LES BLOGUES

Inégalités: la nouvelle année est bien commencée pour les mieux nantis!

12/01/2015 12:01 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

Vous avez peut-être vu, au cours des derniers jours, des reportages sur la misère des gens riches du Canada, en ce début d'année 2015. Il y a plusieurs éléments qui confirment à quel point leur fardeau est pesant... D'ailleurs, ils doivent être reconnaissants à l'égard des gouvernements canadiens et québécois qui travaillent fort pour alléger leur fardeau!

D'abord, les gains moyens des 100 PDG les mieux rémunérés au Canada est de 9,2 M$ (2013), une augmentation de 25 % entre 2008 et 2013 inclusivement! Le Réseau de l'information (RDI) nous a fait part de l'étude du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA). Pendant cette même période, le salaire moyen au Canada a augmenté de 12 %, soit un peu moins que la moitié, et celui d'un travailleur moyen* du secteur public a augmenté de 8,5 %.

Et le trio économique du gouvernement Couillard travaille d'arrache-pied pour alléger davantage leur contribution à la collectivité. C'est une risée incroyable!

D'ailleurs, le CCPA a installé sur son site Web un compteur comparant en temps réel l'évolution du salaire moyen des Canadiennes et Canadiens versus le salaire moyen des PDG, qu'on peut vérifier en tout moment pour voir comment avancent pendant l'année les salaires des PDG.

Le rapport du CCPA est plein de données intéressantes. Le PDG de la Banque Royale gagne 322 fois le salaire d'une de ses caissières (donc il fait leur salaire annuel avant la fin du jour de l'an). Le PDG de Loblaws (qui maintient en lock-out des travailleuses et des travailleurs de ses magasins en Abitibi-Témiscamingue depuis plus de deux ans maintenant) gagne 422 fois le salaire d'une caissière à son emploi. Donc avant même de souper en début de soirée le 1er janvier, le PDG de Loblaws a déjà gagné le salaire annuel de ses employés qui collectent l'argent pour payer son salaire!

Il est également intéressant de constater que 43 % des PDG, qui ont les moyens de se payer leur retraite sans autre contribution, se sont constitué des régimes à prestations déterminées qui leur donneront en moyenne, CHAQUE ANNÉE, 1,39 M$, à partir de 65 ans.

Ainsi, alors qu'à peine 11 % de la population en général bénéficie d'un régime à prestations déterminées, 43 % des mieux nantis de notre société en ont un! Mais, le gouvernement Couillard ne fait absolument rien pour améliorer le sort du 89 % qui n'en a pas, au contraire, il s'attaque au 11 % qui en a encore - tout en améliorant la situation des mieux nantis!

Pendant que Couillard et Harper trouvent « le courage » de s'attaquer aux travailleuses et travailleurs, en commençant par ceux et celles dans le secteur public, ils restent entièrement silencieux sur les augmentations des inégalités sociales et économiques. Mais pire encore, ils travaillent activement pour les augmenter!

Dans notre message vidéo pour la période des fêtes, j'ai indiqué que nous espérions que ce temps en soit un pour réfléchir sur un meilleur partage de nos immenses richesses. Je crois toujours qu'il relève du mandat fondamental de tout gouvernement de veiller à ne pas laisser augmenter les inégalités, voire à les réduire. La population trouve elle aussi que le niveau d'inégalité acceptable est largement dépassé.

Toute la population, ce qui inclut bien sûr les syndiqués, doit prendre le leadership si nous voulons que notre gouvernement change de direction. Malgré les avis d'experts qui indiquent que la direction choisie par ce gouvernement est mauvaise, le gouvernement fonce avec des politiques qui auront pour conséquence directe d'élargir ces inégalités.

Pour ceux et celles qui aiment les grands défis, je vous informe que 2015 nous offre un des plus grands défis qu'on a eu à relever au Québec depuis la fin des années 1950. Relevons nos manches! Relevons le défi!

Bonne année 2015!

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Ces PDG bien mieux payés que leurs employés

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter