LES BLOGUES

Connaissez-vous le slow gardening?

22/07/2014 11:32 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Le Slow Gardening est une tendance qui nous vient des États Unis et ce concept se veut être l'antidote du jardinage stressant.

style="float:

Jardiner nécessite souvent beaucoup d'énergie, d'efforts, de temps et cela peut être couteux à moins de posséder une serre et de produire ses propres plants!

Il existe le concept très populaire du jardinier paresseux. Personnellement, je trouve l'idée utopique. Le jardin où l'on ne fait rien est un non-sens. On à vite fait de voir pousser une jungle de mauvaises herbes et de voir dépérir ses vivaces envahies si on laisse faire la nature.

Oui le jardin est une création de l'homme, une certaine vision du paradis.

Pour ma part, jardiner est une mission que je dois mener à terme et qui m'occupe bon nombre d'heures de travail par semaine mais j'assume. Au final, je me sens récompensé par une foison de fleurs et de fruits dont je suis fier.

Revenons à notre "jardinage décontracté" ou Slow gardening pour lequel la pression ne doit pas être de mise.Selon l' inspiration de chacun, il s'agit de trouver le juste milieu entre souhaits, désirs et réalisations.

Que veut-on faire de sa cour: un espace à vivre, un coin de repos, un terrain de jeu, un potager, une aire fleurie? Le tout est d'être raisonnable et d'allouer son temps aux plaisirs quotidiens de la vie, dans la sérénité et sans prise de tête, en osmose avec la nature.

Mais il ne s'agit pas de vivre le jardinage avec insouciance, selon ses humeurs ! Il faut tout de même tenir compte des besoins spécifiques de cet art de vivre : respecter les besoins de croissance des plantes, tenir compte de la météo, pour entretenir l'esthétique du lieu. En un mot, respecter la nature et en faire son alliée.

jardin

Avec le Slow gardening , il ne faut pas engazonner son terrain car cela coûte cher en eau et engrais mais plutôt y mettre du gravier ou planter des prairies fleuries ou des plantes couvre-sol faciles à cultiver. Pas de tonte, peu d'arrosage.

Il est recommandé de faire pousser des végétaux de différentes espèces en haie libre, de planter des vivaces serrées que vous paillerez pour limiter l'évaporation de l'eau et la croissance d'adventices.

Préférez des espèces indigènes adaptées à votre région climatique ou des plantes de grand-mère qui poussent vite et peuvent s'échanger entre amis jardiniers.

Il existe un bon nombre de plantes dites xérophiles qui sont peu exigeantes en eau, que vous pouvez installer dans vos plate-bandes. Je vous suggère ici quelques espèces supportant la sècheresse :

-lavandes, ascépliades tubéreuses, alstroemères, thyms rampants, perovskia, certains rosiers, graminées, bruyères, buddléia, sedum, joubarbes, sauges, ona-gres, achillées, conifères...

Soyez "écolo" et évitez d'utiliser des produits chimiques. En plantant des es-pèces variées et adaptées, vous encouragerez une faune alliée qui vous aidera à créer dans votre Eden, une biodiversité encourageante.

Recyclez vos déchets (tonte, feuilles vertes, fleurs, épluchures de légumes ou de fruits...) dans un composteur pour en faire un substrat précieux et gratuit ou pour pailler.

Soyez à l'écoute de la nature afin de tirer le meilleur parti de votre "salon ex-térieur". C'est une philosophie de vie pour le corps et l'esprit, un très bon moyen pour s'oxygéner et un épanouissement de votre moi.

De cette manière, en s'activant avec douceur, vous faites de l'exercice, et vous prévenez certaines maladies ou bobos dus à la sédentarité.

Aménagé à votre goût, ce petit paradis à l'échelle humaine, loin des corvées, se rendra vite indispensable, et peut-être deviendra t-il la plus agréable pièce de votre maison !

Bon slow gardening!

La signification des fleurs