LES BLOGUES

Ce sont les valeurs des gens qui font les valeurs d'une nation

25/03/2014 12:40 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Le projet de loi 60 est une calamité et une insulte à la fierté québécoise. Si la population avait pris le temps de lire ce projet comme le commande une participation citoyenne responsable, plutôt que de laisser à d'autres le soin de penser pour elle, ce projet de loi aurait déjà disparu du paysage politique.

Chaque société a des valeurs qui sont importantes pour elle et qui la distingue des autres. Ce sont des valeurs qui ne peuvent pas être entièrement partagées par d'autres sociétés. Si vous demandez au hasard de vos rencontres en Asie, en Afrique, en Europe, ou au Moyen-Orient, « quelles sont les valeurs des Canadiens? », immanquablement, et surtout si votre interlocuteur a déjà visité le Canada, il vous dira que nous sommes un peuple pacifique (maintien de la paix dans le monde), poli et on ajoutera (si votre interlocuteur sait que vous venez du Québec) jovial.

On dira aussi que la liberté, le respect des différences culturelles et l'engagement pour la justice sociale font partie de nos valeurs au Canada. On ajoutera l'égalité (le respect des droits de chacun), le respect des différences culturelles (surtout chez les personnes qui ont voyagé dans diverses parties du Canada), la liberté (de pensée, d'expression, de religion) et enfin, on vous dira que c'est un pays où règnent la loi et l'ordre (la règle de droit). Ce sont donc ces valeurs qui nous distinguent des autres parce que ce sont ces valeurs qui ressortiront spontanément et inévitablement de nos entretiens avec des étrangers.

Maintenant, quels sont les « valeurs fondamentales de la nation québécoise » qu'on nous propose dans la Charte des valeurs : l'égalité entre les hommes et les femmes (déjà prévue dans la Charte des droits et liberté de la personne), la primauté du français (déjà prévu dans la Charte de la langue française), la séparation des religions et de l'État (qui existe déjà), la neutralité religieuse et le caractère laïque de l'État (qui existe déjà également) « tout en tenant compte des éléments emblématiques ou toponymiques du patrimoine culturel du Québec qui témoignent de son parcours historique ».

Avez-vous déjà rencontré quelqu'un sur la planète terre qui vous a énuméré ces éléments à la question « quelles sont les valeurs de la nation québécoise ? »

Un projet de loi bien simple (ou un règlement) qui aurait couvert l'article 16 (demande d'accommodement pour des motifs religieux impliquant une absence du travail), l'article 17 (demande d'accommodement pour des motifs religieux concernant un élève qui fréquente un établissement d'enseignement établi par une commission scolaire) et les articles 6 et 7 (un membre du personnel d'un organisme public doit exercer ses fonctions à visage découvert, et une personne doit, en règle générale, avoir le visage découvert lors de la prestation d'un service qui lui est fourni par un membre du personnel d'un organisme public) aurait été largement suffisant.

Cela aurait évité d'anathématiser une partie de notre immigration que l'on veut intégrer à la société québécoise.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

La Charte de la laïcité du Québec dans le détail

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?