LES BLOGUES

Voici pourquoi c’est le moment ou jamais de démarrer une entreprise

Si vous envisagez de fonder une entreprise au Québec, les conditions actuelles n'ont jamais été aussi bonnes.

16/11/2017 09:00 EST
Pexels

Étant moi-même un ancien entrepreneur, je sais à quel point il peut être ardu de mettre sur pied une entreprise. Pendant mes études universitaires, avec deux amis, nous avons fondé une société de conseil en marketing. Bien qu'armés de grandes ambitions et d'un solide plan d'affaires, nous étions sans compréhension claire des considérations financières fondamentales. Après avoir connu des difficultés comptables et ne bénéficiant pas d'un écosystème de support aux startups pour appuyer nos efforts, nous avons appris à la dure à quel point une gestion financière adéquate, l'accès aux bons outils, l'éducation et le soutien sont essentiels pour prospérer dans l'environnement concurrentiel des PME d'aujourd'hui.

Ceci explique pourquoi je suis si heureux des progrès accomplis au Québec ces dernières années dans le but d'amoindrir les obstacles auxquels font face les entrepreneurs, y compris les plus récents efforts déployés par le gouvernement provincial pour réduire les formalités administratives. Ces changements ont eu des effets concrets sur le monde des affaires, générant une augmentation du nombre de collectivités québécoises figurant en tête de liste des «meilleurs endroits au Canada pour démarrer ou faire croître une entreprise». La ville de Sherbrooke s'est classée en cinquième place au pays, tandis que l'an dernier, la région métropolitaine de Montréal faisait son entrée dans le top 10 pour la toute première fois.

Qu'est-ce que tout cela signifie? Si vous envisagez de fonder une entreprise au Québec, les conditions actuelles n'ont jamais été aussi bonnes. Voici pourquoi:

La technologie facilite la gestion de votre entreprise, peu importe son secteur d'activité

Qu'il s'agisse de l'industrie du commerce de détail ou de l'agriculture, la technologie améliore la manière dont nous faisons des affaires. Les détaillants ont de plus en plus recours à des solutions de paiement mobile comme les cartes de fidélité et les portefeuilles numériques, ce qui rend les transactions moins fastidieuses tant pour le propriétaire d'entreprise que pour le client. Une multitude d'applications simplifient plus que jamais la gestion des magasins, aidant les propriétaires à avoir un œil autant sur les stocks, que sur la facturation ou la comptabilité.

La technologie aide aussi les industries traditionnelles comme l'agriculture à suivre le rythme et l'évolution du monde d'aujourd'hui, en rejoignant des consommateurs modernes et socialement responsables. L'entreprise ölistik, une ferme d'agriculture biologique d'une superficie de deux hectares, cliente de QuickBooks en ligne, approvisionne à longueur d'année des familles et des épiceries en produits frais et locaux. Cette ferme a réussi à nouer des liens solides et étroits avec sa collectivité grâce à la technologie et aux médias sociaux afin d'y faire connaître ses produits, ses événements et activités et autres. L'entreprise a même apporté une touche contemporaine à la tradition ancestrale qu'est la construction de granges en ayant recours à la production participative pour réparer ses serres lourdement endommagées lors d'une tempête.

Les entreprises œuvrant en dehors du secteur des technologies peuvent aussi profiter de nouveaux outils permettant de simplifier les fonctions et les activités de base comme la paie, l'établissement de calendriers et de financement, permettant ainsi de consacrer plus de temps aux clients et à l'essor de l'entreprise.

On s'attend souvent à ce que les entrepreneurs soient experts dans tout, que ce soit en marketing, en comptabilité, en vente, en développement de produits, etc. Or l'adoption de nouvelles technologies peut aider à externaliser certains aspects en leur permettant de mieux se concentrer sur le reste.

Un écosystème dynamique pour les entrepreneurs

L'esprit entrepreneurial a joué un rôle crucial dans l'économie du Québec, où les PME représentent 30 % du PIB de la province. Plus de la moitié des PME au Canada se trouvent en Ontario et au Québec (qui en comptent respectivement 407 175 et 235 075), ce qui y a entraîné le développement d'une communauté d'entrepreneurs bien soudée.

L'esprit entrepreneurial a joué un rôle crucial dans l'économie du Québec, où les PME représentent 30 % du PIB de la province.

Si vous songez à démarrer une nouvelle entreprise, mais ne savez pas vraiment par où commencer, de nombreuses ressources sont offertes par des organismes locaux comme D3 (site en anglais seulement) et la Maison Notman. Ces incubateurs organisent des ateliers et des activités qui favorisent la collaboration tout en vous dotant d'aptitudes nécessaires pour exploiter durablement une entreprise, qu'il s'agisse d'élaborer un plan d'affaires ou de savoir gérer vos finances.

De plus, plusieurs festivals et conférences propices au réseautage entre entrepreneurs sont organisés au Québec, comme le festival Startupfest. Ce type d'événements sont des occasions exceptionnelles pour tisser un réseau de contacts, avoir accès à des mentors et s'investir dans la collectivité.

La région est devenue un centre névralgique en matière de financement et d'investissement

Le Québec a toujours été un haut lieu de la technologie. Ubisoft dispose de locaux au Québec depuis plus d'une décennie, où fut élaborée Assassin's Creed, l'une des franchises de jeu vidéo les plus vendues à ce jour. À l'heure actuelle, la province est un lieu de prédilection pour les jeunes entreprises, en particulier celles qui sont axées sur l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine.

Le Québec devient de plus en plus attrayant pour les travailleurs les plus doués au monde, ce qui crée un terreau fertile pour l'innovation et l'entrepreneuriat, comme en atteste le succès d'Element AI, qui a réussi à obtenir des investissements de 135 millions de dollars et a été encensée à l'échelle mondiale.

La mise en valeur de tous ces investissements en capital de risque au Québec semblera rassurante aux yeux de ceux et celles qui chercheront à obtenir un financement.

En fait, le Québec a reçu beaucoup d'investissements en capital de risque au cours de la dernière année, quelque 544 millions de dollars ayant été consacrés à des entreprises établies au Québec, qui n'est devancé en volume d'investissements que par l'Ontario (630 millions de dollars). 70 % des personnes qui envisageaient de démarrer une entreprise l'an dernier estiment que le manque de capitaux est un obstacle majeur à la création de nouvelles entreprises au Canada. La mise en valeur de tous ces investissements en capital de risque au Québec semblera rassurante aux yeux de ceux et celles qui chercheront à obtenir un financement.

Que vous envisagiez d'ouvrir un petit atelier ou de créer la prochaine merveille technologique, l'écosystème entrepreneurial québécois florissant vous offre la main d'œuvre, les capitaux et la communauté qu'il vous faut pour partir du bon pied.

Vous songez à lancer votre propre entreprise dans la région? Dites en moi plus dans la section des commentaires.