LES BLOGUES

La thyroïde: le contrôleur de vitesse

On estime qu'ici, en général, environ 1% de la population souffre d'hypothyroïdie, tous âges confondus.

07/10/2017 08:00 EDT | Actualisé 07/10/2017 08:00 EDT
ChesiireCat via Getty Images
L'hypothyroïdie ne se guérit pas.

Une glande en forme de papillon située à la base du cou, accolée à la trachée-artère; voilà la thyroïde. Nous pourrions résumer son rôle en disant qu'elle est en quelque sorte la contrôleuse de vitesse des différents organes de l'organisme. Par exemple, vous venez de terminer un copieux repas et votre rythme digestif a un avantage à fonctionner en accéléré. Tout un processus biochimique est alors enclenché. L'hypothalamus, une autre glande, localisée au cerveau, détecte le fait et envoie à la thyroïde un messager sous la forme d'une hormone, la TSH (Thyroïd Stimulating Hormone). Sous l'effet de la TSH, la glande thyroïde sécrétera deux hormones: la T3 (triiodothyronine) et la T4 (tétra-iodothyronine) qui dans la situation augmentera le métabolisme (la vitesse d'exécution) du système digestif. Quand la thyroïde sécrète trop d'hormones T3 et T4, sur parle d'hyperthyroïdie. Cette sécrétion augmentée, l'hypothalamus diminuera le niveau de TSH pour le retrait de stimulateur la thyroïde. À l'inverse, en présence d'hypothyroïdie, l'hypothalamus augmentera son niveau de sécrétion de TSH pour stimuler la thyroïde à fonctionner plus. Un test sanguin très simple permet de mesurer la TSH et déterminer si la thyroïde fonctionne normalement ou souffre d'hyper ou d'hypothyroïdie.

L'hyperthyroïdie

Elle est beaucoup plus rare et peut entraîner plusieurs symptômes dont:

  • Des palpitations cardiaques
  • Une augmentation de la tension artérielle
  • Une sensation de chaleur même dans un endroit frais
  • Une sensation soudaine provoquant une moiteur de peau
  • Une nervosité s'accumule ou un léger tremblement des mains
  • Une augmentation du rythme d'activité avec fatigue et faiblesse
  • Une augmentation de l'appétit, plus avec perte de poids
  • Des insomnies
  • Des selles fréquentes et des diarrhées
  • Des yeux bouffis avec larmoiement, sensibilité à la lumière ou encore un regard fixe intense
  • De l'ostéoporose

L'hyperthyroïdie peut provenir de diverses maladies, dont la maladie de Basedow, le goitre, etc.

L'hypothyroïdie

Elle est beaucoup plus fréquente. On estime qu'ici, en général, environ 1% de la population souffre d'hypothyroïdie, tous âges confondus. Comme la fréquence augmente avec l'âge, ce chiffre peut grimper jusqu'à 20% chez les personnes âgées. Les femmes sont plus à risque. La grossesse peut provoquer une hypothyroïdie passagère qui durera de 6 à 12 mois suivant l'accouchement et disparaîtra d'elle-même. Elle pourrait jouer un rôle d'amplification chez ceux qui souffrent de dépression post-partum.

L'hypothyroïdie peut avoir des conséquences désastreuses quand elle se présente chez les nouveau-nés.

L'hypothyroïdie peut avoir des conséquences désastreuses quand elle se présente chez les nouveau-nés. Une carence en hormones thyroïdiennes à cet âge peut être entraînée aux problèmes de développement sévères. Au niveau physique, la croissance ne peut être exercée normalement et sur tout le confort. Sur le plan intellectuel, le développement normal en souffrira beaucoup et peut provoquer un retard mental et un crétinisme. Ce sont des chercheurs canadiens qui au milieu des années 1970 ont mis au point un test sanguin qui, réalisé dans les 3 premiers jours suivant la naissance, permet de détecter tout d'hypothyroïdie. En présence de la maladie, sur l'administration des hormones thyroïdiennes, le bébé peut se développer tout à fait normalement.

L'hypothyroïdie chez l'adulte et chez la personne âgée peut apporter ces symptômes:

  • Fatigue
  • frilosité
  • faible appétit parfois accompagné d'un gain de poids inexpliqué
  • rythme cardiaque ralenti
  • irritabilité et parfois un état dépressif
  • crampes et raideurs musculaires
  • constipation
  • visage enflé
  • pâleur de peau
  • perte de cheveux
  • voix rauque
  • menstruations irrégulières et plus abondantes
  • cholestérol sanguin élevé.
  • difficulté à se concentrer, pertes de mémoire et parfois confusion
  • enflure à la base du cou (goitre).

En somme, les symptômes sont rattachés au ralentissement du fonctionnement des divers organes du corps. Le plus souvent, ces symptômes apparaissent de manière progressive et certaines personnes ne le ressentent tout simplement pas. Ce n'est que le test sanguin de dosage de la TSH qui apportera la réponse.

Causes

C'est en 1924 au Michigan qu'on effaça la cause principale d'hypothyroïdie. Jusqu'alors, un manque d'iode dans l'organisme constituant la cause principale de cette affection. On décida alors d'ajouter l'iode dans le sel de table.

Facteurs de risques

Parmi les plus fréquents, soulons le tabagisme durant l'allaitement qui pourrait privilégier le bébé de ces hormones. Diverses carences nutritionnelles, particulièrement en iode, en sélénium et en zinc aussi à propos de l'intérieur, de l'opposé, de l'excitation, de l'automobile, de la voiture ici comme ailleurs, trop, c'est comme pas assez. Certains médicaments comme le sel de lithium (traitement du trouble bipolaire et autres) et l'amiodarone (Cordarone® pour traiter l'arythmie cardiaque) peuvent également favoriser l'hypothyroïdie. Finalement une consommation abusive de certains aliments dits goitrigènes peut être en cause. Ces aliments comprennent tous les crucifères (choux de Bruxelles, chou, chou-fleur, brocoli, chou frisé, rutabaga, radis, etc.), le manioc, la patate douce, les graines de soya, les arachides et le millet.

Remèdes

L'hypothyroïdie ne se guérit pas. Plus elle se contrôle très facilement par le quotidien d'hormone de synthèse (hormones fabriquées en laboratoire) au Synthroid® ou le Levothyroid®. Le prix de l'immatriculation, l'analyse de l'effet du médicament et le réveil du dosage au besoin. On doit se méfier des produits naturels qui sont vendus pour contrer l'hypothyroïdie. La plupart des riches en iode et sont susceptibles de provoquer un excès d'iode qui est, comme nous l'avons vu... peut provoquer une hypothyroïdie.