LES BLOGUES

Gabriel Nadeau-Dubois: ouin, pis?

17/03/2017 09:32 EDT

Je me dis parfois qu'au Québec, la population ne reconnaitrait pas la compétence, politiquement parlant, même si celle-ci l'agressait à coups de bâton. C'est long, vingt ans, sans un premier ministre compétent. Ce n'est pas tant que nous avions un parcours sans failles, avant ça, mais la tradition de médiocrité, instaurée à l'arrivée de M.Charest et dans laquelle ses deux successeurs se sont trouvés comme des poissons dans l'eau, rend ça plus difficile à ignorer. Si cela se limitait aux chefs, et pas aux Indiens, on pourrait encore faire avec, mais malheureusement, les aspirants au pouvoir, de tous les partis, ont emboîté le pas. Médiocrité fait force de loi.

Au Québec, la compétence politique n'a pas droit de cité. Parce que c'est monsieur et madame Tout-le-monde, qui votent, et que de s'informer adéquatement entre les rediffusions de la Voix, du banquier et d'un téléroman de police ou de prison, ma foi, il faut trouver le temps! Je vote pour lui parce qu'il paraît bien. Je vote pour elle parce qu'elle a un beau sourire. Je vote pour Machin, de la CAQ, parce que je me sens divisé. Je ne comprends rien aux enjeux, mais je vais faire la différence!

Au Québec, ce qu'on aime, ce sont les sauveurs.

Au Québec, ce qu'on aime, ce sont les sauveurs. Plus que tout, on aime les nouveaux visages! Ça, c'est l'fun, un inconnu au bataillon! Quelqu'un qu'on n'a jamais vu ni entendu, sans se demander s'il n'y a pas une raison à ça. Qu'importe qu'il n'y connaisse rien! C'est une nouvelle face! Un Tout-le-monde, qui pourrait presque être moi, si je m'y connaissais encore moins que le nouveau venu sur les questions dont il s'apprête à débattre! Un gars qui parle comme nous, sans mettre de gants, même si ce qu'il dit n'a aucun sens!

Un Jeff Fillion. Un Éric Duhaime. Un Trump, quoi...

Hein? Quoi? Mais non, voyons! Trump, c'est le démon! Il manipule le peuple!

Et vous vous imaginez qu'ils font quoi, Lisée et Legault, quand ils font semblant de vous ressembler?

Quand ils se la jouent populistes, alors qu'ils ont dix fois plus d'argent que vous ne pourrez jamais en amasser?

Quant à Couillard, il ne manipule personne. Une fois au pouvoir, particulièrement avec deux opposants qui se bouffent le nez entre eux et divisent le vote , il peut se permettre d'être hypocrite et incompétent sans même s'en cacher... Après tout, il a sauvé le Québec. Enfin, c'est lui qui le dit...

Mais on s'en fout, d'eux autres! Ce sont de vieilles faces! Ils ne vont rien changer!

Pierre Karl Péladeau, bien que faisant partie de l'élite du monde des affaires, se mettait le pied dans la bouche chaque fois qu'il l'ouvrait, et le PQ l'a néanmoins élu à la tête du parti, avec le résultat désastreux que l'on connaît. Il allait nous sauver tous! Et que celui qui le remplace soit pire encore, au sens où il a carrément joué sur la peur des musulmans pour atteindre la tête du PQ, n'arrange rien. Qu'il ait tenté de courtiser un parti de trois (pardon, deux, désormais) députés le ferait déjà paraître faible, mais le péquiste en moi a envie de brailler chaque fois qu'il prend la parole, désormais. J'ai rarement vu un politicien aussi peu inspiré, aussi insipide.

Mais ne pleurez plus, amis et voisins! Notre sauveur est arrivé! Enfin!

Gabriel Nadeau-Dubois est là! Fêtez dans vos chaumières! Sortez bougies et gâteaux! Célébrez! Car enfin, si un gamin de vingt-six ans n'ayant pas la moindre expérience de la politique, qui rejoint un parti qui jamais, au grand jamais, n'aura le moindre pouvoir, ne vous redonne pas espoir, je ne sais pas ce qu'il vous faut!

À voir la couverture des médias, lors de son annonce, on aurait pu croire que Lévesque venait de ressusciter et de reprendre les rênes du parti qu'il a jadis fondé. Que notre bon premier ministre, dans un élan de lucidité, avait démissionné et était parti vivre aux antipodes. Que le Canadien venait de passer en finale! C'était sur toutes les tribunes, trois fois plutôt qu'une!

Pendant un instant, vraiment, je me suis demandé si ce n'était pas ma mémoire qui me faisait défaut. Parce qu'on parlait ici, dans mon souvenir, d'un type qui s'était retrouvé par hasard au milieu d'une grève étudiante qui n'avait pas beaucoup plus de sens, au départ, que n'en ont ses discours depuis qu'il a décidé de se présenter dans Gouin, et dans laquelle chacun voit aujourd'hui la signification qui lui convient. Nous ne parlions ni d'une fine mouche de la politique ni d'un génie, et moins encore d'un fin stratège.

Pour mettre les choses au clair, on parle d'un kid. Qui a été élu dans une élection d'association étudiante, un jour, il y a longtemps, avant de lancer quelques lignes faciles et de taper sur un chaudron. Qui se présente pour Québec Solitaire, qui plus est, le parti le plus fantaisiste sur le marché. J'ai été élu président de ma classe en quatrième année. Je pense me lancer aussi...

Si l'arrivée de GND ne parvient pas à soulever le gauchiste que je suis, j'imagine la réaction du gars qui n'a aucun intérêt d'aucune sorte pour le social et l'humanitaire... Même s'il était élu, par acclamation, et que la foule le portait en triomphe dans tout le comté de Gouin, avec Manon Massé sur un char allégorique qui le déclarait chef du parti au porte-voix, pendant que tous les concurrents de la voix chantaient en chœur ses louanges, il me resterait, comme à tout le monde, une question: OUIN, PIS?

Parce qu'une fois la poussière retombée, ce qui crée le buzz, c'est que c'est une nouvelle face. Le même phénomène qui pousse tout le monde à réclamer Aussant chaque fois qu'un poste se libère quelque part, alors que personne n'avait rien eu à battre, jadis, de sa démission du PQ.

Mais ne perdez pas espoir, là... Il y a aussi une nouvelle face à la tête du Bloc Québécois. Je suis sûr que ça va tout changer...

Misère...

D'autres textes de Jean-Michel David sur son blogue personnel.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST



Assemblée nationale

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter