LES BLOGUES

C'est Linda Kasavian, une Drouin d'Amérique qui a fait coffrer Charles Manson

Complice du carnage qui a mené à la mort de Sharon Tate en 1969, elle a été LE témoin le plus important du plus long procès de toute l'histoire américaine.

21/11/2017 10:00 EST | Actualisé 21/11/2017 11:05 EST
LA Times via Getty Images
Linda Kasabian a témoigné pendant 18 longues journées lors du procès de Charles Manson.

Linda Kasabian a témoigné pendant 18 longues journées lors du procès de Charles Manson, faisant coffrer le monstre jusqu'à la fin de ses jours.

Complice du carnage qui a mené à la mort de Sharon Tate en 1969, elle a été LE témoin le plus important du plus long procès de toute l'histoire américaine (10 mois).

Linda Kasabian est née Linda Darlene Drouin le 21 juin 1949 à Biddeford Maine, une ville largement francophone à l'époque. Son père, Rosaire Drouin (1928-1977), né au Maine de parents québécois, travaillait dans la construction. Le grand-père Joseph Drouin (1898-1942), originaire de la Beauce, qui travaillait comme peintre en bâtiment, avait émigré au Maine dans les années 20.

Rosaire a épousé Joyce Taylor « obligée », à Old Orchard, une plage mythique dans l'inconscient collectif des Québécois, le 5 février 1949, période de l'année où la plage de sable fin est....blanche et déserte.

Rosaire abandonne sa famille très tôt dans la vie de Linda pour aller travailler en Floride. Joyce, débordée, n'accorde pas toute l'attention qu'elle devrait à sa fille, décrite par ses amies et ses profs comme gentille, intelligente, mais trop naïvement romantique.

À 16 ans, en conflit avec son beau-père (Joyce s'est remariée), elle abandonne l'école et prend la route de l'Ouest, à la recherche de Jésus. Elle le trouve en Robert Peasly qu'elle épouse, mais divorce peu de temps après. Elle descend en Floride où elle reconnecte avec son père Rosaire, travaille dans un bar, remonte à Boston, se remarie avec Robert Kasabian et donne naissance à une fille en 1968. À 19 ans à peine, Linda est déjà mère et mariée deux fois. « Naïvement romantique »...

C'est là qu'elle rencontre Catherine Share, alias Gipsy, l'une des Manson Girls, qui la présentera au gourou maudit.

Linda rejoint Kasabian qui vit avec une colonie de hippies en Californie. C'est là qu'elle rencontre Catherine Share, alias Gipsy, l'une des Manson Girls, qui la présentera au gourou maudit. Pendant un mois, elle vit avec la bande, faisant l'amour avec Manson, comme toutes les autres Girls, même si elle est mariée à Kasabian.

Le 8 août 1969, sa vie bascule. Linda est à seule de la bande à posséder un permis de conduire valide. On l'amène à la maison de Tate ; elle croit qu'ils vont commettre un vol. Elle garde l'auto à la porte de la résidence pendant que la bande massacre Sharon Tate, enceinte de huit mois, épouse de Roman Polanski, ainsi que quatre de ses amis.

Le premier assassiné est Steven Parent, un ado, sans doute lui aussi un enfant de la diaspora, qui crèvera sous ses yeux. Elle sera aussi de la seconde tuerie chez les La Bianca la nuit suivante qui fera deux autres innocentes victimes.

Paniquée, Linda quitte la bande quelques jours plus tard pour rejoindre sa mère au New Hampshire.

Elle sera la seule du groupe à exprimer des remords. Les enquêteurs lui offrent l'immunité en échange de son témoignage qui les fera tous coffrer au grand plaisir des médias qui en feront une héroïne. Selon le procureur Vincent Bugliosi, « sans son témoignage il aurait été extrêmement difficile de condamner Manson qui n'était pas sur la scène lors des deux crimes ».

Linda disparaîtra de la scène publique pour ne réapparaître qu'en 1988, donnant une entrevue à la télé.

Elle a donné une autre entrevue en 2009 à Larry King, se cachant le visage.

