LES BLOGUES

La meilleure source d'énergie renouvelable, fiable et rentable est l'hydroélectricité

Si nous voulons être sérieux dans notre démarche vers un avenir propulsé par les énergies renouvelables et fiables, l'hydroélectricité est notre meilleur atout.

01/10/2017 08:00 EDT | Actualisé 01/10/2017 08:00 EDT

La semaine dernière, le premier ministre Philippe Couillard déclarait que l'ère de la construction des grands barrages hydroélectriques était terminée et que la gestion énergétique passait par : « des réseaux électriques intelligents, davantage d'énergies renouvelables et davantage de stockage ».

En réalité, la meilleure source d'énergie renouvelable, fiable et rentable est l'hydroélectricité. Plus encore, les réservoirs, en amont des barrages, sont la façon la plus efficace de stocker de grandes quantités d'énergies renouvelables.

Autre déclaration, Michel C. Auger écrivait au sujet de la controverse entourant les échanges entre la première ministre de l'Ontario et le chef de la Coalition Avenir Québec, que François Legault était un promoteur de la «vieille économie» des années 1970. Bref, le commentateur politique affirmait que l'hydroélectricité est une industrie dépassée.

Actuellement, tous les pays émergents développent à vitesse grand V leurs ressources hydroélectriques. Que ce soit au Brésil, au Pakistan ou en Chine, la totalité des sites à fort potentiel est en opération ou en phase de le devenir. En effet, la Chine, très sérieuse dans sa migration vers les énergies renouvelables, a construit environ 15000 MW de puissance hydroélectrique, soit l'équivalent du projet de la Baie James, chaque année, entre 2009 et 2016.

Quand vient le temps de discuter d'énergie, les politiciens et commentateurs y perdent souvent leur latin.

Il est souhaitable, pour le futur de notre espèce, de limiter nos émissions de gaz à effet de serre et de favoriser un environnement sain.

Les combustibles fossiles ne peuvent plus être la source majeure de notre consommation énergétique. Il est souhaitable, pour le futur de notre espèce, de limiter nos émissions de gaz à effet de serre et de favoriser un environnement sain.

Pour ce faire, les solutions potentielles sont nombreuses. Pour le Québec, la solution est simple: « L'électrification totale de notre consommation énergétique. » Avec, bien entendu, un accent sur les transports, qui représente actuellement près du tiers de notre consommation. En effet, grâce à notre hydroélectricité et aux nouvelles technologies de stockage, l'électrification de notre consommation est envisageable.

Il est vrai que des difficultés techniques se dressent devant les prochains sites hydroélectriques québécois. Leur distance des grands centres étant de plus en plus grande, la logistique entourant le développement de ces rivières est énorme.

Il n'en demeure pas moins que si nous voulons être sérieux dans notre démarche vers un avenir propulsé par les énergies renouvelables et fiables, l'hydroélectricité est notre meilleur atout. Qu'importe ce que les commentateurs et les politiciens disent, les coûts d'énergies renouvelables les plus faibles sur la planète sont majoritairement dus à de grands ouvrages hydroélectriques.

Dans un monde où le nationalisme économique est au coeur du débat politique, la société québécoise doit miser sur ses forces et ses expertises pour tirer son épingle du jeu. L'hydroélectricité est un excellent exemple. Électrifions notre consommation énergétique, développons nos ressources et ouvrons nos horizons pour exporter notre expertise.