LES BLOGUES

L'un des évèques les plus influents des États-Unis est un Chaput d'Amérique

Jeune capucin, démocrate à l'époque, il a travaillé pour Robert Kennedy et Jimmy Carter.

15/10/2017 08:00 EDT
Philadelphia Inquirer via Getty Images
Le pape François 1er et le Mrg Charles Chaput.

Archevêque du diocèse de Denver (1997–2011), et maintenant du plus important diocèse de Philadelphie, Mgr CHARLES CHAPUT est l'un des évêques les plus influents des États-Unis. Comme son cousin Jean-Marc du Québec, Charly a un tout un mâche-patate.

Il a des idées sur tout : le mariage gai, qu'il condamne évidemment. L'avortement, barbarie ultime « qui a tué 40 millions d'enfants américains depuis 1973 ». Le pape Benoit XV1, dont le génie et la force du mental le jettent à terre : « Le caractère constamment génial de sa pensée – je ne sais vraiment pas comment il la maintient à ce niveau ». Et que dire du pape François, Man of the year 2013 du Time, « un prêtre d'une extraordinaire force intellectuelle et culturelle, un homme profondément engagé dans les problèmes de la vie d'aujourd'hui et capable de parler aux cœurs d'aujourd'hui ».

Jeune capucin, démocrate à l'époque, il a travaillé pour Robert Kennedy et Jimmy Carter, mais est resté critique de JFK qu'il blâme pour « sa laïcité trop agressive ». Pour se faire élire dans un pays encore largement protestant, « Kennedy avait érigé une barrière trop hermétique entre sa foi chrétienne et son engagement politique », soutient Chaput. Et Trump? « En 2016, les Américains ont été face au pire choix des 50 dernières années, Donald Trump et Hillary Clinton étant des candidats tellement imparfaits. »

Son point de vue révèle l'expérience de ses ancêtres canadiens-français qui ont vécu aux États-Unis, pendant deux générations, en s'exprimant surtout en français.

Bien qu'ultraconservateur, il est pour la légalisation des immigrants illégaux (lire des Latinos), un sujet aussi diviseur dans la société américaine que les signes ostentatoires au Québec. Son point de vue révèle l'expérience de ses ancêtres canadiens-français qui ont vécu aux États-Unis, pendant deux générations, en s'exprimant surtout en français. C'est notre diaspora au cœur de l'Amérique.

De Vesoul à Verchères au Vatican

Charles J. Chaput est né le 26 septembre 1944, à Concordia au Kansas, une région qui a accueilli un bon nombre de Canadiens français à la fin du 19e siècle, des Canadiens français qui étaient passés d'abord par Bourbonnais-Kankakee, Illinois.

Sa mère, Marianne Desmarais, est la fille de François-Xavier (1881-1923) et la petite-fille de Jean-Baptiste (1850-1933), de St-Léon de Maskinongé. On dit qu'elle est d'origine autochtone. Adelaide Keegan (1885-1924), la mère de Marianne, est née à St-Marys Pottawatomie. Les Pottawatomies (Poutouatamis en français) étaient des alliés des Français pendant la Guerre de sept ans (appelée French Indian War par les Américains). Originaires de la région des Grands Lacs, ils se sont relocalisés au Kansas au début du 19e siècle.

Chez les Chaput, l'arrière-grand-père Joseph (1843-1895), né à St-Jude au Québec, a épousé Marie Côté (née à Henryville, dans le Haut-Richelieu) à Manteno, Kankakee, Illinois.

Charles (1817-1854), le père de Joseph, avait émigré à Kankakee au milieu du siècle. C'est là aussi qu'on trouve aussi les ancêtres d'Angelina Jolie, de Tom Landry et de Lou Boudreau.

Charles, son épouse Marie Desanges Leclerc (1818-1854), et trois de leurs enfants meurent une semaine après leur arrivée dans l'Illinois, victimes d'une épidémie de choléra. Joseph Léonidas (1843-1895) est élevé par ses grands-parents. Après son mariage en 1867, il déménage à Aurora au Kansas où il vécut jusqu'à sa mort en 1952.

Son fils George (1873-1952) a passé toute sa vie à Aurora, tout comme son petit-fils Joseph Zachery (1911-1979), le père du Monseigneur qui a tout un mâche-patate. Joseph Zachery y tenait un salon funéraire.

L'ancêtre des Chaput, Nicolas Mathurin (1659-1707), était originaire de Vesoul. En 1689, il marie à Pointe-aux-Trembles une Canadienne de la troisième génération, Angélique Gauthier. Vers 1694, la famille s'établit à Varennes.

Les Chaput y prospèrent pendant plus d'un siècle et demi jusqu'au départ de Charles pour l'Illinois. Après un échec en Illinois, les Chaput se sont retrouvés plus bas, au Kansas.

Dean Louder, un prof retraité de l'université Laval, mort récemment, originaire du Utah, est allé dans le comté de Loud au Kansas. Il est tombé sur un Hamel qui parlait toujours français.

Es-tu déjà allé au Québec lui demande le prof? « Non, mais c'est mon plus grand rêve!» Pas de chance, il est mort un peu après sa rencontre.

Dans le cimetière de Loud, le prof a découvert des Tremblay, des Cyr, des Theriault, Charbonneau, Michaud, Gagnon et même un Raymond Bachand!

« Chaque Québécois, écrit Louder, devrait savoir qu'une partie importante de son histoire s'est déroulée ailleurs sur le continent, voire au milieu du Kansas. Il devrait savoir qu'une tranche significative de la population du Québec s'est transportée au cours des années 40 et 50 du XIXe siècle jusqu'aux prairies de l'Illinois et qu'une vingtaine d'années plus tard, certains d'entre eux se sont rendus plus loin, dans le Kansas. »

«La finalité, disait un autre Raymond Bachand, c'est le bonheur collectif». Une partie de notre peuple l'a trouvé au Kansas. Le dernier endroit du continent sans doute où il pensait le trouver!

LIGNÉE PATERNELLE DE MGR CHARLES CHAPUT

CHAPUT, Joseph Z. (1911-1979)

DESMARAIS, Marianne (1910- 2007)

m.

CHAPUT, George (1873-1952)

GOYETTE, Lucie (1870-1929)

  1. 29 mai 1894, Aurora, Cloud Co. Kansas

(le couple a eu 12 enfants)

CHAPUT, Joseph Leonidas (1843-1895)

COTE, Marie (1846-1916)

  1. 19 février 1867, Manteno, Kankakee Co., Illinois

https://forums.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=75731407

CHAPUT, Charles (1817-1854)

LECLERC, Marie Desanges (1818-1854)

  1. 7 novembre 1842, La Présentation, Québec

(le couple a eu 8 enfants)

http://geneagraphie.com/getperson.php?personID=I161276&tree=1

CHAPUT, Louis (1793-1880)

GUERTIN, Marie-Josephte (1799-1881)

  1. 11 janvier 1819, Contrecoeur

(le couple a eu 8 enfants)

CHAPUT, Isidore (1767-1832)

GENDREAU-GENDRON, Thérèse (1770-1827)

  1. 31 janvier 1791, Varennes

CHAPUT, Jacques (1728-1766 )

CASAVANT, Marie-Josée (1729-1790)

  1. 24 août 1766, Varennes

(le couple a eu au moins 8 enfants)

CHAPUT, Charles (1695-1768)

LEMAY-DELORME, Marie-Jeanne (1696-1755)

  1. 16 novembre 1722, Varennes

CHAPUT, Nicolas Mathurin (1659-1707)

GAUTHIER-LANDREVILLE, Angélique (1672-1749)

  1. 19 avril 1689, Pointe-aux-Trembles

Jacques Noël est l'auteur du livre La Diaspora québécoise (Édition GID).

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost