LES BLOGUES

Le discours mensonger du NPD

23/03/2015 09:51 EDT | Actualisé 24/05/2015 05:12 EDT

Dans une lettre ouverte publiée la semaine dernière dans le journal Le Devoir, le candidat du NPD dans Saint-Jean, Hans Marotte, fait une sortie contre le Bloc québécois et présente une série de raisons pour lesquelles il milite maintenant pour le parti de Thomas Mulcair.

Si le Bloc québécois, sous Mario Beaulieu, a effectivement perdu sa capacité à mobiliser les gens de tous les horizons politiques et de toutes les régions contre les mesures néfastes d'Ottawa, les arguments en faveur du NPD mis de l'avant par M. Marotte reposent sur tant de faussetés que cela ne peut qu'alimenter le cynisme politique. Jamais je n'aurais cru que le NPD avait besoin d'aller si loin dans la démagogie pour tenter de conserver ses appuis au Québec.

Par exemple, M. Marotte dénonce les réformes à l'assurance-emploi des conservateurs et le pillage de milliards de dollars des libéraux dans la caisse d'assurance-emploi, mais il cache le fait qu'à l'élection de 2011, le NPD proposait aussi de piger à deux mains dans les surplus du régime. Loin d'avoir changé, lors du dernier budget, le NPD demandait spécifiquement au gouvernement de bonifier un crédit d'impôt destiné aux employeurs à même l'argent de la caisse d'assurance-emploi plutôt que de bonifier les prestations aux chômeurs dans le besoin. Quand on propose de soutirer autant d'argent aux chômeurs, pas étonnant qu'on taise les faits!

Même manège pour le pipeline de TransCanada. M. Marotte indique que le NPD s'est opposé au forage sismique dans la pouponnière de bélugas à Cacouna. C'est exact. Mais ce qu'il évite de préciser, et c'est ce qui fait le plus mal, c'est que le chef du NPD s'est montré très favorable à ce méga-pipeline, disant même qu'il s'agissait de la proposition la plus sensée pour assurer le transport du pétrole tiré des sables bitumineux provenant de l'Alberta. Faut-il d'ailleurs rappeler que si le port pétrolier n'est pas construit à Cacouna, il le sera ailleurs, avec toujours les mêmes risques pour les communautés côtières. On est loin d'un parti champion de l'environnement.

Enfin, M. Marotte revient sur la sauvegarde du service de train de passagers dans l'est du Québec pour lequel il donne tout le crédit au NPD. Je suis bien placé pour savoir que le mérite de cette sauvegarde revient à tous les élus et les intervenants locaux qui se sont ligués pour s'opposer à cette décision. Accorder cette victoire au NPD est un geste de mépris pour toutes les communautés touchées.

Peut-être Hans Marotte sait-il pertinemment que ce qu'il avance est truffé de demi-vérités et fait-il le pari qu'il doit taire les positions du NPD de peur que les Québécois de toutes les régions prennent connaissance du vrai visage du NPD. Le plus triste serait qu'il ne le sache pas.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter