LES BLOGUES

Retrouver sa fougue

Je me suis mise à assister au spectacle de ma propre vie, sans vraiment y participer.

22/09/2017 09:00 EDT | Actualisé 22/09/2017 09:00 EDT
portishead1 via Getty Images
L'important, c'est d'essayer. D'avancer, de trébucher et de se relever, encore et encore.

J'ai réalisé une chose importante et c'est que je suis en train de capituler sur plein de choses. Cela s'est fait tout naturellement ou, devrais-je plutôt dire, de façon totalement sournoise.

Je me suis mise à regarder le train passer, sans vraiment monter à bord. À vrai dire, je me suis mise à assister au spectacle de ma propre vie, sans vraiment y participer. Et cela dure depuis quelques mois. Un spectacle pas très excitant, je dois dire.

En fait, c'est comme si j'avais perdu la capacité à me botter le derrière lorsque quelque chose ne cadre pas avec ce que je veux vivre. Cela me désole, mais l'important, c'est que je le réalise et qu'à partir d'ici je fasse ce qu'il faut pour y remédier.

Quand les mauvaises habitudes refont surface

Il est tellement facile de retomber dans ses vieilles pantoufles. Sans trop nous en apercevoir, nous nous retrouvons paralysés ou intimidés par une situation et, en moins de deux, nous réintégrons nos anciens comportements.

La procrastination en fait partie. C'est le gros problème de beaucoup de gens. Et que dire de notre tendance à continuellement penser que tout ce qui nous arrive est la faute des autres? Avec ces deux attitudes handicapantes qui nous tiennent tête, il devient quasi impossible d'avancer et d'évoluer.

L'important, c'est d'essayer. D'avancer, de trébucher et de se relever, encore et encore.

Pourtant, c'est de notre vie qu'il s'agit ici, n'est-ce pas, et, immanquablement, nous serons toujours les mieux placés pour lui faire face, peu importe si nous le faisons de façon maladroite. L'important, c'est d'essayer. D'avancer, de trébucher et de se relever, encore et encore.

Tout ce qui n'est pas totalement intégré finit malheureusement par foutre le camp. L'observation et la répétition sont donc les deux habitudes que nous devons faire nôtres et auxquelles nous devons jurer fidélité. Autrement, le moindre inconfort nous ramènera toujours à notre ancienne manière de faire et de penser et, par conséquent, à la situation que nous désirons fuir.

Croyez-moi, les circonstances travaillent extrêmement fort pour nous faire retomber dans une énergie de frustration et d'apitoiement, pour nous faire stagner ou régresser.

Et si nous considérions la punition plutôt que la récompense

S'il y a une chose que j'ai comprise au cours de mon parcours de vie, c'est qu'il est souvent plus aidant de voir les désavantages à ne pas changer que d'essayer de faire ressortir les avantages. Vous me direz que ça dépend des personnalités, mais j'ai quand même quelques petites réserves ici. Lorsque nous en avons royalement marre de quelque chose, c'est souvent à ce moment-là que la motivation et le courage atteignent leur climax et que la machine se met en marche.

C'est pourquoi, malheureusement, ça prend parfois des drames pour amener certaines personnes à entreprendre un processus de changement. Toutefois, je ne nous souhaite pas d'en arriver là pour en venir à nous choisir et à embarquer à nouveau dans le train.

Nous sommes tous d'accord pour dire que la vie défile à une vitesse vertigineuse et, pris dans le tumulte incessant de nos nombreuses tâches et responsabilités, nous oublions trop souvent que les choses ne viendront pas à nous d'elles-mêmes si nous ne faisons pas en sorte de mettre en place certaines actions.

Si nous avons perdu notre « drive » pour taquiner le destin, que nous n'avons plus envie de brasser la boule à flocons afin d'intervenir sur le paysage qui se trouve là devant nous, nous nous coupons de toute possibilité d'améliorer notre existence.

Nous devons à tout prix retrouver notre fougue pour réclamer de la vie ce qui nous revient de droit.