LES BLOGUES

Le gouverneur du Maine est un Lepage d'Amérique

En 2010, Paul LePage est élu gouverneur du Maine avec seulement 38 % des voix (tiens, comme Phil Couillard).

29/10/2017 08:00 EDT
Gretchen Ertl / Reuters
Le gouverneur du Maine, Paul Lepage.

Présent à la cérémonie commémorative pour les victimes de Lac-Mégantic, le gouverneur du Maine, PAUL LePAGE, a rappelé, dans un français joualisant, que ses ancêtres étaient originaires du Québec.

De passage un peu plus tard à Montréal, c'est dans la même langue du terroir qu'il a répondu au très sophistiqué Jean-Louis Roy qui lui avait demandé s'il y avait de l'avenir pour le bilinguisme aux États-Unis. Le bilinguisme anglais-espagnol, s'entend...

Paul LePage est né le 9 octobre 1948 à Lewiston, Maine. Fils aîné d'une famille franco-américaine de 18 enfants, il n'a pas parlé anglais avant 9 ans, un peu comme Jack Kerouac et Mike Gravel. Mais une génération après le Père de la Beat Generation, ce qui témoigne de l'incroyable résilience de notre diaspora.

Son père, ouvrier, travaillait dans une papetière à Lewiston. À 11 ans, Paul quitte le milieu familial, trop violent (le paternel lui a cassé le nez). Il passe deux ans dans la rue, cirant les chaussures et lavant la vaisselle au Café Theriault. Il sera barman et serveur, avant de travailler pour une cie de caoutchouc et une usine d'emballage de viande. On comprend mieux pourquoi il a répondu en joual à l'ancien post-pape du Devoir.

Paul complète son secondaire de peine et de misère. D'abord refusé à l'université pour ses faibles connaissances en anglais, il est finalement accepté au deuxième essai. Il finira par obtenir un MBA de l'Université du Maine. Joualisant LePage, mais loin d'être bête.

En 2003, il se lance en politique et est élu maire de Waterville. En 2009, il est candidat du Parti républicain pour le poste de gouverneur grâce à l'appui des membres du Tea Party (longtemps démocrates, les Franco-Américains sont devenus républicains avec l'arrivée de Reagan dans les années 80).

En 2010, Paul LePage est élu gouverneur du Maine avec seulement 38 % des voix (tiens, comme Phil Couillard).

En 2010, Paul LePage est élu gouverneur du Maine avec seulement 38 % des voix (tiens, comme Phil Couillard). La division du vote lui a permis de se faufiler entre le candidat démocrate et un indépendant, et de devenir le gouverneur de l'État pour un salaire de 70 000$, le plus bas des 50 États, la moitié de celui d'un député à Ottawa.

Réélu en 2014 avec 48% des voix devant un autre Franco-Américain (Mike Michaud), il est un supporteur inconditionnel de Donald Trump.

Le fougueux gouverneur s'est placé dans l'eau chaude pendant la campagne présidentielle, soutenant que 90% des héroïnomanes dans le Maine étaient des Noirs ou des Latinos. Le Page s'est défendu d'être raciste soutenant que lorsqu'il était jeune, les Irlandais et les Italiens se moquaient de.... ses origines françaises.

De la Bourgogne au Bas-du-Fleuve

Les parents et grands-parents de Paul se mariés à Lewiston. Son grand-père,Joseph Lepage, est né aux Basques, près de Rimouski, en 1887. Au début du 20e siècle, il émigre et fait la Grande Guerre avant même d'être citoyen américain. Il est mort à Lewiston en 1972.

Joseph descendait de René Lepage (1656-1718), le fondateur de Rimouski. Né dans le village d'Ouanne, près d'Auxerre en Bourgogne, en 1658, René émigre à l'adolescence avec ses parents, Germain et Reine Loury, ainsi que son oncle Louis et sa tante Constance.

La famille s'établit à St-François, ile d'Orléans. En 1686, René épouse Marie-Madeleine Gagnon(1671-1744), âgée d'à peine 15 ans, qui lui donnera 17 enfants.

En 1693, Frontenac lui concède en roture une lieue de terre de front avec deux de profondeur à la Rivière du Sud. L'année suivante, changement de programme : le sieur de la Cardonnière lui propose d'échanger sa terre à l'Ile d'Orléans pour la seigneurie de Rimouski, y compris l'ile de St-Barnabé.

La famille, qui compte déjà cinq enfants, déménage dans le Bas-du-Fleuve. René est bien seul : son plus proche voisin, le seigneur Jean Riou, est à Trois-Pistoles!

À part Pierre Gosselin, Pierre St-Laurent et la parenté, peu de gens aident René. Il construit sa maison, une grange pour le bétail, un moulin à scie, et même une chapelle. À sa mort, en 1718, il méritait pleinement son titre de seigneur-fondateur de Rimouski. Sa femme lui survivra 26 ans de plus. Une force de la nature.

Leur fils, Nicolas-Dominique (1713-1761), épouse évidemment la p'tite Rioux d'à côté... en 1742. Pas le choix! Le petit-fils François-Régis (1755-1813) s'établit à l'Ile-Verte. Les générations suivantes se multiplient sur la terre ancestrale: Fabien (1829-1920) et Joseph (1858-1916).

Au début du 20e siècle, Joseph jr (1887-1972) part pour le Maine, comme tant d'autres. Son fils Gérard (1924-2005), le père du gouverneur, né à Lewiston, est allé mourir en Floride en 2005. Comme tant d'autres. Loin du nordet qui balaie si fort le Bas-St-Laurent.

LIGNÉE PATERNELLE DE PAUL LEPAGE

LEPAGE, Gérard André (1924-2005)

GAGNON, Thérèse (1926-2009)

Mariés le 11 avril 1947, Lewiston, Androscoggin, Maine

LEPAGE, Joseph (1887-1972)

BILODEAU, Bernadette (1894-1983)

  1. 30 mai 1921, Lewiston, Androscoggin, Maine

(le couple a eu 9 enfants)

https://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=121519346

LEPAGE, Joseph (1858-1916)

DUMONT, Julie (1859-1928)

  1. 16 octobre 1883, St- Denis de Kamouraska

(le couple a eu 12 enfants)

LEPAGE, Fabien (1829-1920)

THERIAULT, Adelaide (1824-1867)

  1. 13 février 1849, Isle Verte

(Fabien a eu 5 enfants avec Adelaide, il en avait 5 autres avec sa première épouse Marie-Obéline Rousseau)

LEPAGE, Jean-Baptiste (1785-1875)

COTE, Basilice (1793-1876)

  1. 27 août 1810, Isle Verte

(le couple a eu 12 enfants)

LEPAGE, François-Régis (1752-1813)

METAYER, Josephte (1751-1813)

m. 1782, Cap St-Ignace

LEPAGE, Nicolas-Dominique (1713-1761)

RIOUX, Marie-Madeleine (1721-1797)

m. 25 octobre 1742, Rimouski

LEPAGE, René (1656-1718)

GAGNON, Madeleine (1671-1744)

  1. 10 juin 1686, Ste-Anne-de-Beaupré

(le couple a eu 17 enfants)

LEPAGE, Germain (1634-1723)

LORY, Reine

m. vers 1658 Nivernais, (Nierve), France

LEPAGE, Etienne

BERTHELOT, Nicole

Avant 1633 in Notre Dame D' Ouanne, Nivernais, France

Jacques Noël est l'auteur du livre La Diaspora québécoise (Édition GID).

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost