LES BLOGUES

Pourquoi je ne suis pas au TJ ce soir

23/02/2012 02:48 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT
CP/Jacques Boissinot

Depuis quelques mois je participais, le jeudi soir, à une table d'analystes au Téléjournal. L'équipe du TJ avait choisi quatre personnalités indépendantes, mais identifiées chacune à une famille politique. L'ancienne ministre libérale Liza Frulla, l'ancienne candidate NPD Anne Lagacé-Dawson, la journaliste conservatrice Tasha Kheiriddin, moi-même.

Ce mercredi matin, un membre de la direction de l'information m'a informé que je ne ferais plus partie de ce panel. Mon défaut: ma décision d'accepter d'être membre du Comité de Pauline Marois sur la stratégie souverainiste, avec des universitaires, ex-hauts fonctionnaires et autres.

J'ai bien expliqué que j'agissais, là, comme personnalité indépendante, non rémunérée, que je ne dirigeais pas le comité ni n'en était le porte-parole et que je n'étais pas lié par ses résultats. J'ai fait valoir que je trouverais normal que Liza Frulla, par exemple, soit appelée par les Libéraux à faire partie d'un comité de sage sur leur propre réflexion, culturelle ou politique, dans la mesure où elle conserve son indépendance, est bénévole et n'assume pas de responsabilité autre que de donner son avis.

Lisez la suite de ce billet sur le blogue de Jean-François Lisée