LES BLOGUES

Histoire d'une crevaison à Montréal... sur les rails du CN

27/05/2013 10:29 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT
J-F Savoie

En revenant hier soir du spectacle de danse de ma filleule dans l'est de Montréal, je file rue Notre-Dame pour aller prendre le pont-tunnel Lafontaine. Je monte la rue Dickson et je tourne à droite sur Souligny pour traverser le fleuve par le pont-tunnel. Une petite bretelle en S nous fait passer sur des rails du CN. La vitesse y est limitée à 25 km/h est très mal éclairé. Il est 20h45.

BANG! J'ai cru que l'avant au complet de mon Magnum allait arracher. Presque! Crevaison de ma roue avant gauche. Le pneu a éclaté et ma jante est drôlement abimée.

L'aventure ne fait que commencer. Le CAA ne peut pas venir me chercher, car je suis sur une voie rapide. La remorqueuse que je dois obligatoirement utiliser me demande 120$ pour me sortir de l'autoroute à la sortie la plus proche ou sinon, après 10 kilomètres, il me charge 280$ pour se rendre chez moi sur la Rive-Sud passé Boucherville. Deux-cent-quatre-vingt dollars! Combien? Je l'ai fait répéter trois fois pour être sûr. Pas 2,80$ du kilomètre, mais bien 280 dollars.

Le billet se poursuit après la galerie

Histoire d'une crevaison: la preuve en images


"Ok, Amène-moi à la prochaine sortie et je rappelle le CAA." Surprise! Un kilomètre plus loin, une Mazda 6 toute neuve avec la même crevaison à l'avant gauche nous attend.

Après avoir été remorqués tous les deux à l'extérieur de l'autoroute, le très charmant couple de la Mazda, originaires de Shawinigan et moi discutons de notre situation. Même parcours tous les deux, même choc brutal sur la voie ferrée coin Dickson et Souligny. Pire, la dame me raconte que deux ans auparavant, elle a eu la même crevaison sur les mêmes rails du Canadien National.

Je lance donc un appel à tous pour savoir combien d'autres personnes ont eu le même problème et si vous avez porté plainte à la ville de Montréal et au CN.

Écrivez-moi à jean-francois.savoie@teamaol.com

Merci à l'avance

Jean-François

Mise à jour

Après une visite ce matin chez mon garagiste des sept dernières années, j'apprends qu'en plus du pneu avant gauche, je dois faire réparer ma jante ET faire changer le pneu arrière gauche qui lui aussi a mangé tout un coup. Une belle grosse cloque sur le flanc du pneu nous fait la promesse d'une rupture dans les prochaines semaines.

P.S.: Salutations à Martin, mon sympathique remorqueur du CAA qui a le projet fou d'installer un Twin Turbo sur sa très rare Mazda MP3 2001.