LES BLOGUES

Quelles leçons tirer de la tragédie de Lac-Mégantic?

08/07/2013 02:13 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

C'est sans doute avec consternation et horreur que les habitants de la ville de Lac-Mégantic se sont réveillés dans la nuit de vendredi à samedi dernier suite au déraillement, puis à l'explosion de plusieurs wagons transportant du pétrole en direction des Maritimes. Étant originaire de l'Estrie, j'ai été grandement ébranlé, à l'instar des tous les Québécois, par cette tragédie survenue dans cette petite municipalité touristique de ma région natale. En quelques heures à peine, les habitants de la ville de Lac-Mégantic ont vu disparaitre leur centre-ville ainsi que leur patrimoine historique, sans compter le nombre de personnes qui y ont laissé leur vie et celles qui manquent toujours à l'appel.

Ce terrible incident, dont les origines sont encore nébuleuses, soulève plusieurs questions quant à la sécurité entourant le transport du pétrole, mais aussi quant à notre dépendance aux énergies fossiles non renouvelables - tant à l'échelle québécoise qu'à l'échelle canadienne. D'un point de vue socio-économique et environnemental, l'heure est venue pour nous de tirer des leçons de telles catastrophes.

Tout d'abord, le risque zéro n'existe pas lorsqu'il s'agit de transport de combustibles fossiles. La situation à Lac-Mégantic en fait gage. Que ce soit par train, par pipeline, ou par navire, le transport de pétrole comporte des risques non négligeables dont les coûts se font souvent sentir aux dépens des communautés. Pourtant, les efforts ne cessent de se multiplier afin d'acheminer le pétrole de l'ouest canadien vers les maritimes. Pour preuve, la compagnie ferroviaire Canadien National a vu ses livraisons de pétrole multipliées par six entre 2010 et 2012.

LIRE AUSSI SUR LES BLOGUES

- Transport du pétrole: la sécurité d'abord

- «L'avenir sera... ce qu'on en fera»

- Comment intervient-on en cas de sinistre?

- On ne savait pas

- Le pipeline reste pour l'heure la moins pire des solutions

- Ôter notre chapeau

Par ailleurs, si la catastrophe de Lac-Mégantic est d'une ampleur exceptionnelle, il ne s'agit pas d'un cas isolé, et les impacts de déversements de pétrole sont lourds de conséquences. Outre la bouleversante tragédie humaine vécue dans ma région, le déraillement et l'explosion des wagons d'hydrocarbures survenus à Lac-Mégantic auront également eu comme résultat de libérer dans l'air des particules nocives pour la santé (HAP, ou hydrocarbures aromatiques polycycliques), forçant l'évacuation de 2000 résidents. À tout cela s'ajoute également le déversement de quantités non négligeables de pétrole dans la rivière Chaudière, source d'eau potable de communautés voisines, telle que Ville St-Georges. Les effets sur l'environnement et la santé humaine pourraient vraisemblablement se prolonger dans le temps.

Force est donc d'admettre que le transport de pétrole comporte des risques importants tant aux niveaux humain et socio-économique, qu'au niveau environnemental pour les communautés qui se retrouvent sur le parcours emprunté par les trains ou pipelines de ce monde. Or, malgré ces risques, l'empressement à acheminer le pétrole aux marchés d'exportation et à maximiser les marges de profit est inversement proportionnel aux mesures de sécurité mises en place afin de limiter les risques. Qui plus est, non seulement l'industrie des énergies fossiles a-t-elle droit à un laxisme sans cesse grandissant de la part de nos autorités gouvernementales, mais la règlementation entourant les enjeux environnementaux liés à ce type d'industrie s'amenuise de manière effarante.

Devant ces constats, deux conclusions s'imposent d'elles-mêmes :

  • Il faut mettre un terme à la négligence des entreprises et au laxisme dans la règlementation et de la surveillance gouvernementales. Ceci revêt d'une importance capitale alors que le Québec est en voie de devenir une voie d'exportation de pétrole vers les États-Unis et les marchés mondiaux.
  • D'autre part, il faut nous affranchir graduellement des énergies fossiles et ainsi réduire notre dépendance au pétrole au bénéfice de notre environnement et notre propre santé humaine.

Au final, nous devons nous assurer que les communautés telles que celle du Lac-Mégantic ne soient plus à la merci de l'appétit insatiable des grandes pétrolières et du lobby qu'elles exercent sur nos gouvernements.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic