrait très bien être ce qui vous propulse en orbite.

• Les seins viennent dans une variété étonnante de formes, de tailles et de couleurs. Or, les préférences des femmes en matière de stimulation peuvent varier tout autant. Certaines d'entre elles aiment se faire pincer et mordiller, alors que d'autres trouvent cela douloureux. De plus, la sensibilité des seins peut varier selon le cycle menstruel. Ce qui est agréable une semaine donnée peut devenir insupportable la semaine suivante. Les rythmes mystérieux du corps féminin sont tout ce qu'il y a de plus fascinant!

• Laissez-vous aller, et n'hésitez pas à faire des folies. Souvenez-vous que la connaissance de votre corps est la clé qui vous permettra d'atteindre de meilleurs orgasmes.

Loading Slideshow...
  • Soulever des poids

    L'entraînement avec des poids devrait être visé en priorité. Soulever des poids facilite la production de testostérone dans le corps, qui est «l'hormone du sexe». Ne négligez pas les <em>push-ups</em>, <em>sit-ups</em> et autres abdos. En développant vos muscles du haut du corps, vous aurez une plus grande endurance durant l'acte sexuel.

  • Faire des «Kegels»

    Ces fameux exercices sont mieux connus des femmes enceintes, mais ils sont excellents chez les hommes (et femmes non enceintes) également pour renforcer leur plancher pelvien. Il s'agit des muscles qui se contractent quand vous arrêter subitement d'uriner. Avec un plancher pelvien plus musclé, les hommes retardent plus facilement l'éjaculation et les femmes ont un orgasme plus intense. En plus, il est facile de s'entraîner n'importe où: il suffit de contracter les muscles plusieurs fois de suite comme si vouliez arrêter d'uriner.

  • Pratiquer le yoga

    Vous aimeriez pimenter votre vie sexuelle avec quelques nouvelles positions? La pratique du yoga peut vous aider. En vous rendant plus souple pour commencer, et en améliorant votre endurance et votre énergie, et enfin en tonifiant vos muscles pelviens.

  • Faire de la marche rapide

    Selon une étude de l'université de Harvard sur 31 000 hommes de plus de 50 ans, les exercices aérobiques aident à réduire le risque de dysfonction érectile. Même chose chez les femmes, qui peuvent ainsi diminuer leur problème de frigidité en les aidant à se sentir mieux dans leur peau. Les activités aérobiques, qui font notamment brûler beaucoup de calories, aident à réduire considérablement les risques de maladies cardio-vasculaires en améliorant la circulation sanguine... qui aide à atteindre l'orgasme chez les femmes et à garder une érection plus longtemps. Sans oublier que les activités de ce type libèrent des endorphines, des hormones qui détendent et contribuent à augmenter votre performance sexuelle.

  • Nager

    Selon une étude de l'université de Harvard sur 160 nageurs, ceux qui nagent régulièrement encore à 60 ans auraient une vie sexuelle comparable à des gens de 40 ans. La natation améliore l'endurance et donne de l'énergie. Nager peut aussi vous aider à perdre du poids, et à vous muscler de façon harmonieuse (tous les muscles sont entraînés).

 

Suivre Jill Di Donato sur Twitter: www.twitter.com/jilldido

Suivre Le HuffPost Québec