LES BLOGUES

Des besoins en présence différents

Un des principaux sujets de discorde dans les couples est, selon moi, l'incompréhension des besoins propres à chacun.

13/08/2017 08:00 EDT | Actualisé 13/08/2017 08:50 EDT
Getty Images

Un des principaux sujets de discorde dans les couples est, selon moi, l'incompréhension des besoins propres à chacun. Et, parmi ces besoins, la fameuse question de la présence... Quelles doivent être la durée et la fréquence de nos rencontres, que nous cohabitions avec l'être aimé ou non.

On ne va pas se le cacher : tout va extrêmement vite et la plupart d'entre nous avions déjà une vie bien remplie avant de rencontrer celui ou celle qui viendra chambouler tout notre univers.

Quand le besoin se fait moindre

Ceci dit, hormis le fait que nous soyons très occupés, il faut bien admettre que, dans certains couples, l'un des deux doit travailler très fort dans les coins pour obtenir une présence plus soutenue de la part de son partenaire. Et c'est là qu'il faut se poser la question, à savoir si cette situation ne cache pas quelque chose.

Évidemment, tout comme le degré d'affection et d'amour que nous nourrissons pour quelqu'un ne pourra jamais être égal, notre envie et notre désir de passer du temps avec cette personne est aussi soumis à cette même règle. Mais lorsque l'écart est trop grand, nous sommes en droit de nous poser la question : « À quoi ça sert d'être en couple finalement? »

Si l'intérêt de notre copain à vouloir nous voir aussi souvent que nous le voulons est plutôt tiède, il est possible que nous devions en venir à certaines conclusions. Ça prend quand même un minimum pour se sentir engagés...

  • Soit que la personne se sent extrêmement bien et confiante dans la relation et n'a donc pas besoin de continuellement solliciter la présence de l'autre pour se rassurer ou pour sentir qu'elle est importante. C'est souvent ici la catégorie des gens vraiment indépendants et très occupés.
  • Soit que la personne a besoin de plus de temps pour analyser et arriver à connecter. C'est souvent ici la catégorie des grands indécis.
  • Soit que la personne n'entretient pas autant de sentiments pour nous que nous en entretenons pour elle, ce qui a pour effet de créer chez nous un besoin encore plus urgent de la voir parce que nous sentons que nous la perdons. C'est ici la catégorie des gens ne sont pas capables d'être seuls, mais qui sont également incapables d'être avec les autres.

Accorder de l'importance aux besoins de l'autre

Nous serons tous d'accord pour dire que d'être en relation avec une personne (que ce soit amicalement ou amoureusement) demande une certaine dose de diplomatie et, par surcroît, d'énergie.

Il arrive souvent que nous en soyons rendus, dans notre vie, à avoir simplement envie de vivre des choses pas compliquées et que, même si notre chum nous fait fondre comme du beurre dans le poêlon, il reste qu'il est très demandant, énergétiquement parlant, de passer du temps avec lui car si nous connectons physiquement, nous connectons beaucoup moins en dehors du lit. Si nous devons faire dix mille arabesques pour arriver à maintenir l'harmonie, il va de soi que nous aurons envie de limiter les moments ensemble, histoire de refaire le plein d'énergie car une relation amoureuse, ça prend du jus. Certaines, du moins.

LIRE AUSSI:

» BLOGUE Cette personne parfaite que nous recherchons
» BLOGUE Ce qui soude les couples
» BLOGUE Tellement nombreux et pourtant si seuls

Il y a aussi l'autre aspect. Celui qui demande que nous arrêtions de focaliser sur nos propres besoins et que nous accordions à l'autre un peu de l'attention qu'il mérite. Comme je disais à quelqu'un dernièrement : « Ce n'est pas parce que nos plans changent que l'autre arrête nécessairement d'avoir envie de nous voir. »

Il est donc fréquent de nous retrouver coincés entre notre besoin d'être seuls et le besoin du partenaire d'être avec nous. Lequel des deux devons-nous privilégier? Je pense qu'il s'agit ici d'une question de respect (pour soi et pour l'autre) et de dosage.

Nous ne pouvons pas continuellement y aller selon nos propres envies puisque nous ne sommes plus seuls désormais. Il faut apprendre à faire des concessions.

N'oublions pas que ce sont souvent les situations ambiguës qui sont la principale cause des conflits alors veillons à discuter de nos besoins en présence avec l'autre afin de trouver un terrain d'entente qui satisfera les deux parties.

VOIR AUSSI:

10 choses que les couples ne devraient jamais partager sur Facebook