LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jean-Guy Roy Headshot

La météo vous influence-t-elle?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Enfin, le soleil et la chaleur de mai viennent nous redonner goût à la vie et nous font oublier ces derniers jours somme toute assez maussades merci. Il y a à peine dix jours, l'hiver n'avait pas dit son dernier mot dans certaines régions du Québec qui recevaient une bordée de neige. Mais voilà que la nature a repris ses droits et nous livre un spectacle haut en couleur. Et qui plus est, les météorologues nous annoncent d'excellentes températures en cette fin de mois de toutes les promesses.

Le retour du beau temps de mai fait rêver un peu quoi! Le muguet odorant est à l'honneur et la verdoyante nature de notre coin de pays se révèle dans toute sa splendeur pour notre plus grand ravissement. Nous en aurons plein les yeux au cours des prochaines semaines. Il n'y a pas de doute, la vie renaît pour notre plus grand plaisir. Depuis quelques jours, les terrasses se remplissent, les rires éclatent, les oiseaux sillonnent le ciel bleu, la nature s'évade enfin de cette saison hivernale toujours trop longue.

La météo vous influence-t-elle? Poser la question à des Québécois emmitouflés pendant presque six mois par année, c'est presque y répondre. Notre coin de pays est façonné par quatre magnifiques saisons assez démarquées et aux températures oscillantes... surtout vers le bas. Toutefois, depuis plus d'une décennie, nous sentons des modifications importantes dans le rythme des saisons. Les changements climatiques chamboulent quelque peu la traditionnelle cadence saisonnière du Québec d'antan. Quoi qu'il en soit, nous sommes tous viscéralement convaincus que le beau temps nous fait du bien et que la pluie nous affecte profondément, nous déprime même.

Selon plusieurs études scientifiques, il semblerait que la corrélation n'est pas si évidente. Il est vrai qu'avec le soleil tout semble aller merveilleusement, mais il peut arriver que nous soyons tristes à mourir sous une chaleur ardente. Peut-on être joyeux lorsqu'il pleut? Bien certain, concluent les recherches de nombreux spécialistes auprès de milliers de personnes. Il semble assez évident que nos intempéries intérieures ne sont pas nécessairement liées ou n'ont rien à voir avec la météo du jour.

Toutefois, quand une personne se plaint continuellement du climat, elle dévoile autrement, voire subtilement sa vulnérabilité, son anxiété, ses sentiments dépressifs et que sais-je? Sous le voile de la météo changeante se dissimule un mal-être qui ne demande parfois malhabilement qu'à s'exprimer. En fait, rien n'est clair et limpide dans le ciel embrumé de nos humeurs et de nos états d'âme quelque peu chamboulés par la vie trépidante menée tambour battant. Au-delà de nos humeurs, des aléas de la vie et peu importe ce que nous ressentons, il est certain que le soleil est un élément essentiel pour la santé. Et ces derniers jours de mai qui nous ouvre gracieusement ses bras nous réserveront une bonne dose salutaire de ces rayons dynamisants.

Par les temps qui courent, nous entendrons beaucoup parler des dangers des rayons UV pour la santé, mais très peu des bienfaits du soleil. Un certain discours récurrent nous éloigne d'une source vitale pour notre équilibre. Certes, il faut prendre les précautions nécessaires, mais il ne faut pas avoir peur de ces rayons porteurs de vitalité. Notre corps a besoin du soleil, c'est une nécessité, car il nous apporte la vitamine D à travers ses puissants rayons ultraviolets. Nous savons fort bien l'importance de cette vitamine pour le développement de notre organisme, car elle facilite l'absorption intestinale du calcium et du phosphore, et aide à la fixation du calcium sur les os lors de la croissance.

Elle est donc déterminante pour la santé des os, mais aussi de celle de nos cellules. Enfin, la vitamine par excellence du soleil joue un rôle prépondérant dans la prévention de nombreux cancers et dépressions. Même si la tendance est à la méfiance, il ne faut jamais oublier que le soleil est indispensable à la vie de l'organisme et que l'alternance jour-nuit intervient dans la régulation normale des rythmes biologiques. Toutes les études démontrent avec netteté que les carences en vitamines D restent principalement liées au faible ensoleillement.

Avec l'arrivée du beau temps, il faut sortir joyeusement dehors, respirer à pleins poumons le grand air, marcher allègrement dans des sentiers balisés ou non que nos immenses forêts nous offrent si généreusement. Au Québec, il ne faut pas oublier qu'en mai, c'est le mois de l'arbre et des forêts. À ce chapitre, nous sommes comblés à souhait. La forêt est une de nos richesses collectives qui couvre près de la moitié du territoire québécois, soit 761 100 kilomètres carrés. Il y en a des arbres chez nous, 20% des forêts canadiennes et 2% des forêts mondiales. Il y a de quoi se réjouir. Depuis plusieurs années, un rappel incessant nous est lancé par de nombreuses organisations sur l'importance de la protection de l'environnement et principalement de nos forêts. Nous n'avons qu'à penser au triste désastre albertain de Fort McMurray.

Nous connaissons tous l'importance des forêts pour le maintien de la biodiversité, la production alimentaire et le ravitaillement de plantes médicinales. Saviez-vous que les forêts québécoises abritent quelque 200 espèces d'oiseaux et 60 espèces de mammifères sans compter la centaine d'espèces de poissons dans ses plans d'eaux? Oui, le mois de mai nous fait découvrir ces splendeurs de la création. À ce chapitre, le Québec est un paradis à découvrir avec son million de lacs et de rivières. En fredonnant tout bonnement la chanson folklorique En montant la rivière nous découvrons certes qu'en mai les filles sont belles, mais que la nature aussi n'a point de pareille. En cette fin de mai, laissons-nous émerveiller!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Les choses que font les Canadiens au moindre signe de réchauffement
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter