Jean-François Mauger

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Jean-François Mauger
 

Ami(e) touriste, Montréal t'aime et t'attend, ne crains rien !

Publication: 09/06/2012 09:13

Ne crois pas les articles de journaux ou les discours de notre gouvernement qui diabolisent une bonne partie de nos concitoyens qui revendique la liberté de parole! Ne succombe pas à cette culture de la peur dont ils se servent pour gouverner et manipuler l'opinion publique à leur avantage : les manifestants ne sont pas des « terroristes », Montréal n'est pas prise en « otage », les bruits des casseroles dans les rues ne sont pas une « menace ». Lis les journaux indépendants de ton pays qui, pour la plupart, soutiennent la cause étudiante. Tu peux lire aussi, ici, Le Devoir, si tu aimes le contact du papier ou Le Huffington Post sur Internet si, comme nos braves étudiant(e)s, tu es un adepte du iPhone!

Ne sois pas trop triste si la journée d'ouverture du Grand Prix de Montréal a été annulée à cause, dit-on, du « danger étudiant » (journée proposant des activités gratuites pour les Québécois... et non pas payantes qui auraient porté préjudice au porte-monnaie du Grand Prix) ou si Gilbert Rozon a très peur de la baisse des ventes de billets de son festival.

Comme le disait la journaliste de La Presse, Rima Elkouri, c'est tout simplement faux, cette peur est « fondée sur une fausse rumeur » qui elle-même « nourrit un mythe. Un mythe, bien entretenu par le gouvernement lui-même, selon lequel le mouvement étudiant, si on ne l'appelle pas à la raison, constitue une menace ». Dois-je ajouter qu'aucun passant ne s'est fait agresser par les manifestants ?

Sache également que la grande majorité des citoyens québécois n'est pas négationniste, ces derniers ne font pas l'apologie de la haine raciale et ne vantent pas les mérites d'une « bonne dictature ». C'est en partie pour ces raisons, car il y en a d'autres, qu'ils remettent en question le bien-fondé de la présence du Grand Prix à Montréal. Ils n'étaient pas contents lorsqu'ils ont pris connaissance des propos du patron de la Formule 1, M.

Ecclestone, qui disait en 2009 dans le Times qu'Hitler « était efficace » et qu'il jugeait que la démocratie n'avait « pas fait grand bien à beaucoup de pays ». Non non! Ils n'étaient pas contents lorsque M. Ecclestone a en plus ajouté : « C'est terrible à dire je suppose, mais à part le fait qu'Hitler s'est laissé emporter et persuader de faire des choses dont j'ignore s'il voulait les faire ou pas, il était en position de commander beaucoup de gens et d'être efficace. À la fin il s'est perdu, donc il n'était pas un très bon dictateur » (discours rapporté dans le journal français Le Monde du 4-7-2009).

Les contribuables québécois n'étaient pas très contents non plus de lire le 5 octobre 2009 dans La Presse que M. Ecclestone voulait « être certain de ne pas payer un sou d'impôt au Canada » alors que Québec, Ottawa et Montréal lui verseraient 75 millions en subventions sur une période de cinq ans. Oh mon dieu! Si tous les étudiants savaient cela alors qu'on leur parle d'augmenter de 75 % leurs frais de scolarité !... Chuuuuuuut !

Non, détends-toi, la grande majorité des Québécois fâchés s'exprime pacifiquement! Et toutes ces horreurs dans leurs oreilles ne les empêcheront pas de t'accueillir de façon fraternelle et de t'inclure amoureusement dans les belles fêtes qu'ils ont organisées et qui font de Montréal une des plus joyeuses capitales mondiales de la culture durant la période estivale!

Occupons Montréal, Alternatives, NOUS (le collectif d'artistes et de sympathisants de la culture), et bien d'autres organismes et associations d'honnêtes gens préparent pour toi de nombreuses activités GRATUITES (des ateliers de vulgarisation et des débats sur l'économie, l'écologie, la justice sociale, etc.).

À bien des reprises, dans les magnifiques parcs de notre belle cité, tu vas pouvoir manger, assister à des concerts ou encore voir des films GRATUITEMENT! Tu pourras donc t'offrir, sans te culpabiliser par rapport aux limites de ton budget, des crèmes glacées dans le vieux Montréal ou te permettre de faire du « magasinage », comme on dit ici, dans notre très attrayant centre-ville. Mais, comme tu es là aussi pour te cultiver autant que pour t'amuser, tu pourras surtout t'acheter plus de billets de spectacle lors de ces merveilleux festivals que sont, par exemple, les Francofolies ou encore le Festival de Jazz. Tu ne sauras plus où donner de la tête tellement il y a de festivités organisées!

Fréquemment touriste moi-même, je me suis souvent plaint de ne pas avoir eu plus de contacts significatifs avec la population que je visitais. Ami(e) touriste, les gens vont te parler pendant des heures, s'intéresser à ta culture et te faire partager la leur, t'indiquer les lieux de rassemblements, t'inviter à leurs soirées... Tu pourras alors, mieux qu'à une autre époque, découvrir pleinement la culture québécoise, les fondements et les nouveaux enjeux de cette société particulière dont certains de ses membres résistent comme ils le peuvent à la mer déchaînée de l'ultracapitalisme qui les entoure.

En plus de cette orgie de culture et de fêtes à laquelle tu vas participer, tu feras, si tu le désires, de la culture physique lors des manifestations : des heures de marche qui te feront découvrir, comme jamais tu n'aurais pu le faire, notre belle ville, ses quartiers si différents les uns des autres, ses monuments, et tout ça en musique, accompagné(e) de tes nouveaux amis au beau milieu des rues! Et si tu as de la chance, tu pourras même aller visiter la demeure de notre premier ministre Jean Charest! Incroyable, non?

toursite manif

Il y a quinze jours, mon amie française, Juliette (sur la photo), et son copain Loïc, qui sont venus passer 48h chez moi, à Montréal, n'ont eu de cesse de me remercier pour les activités que je leur avais organisées. Ils ont, en si peu de temps, rencontré tellement de gens contents de les voir! À peine arrivés, je les ai accompagnés à 20 h au coin des rues Gauthier et de Lorimier avec une casserole et une spatule pour jouer des percussions. À 21 h 30, après avoir pris ensemble un petit rafraîchissement (une bonne bière « made in Québec » au Cheval Blanc) pendant l'énorme averse de pluie, nous avons regagné à la course la foule en liesse ! Je te prie de croire, touriste bien-aimé(e), que mes deux amis se sont couchés épuisés avec le sourire aux lèvres et qu'ils ont très bien dormi!

N'en doute pas, Montréal est plus que jamais la ville des rêves, de tes rêves ! Elle est toujours la ville du libre choix et de la libre expression, la ville de tous les possibles. Selon tes inclinaisons idéologiques, tu pourras soit porter le carré rouge, soit porter le carré vert. Bref, tu feras TOUT ce qu'il te plaît de faire, tu seras TOUT ce qu'il te plaît d'être ! Le Québec t'attend ! Je t'attends cet été!

Toi, mon ami(e) montréalais(e), lectrice ou lecteur cher à mon cœur qui dans toute sa complexité exprime son opinion mesurée, tu auras compris que je suis du bord des solidarités et des festivités pacifiques. Le présent billet est un appel à nos amis étrangers et même aux Québécois qui vivent à l'extérieur de Montréal et qui auraient peur de venir nous voir, un appel à la tolérance des opinions différentes, un appel aux réjouissances. Alors, si tu te sens lésé(e) ou offusqué(e) par mon propos, pense bien que là n'était point mon intention. Ainsi, je te conseille, comme moi, de t'exprimer et d'inviter à ta manière... ton ami(e) touriste tant espéré!

Loading Slideshow...
  • AVERTISSEMENT: PHOTOS PEUVENT CHOQUER





Loading Slideshow...
  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP





Loading Slideshow...
  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

 
Suivre Le HuffPost Québec