LES BLOGUES

Des idées cadeaux pour amateurs de cinéma de genre

11/12/2013 12:08 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

Noël arrive à grands pas et certains d'entre vous cherchent probablement une idée cadeau pour un cinéphile. Si vous souhaitez sortir un peu des sentiers battus, les idées qui suivent vous seront peut-être utiles. J'aurais pu vous conseiller des valeurs sûres comme un abonnement à la Cinémathèque québécoise ou les DVD des meilleurs films sortis cette année (de Zero Dark Thirty à Spring Breakers, en passant par Une jeune fille... il y en a pour tous les goûts!), mais je préfère mettre en lumière des films ayant joui d'une exposition médiatique moindre.

Pour commencer, nous nous intéresserons cette semaine aux films de genre. S'ils sont assez nombreux à prendre d'assaut nos écrans, il s'agit bien souvent de grosses productions un peu aseptisées. Les meilleurs se retrouvent malheureusement parfois directement en DVD. Voici donc quelques conseils réservés à un public plutôt averti (attention tout de même à ne pas mettre le père Noël dans le coup, il risquerait d'en rougir de honte).

Thanatomorphose

Commençons avec un film québécois vu à Fantasia cette année. Le premier long métrage d'Éric Falardeau est cérébral, volontairement très lent dans la première partie, beaucoup plus gore par la suite et il récolte en ce moment un nombre impressionnant de prix dans les festivals spécialisés. Le film sera disponible en DVD en janvier 2014 aux États-Unis et au Canada, mais vous pouvez toujours emballer une version imprimée de la jaquette pour Noël en attendant d'offrir l'objet!

Pour plus de détails, vous pouvez lire mon entrevue avec son passionnant metteur en scène (par ailleurs commissaire de l'exposition Secrets et illusions, la magie des effets spéciaux, qui peut être visitée gratuitement à la Cinémathèque québécoise)

Lesson of the Evil

Ce film également présenté lors du dernier Fantasia n'est pas non plus à conseiller aux âmes sensibles. Pourtant, avec cette histoire de professeur qui se livre à un véritable carnage en massacrant ses élèves un à un, Takashi Miike nous propose un de ses meilleurs films depuis bien longtemps. Il parvient avec une incroyable efficacité à faire basculer la boucherie finale du fun à l'absurde et nous montre ainsi la violence comme ce qu'elle devrait être dans une société civilisée: quelque chose de difficilement concevable. Certains y ont vu une provocation de plus, d'autres ont au contraire ressenti dans la description de ce carnage toute la cruauté et la bêtise de la folie meurtrière. Ce fut mon cas. C'est la raison pour laquelle je vous en conseille le visionnement, même s'il vous faudra pour cela avoir recours à un DVD d'importation!

The Lords of Salem

Tout comme Takashi Miike, Rob Zombie est un cinéaste qui semble n'avoir peur d'aucun excès! Pourtant, le début très réussi de The Lords of Salem est d'un classicisme presque Carpenterien. Par contre, les choses évoluent ensuite (de manière un peu inégale, admettons-le) pour aboutir à un délire visuel final impressionnant. Alors qu'importe si le résultat n'est pas sans quelques maladresses... il serait vraiment regrettable de passer à côté! (DVD disponible chez Alliance Vivafilm)

All the Boys love Mandy Lane

Nous ne l'attendions plus! Il s'agit du premier long métrage de Jonathan Levine, enfin visible sept ans après sa réalisation. Le point de départ ressemble à celui de centaines d'autres (des ados partent pour la fin de semaine dans un ranch isolé et se font massacrer les uns après les autres) mais Jonathan Levine possédait visiblement dès ses débuts l'art de prendre des éléments convenus pour les adapter à sa sauce avec talent. (DVD disponible chez Séville)

Kiss of the damned

Comment finir cette micro liste consacrée au cinéma de genre sans parler de vampires? Avec ce film vampiro-érotique, Xan Cassavetes (et oui... la fille de John Cassavetes et de Gena Rowlands) réalise à près de 50 ans un premier film très réussi. Sous des allures très référentielles (le scénario semble être celui d'un film érotico-fantastique européen des années 70), la réalisatrice parvient à trouver un ton qui lui est propre et fait preuve d'une belle maîtrise. On espère de tout coeur qu'elle fera plein d'autres films... de genre ou non! (DVD disponible chez M.O. Pictures)

Certaines âmes sensibles trouveront peut-être cette première liste peu fréquentable, surtout en période de Noël. Qu'elles se rassurent! Je vous proposerai la semaine prochaine quelques livres et DVD qui comportent moins de sexe et de sang... c'est promis!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Cinéma: les incontournables du temps des fêtes

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.