Aux dernières nouvelles, elle était toujours en vie et mère de quatre enfants. Et Manson est mort en fin de semaine en prison, 47 ans après sa condamnation. En Californie, une sentence à vie, c'est une sentence à vie... (parlez-en à Shiram Shiram....)

L'ancêtre, Robert Drouin (1607-1685), est l'un des pionniers de la Nouvelle-France. Originaire du Perche, il débarque à Québec en 1635, au service de Robert Giffard qui a une belle seigneurie à Beauport.

Le 27 juillet 1636, il épouse Anne Cloutier, dix ans à peine (autre temps, autres mœurs...). C'est le plus ancien contrat de mariage conservé au Canada. Le mariage religieux aura lieu l'année suivante. Anne lui donnera un premier enfant en 1641, à 15 ans donc ; elle mourra à 22 ans seulement après avoir eu six enfants.

En 1649, il épouse Marie Chapelier (1626-1697), jeune veuve, qui lui donnera huit autres enfants.

Robert était loin d'être un ange. En 1642, il est accusé par Jasmin Bourguignon d'avoir battu Claire Morin, épouse de Bourguignon, lorsqu'ils étaient tous deux à la pêche (l'histoire ne dit pas s'il avait trop bu....). L'histoire est consignée dans nos archives nationales, une mine d'or pour qui s'intéresse à la vie des ancêtres.

https://archivescanada.accesstomemory.ca/plainte-deposition-de-jamin-bourguignon-habitant-de-beauport-lencontre-de-robert-drouin-et-son-domestique-pour-avoir-battu-claire-morin-epouse-dudit-bourguignon-pendant-quils-etaient-tous-deux-la-peche-et-tentative-dassassinat-par-le-d

Maitre-briquetier de métier, Drouin finira cultivateur comme tant d'autres colons, sur sa terre à Château-Richer où il rendra l'âme à 77 ans.

Son fils Nicolas (1652-1723), qui signera Derouin, aura 15 enfants ; son petit-fils Pierre (1677-1748), onze. Suivent cinq générations de Pierre qui auront des dizaines d'enfants dans la Beauce avant le départ de Joseph (1898-1942), peintre en bâtiment, vers 1920 pour Biddeford.

LIGNÉE PATERNELLE DE LINDA DROUIN

DROUIN, Rosaire (1928-1977)

TAYLOR, Joyce

Mariés le 5 février 1949, Old Orchard, Maine

DROUIN, Joseph (1898-1942)

FRECHETTE, Alida (1904-1974)

m. 27 mai 1924, Biddeford, Maine

DROUIN, David (1861-?)

NADEAU, Elmire (1867-?)

m. 26 mai 1890, St-Elzéar, Beauce

DROUIN, Pierre (1824-1902)

FILLION, Césarie (1829-1904)

m. le 21 juillet 1846, Ste-Marie, Beauce

(le couple a eu 14 enfants)

DROUIN, Pierre (1790-1884)

LEHOUX, Elisabeth (1806-?)

m. 5 août 1823, Ste-Marie, Beauce

DROUIN, Pierre (1767-1825)

TARDIF, Louise (1769-1837)

  1. 10 juillet 1786, Sainte-Marie, Beauce

DROUIN, Pierre (1740-1808)

HUARD, Catherine (1729-1796)

  1. 9 mai 1764, St-Joseph-de-Beauce

DROUIN, Pierre (1705-1764)

DEBLOIS, Madeleine

m. 11 février 1734, Ste-Famille, I.O.

DROUIN, Pierre (1677-1748)

LETOURNEAU, Louise (1681-1752)

  1. 7 avril 1704, Ste-Famille, I.O.

DROUIN, Nicolas (1652-1723)

LOIGNON, Marie (1659-1717)

  1. 6 novembre 1674, Québec

DROUIN, Robert (1607-1685)

CHAPELIER, Marie (1626-1697)

  1. 29 novembre 1649

-30-

Linda Kasavian en 1969

http://www.rollingstone.com/culture/pictures/manson-family-where-are-they-now-w430665/linda-kasabian-w430673