LES BLOGUES

Culture de fleurs et potagers surélevés: mode d'emploi

07/08/2014 01:03 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

Le principal atout de ce mode de culture est de travailler à notre hauteur, les plants végétaux sans se baisser, sans fatiguer son dos. Ainsi, finis les courbatures, les maux de lombaires, les torsions en tous genres. Vous pourrez surveillez de plus près vos plantations, sans tasser le sol puisque vous marcherez à côté, vous gardez un oeil sur les éventuels insectes indésirables invasifs.

Autres avantages, les végétaux s'enracinent mieux car la terre est plus aérée, vous diminuerez l'espacement de chacun d'eux et augmenterez la production de fleurs ou de légumes sur une plus petite surface.

bacs

Les parcelles surélevées assurent un meilleur drainage, et au printemps, vos plantes bénéficieront de plus de chaleur pour un meilleur rendement et une plus grande durée jusqu'en automne.

Comme vos cultures sont bien délimitée, vous pourrez contrôler la qualité de la terre pour une meilleure structure du sol et une production fertile.

De plus, si vous choisissez de beaux matériaux de coffrage, vos installations seront esthétiques !

Comment procéder :

Trouvez l'endroit du jardin le mieux exposé au soleil, observez durant la journée la situation la plus lumineuse, vos plantations ne vous en remercieront jamais assez.

-Ensuite, le plus simple et le plus économique, mais pas sans efforts, montez des buttes de 1,20m de large sur 0,50 à 0,80m de hauteur et quelques mètres de long avec de la terre que vous aurez récupéré en creusant des allées entre les buttes. Il n'est pas nécessaire de mettre des bordures pour les entourer.

- Le plus esthétique mais plus ou moins coûteux, un espace en planches de coffrage que vous pourrez monter vous même ou qu'un ami bricoleur pourra assembler sous forme de carré par exemple, le tout entouré de jolies bordures.

- Avant-gardiste si vous avez un coin bétonné, un toit ou autre, sur lequel vous disposerez votre carré de planches en lasagnes (cartons recyclés, coffrage, terre).

Quelques idées de bordures : Hormis les planches d'entourage de votre parcelle de plantation, vous pourrez réaliser une bordure en parpaings ou en briques, avec des jeunes branches tressées en plessis (châtaigniers, saule...) ou bien plus chers, les kits prêts à monter.

Pour les allées de circulation, vous avez le choix, soit de laisser telle qu'elle, la terre, mais attention à la boue par temps humide et aux mauvaises herbes, vous pouvez pailler vos passages à l'aide de feuilles mortes et d'écorces, de semer du gazon en laissant suffisamment de place au passage de la tondeuse ou de répandre du gravier ou de poser des dalles (ce qui est plus onéreux !).

Le meilleur moment pour construire vos bacs de plantations c'est en automne à la fin de vos récoltes ou au début de printemps par belle journée après la fonte des neiges ici au Québec.

Important, pour plus de durabilité, je vous conseille de toujours doubler vos parois de coffrage car si vous deviez changer un côté de votre carré de bois, ce serait plus facile sans altérer votre "petit jardin". Cette construction, je le rappelle est la fondation et le succès de votre jardin surélevé donc à vous de prévoir des planches en bois traité.

Installez à l'intérieur, une couche de film plastique (acheté en rouleau dans une jardinerie) pour isoler les planches de l'humidité. Vissez entre chaque angle de votre carré, 4 piquets dépassant d'une quinzaine de cm votre coffre pour l'installer plus facilement et le mettre à niveau.

Le remplir de terre si vous en avez suffisamment à disposition, sinon, vous pouvez utiliser une autre méthode : La Hugelkulture (Europe de l'Est) qui est la culture sur bois raméal fragmenté (le Canada est à l'origine de cette dernière).

Cela consiste à remplir un caisson de bois, de bûches, de rameaux, de branchages d'épluchures de légumes ou de fruits, de fumier aux 3/4 de la hauteur, puis compléter par de la terre sur une hauteur de 10cm environs. Ce procédé peut se construire en buttes également, la surface dépendra de vos besoins de culture.

La décomposition lente des matières végétales reconstitue la richesse organique de la terre tout en stimulant l'activité animale, microbienne et cryptogamique du sol. Ce procédé rejoint l'idée de la permaculture qui se veut respecter la fertilité naturelle du sol en mettant l'activité humaine en osmose avec la nature (bois fragmenté, déchets verts, sur une épaisseur de 15 à 20cm, le tout recouvert de terre),. Aussi, inutile de bêcher, de se débarrasser des mauvaises herbes, et de fertiliser son sol !

C'est l'atout principal de cette méthode et dans le cas d'un bac que vous auriez à remplir de terre, c'est aussi moins long et lourd à combler.

Voilà, maintenant la culture en bacs surélevés n'a plus de secret pour vous, vous pourrez étendre ce mode de culture dans votre jardin si vous en avez un et de récolter sans engrais, sans remuer votre sol, et avec peu d'arrosage, vos plants de tomates, vos aubergines ou haricots ou tout simplement des fleurs qui pousseront à merveille dans cet environnement sain et respectueux de la nature. À vous de vous montrer fertile.......du moins en imagination !

Jardinalement vôtre....

10 légumes crucifères bons pour la santé