LES BLOGUES

Zoom sur deux expositions photo à voir à Ottawa

15/05/2017 02:36 EDT | Actualisé 15/05/2017 02:36 EDT

2017-05-12-1494556832-7473993-IMG_4653.JPG

L'exposition La photographie au Canada, 1960-2000, débutée le 7 avril, est présentée jusqu'au 17 septembre 2017 au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) à Ottawa. Une vision personnelle de la condition humaine, la photographie humaniste, le document, la ville, le conceptuel, la critique sociale, le féminisme, le territoire, le document comme oeuvre d'art, etc., sont autant de thèmes abordés dans cette exposition qui présente une centaine d'oeuvres photographiques de 71 artistes.

Cette exposition organisée par l'Institut canadien de la photographie du MBAC montre toute la diversité de la pratique et de la production photographique au Canada entre 1960 et 2000. Cette exposition explore la façon dont la technique photographique a structuré le rôle de l'art et de l'artiste dans un monde en perpétuel changement. Elle explore également les idées divergentes exprimées en matière d'identité, de sexualité et de collectivité. Plusieurs thèmes ponctuent le parcours, comme différents chapitres de l'évolution de la pratique photographique, et mettent en lumière l'expansion phénoménale de la photographie et de sa présentation à travers plus de quatre décennies.

2017-05-12-1494557666-9182979-IMG_4656b.jpg

L'oeuvre de Jack Dale (1928-2002), La femme cubée no 5 (1970), trône au centre de la première salle d'exposition. Cette femme, réalisée en plaques de verre photosensibles et plexiglas, est une Vénus que l'on admire en faisant le tour. La participation du public est essentielle pour en apprécier toutes les subtilités. Ainsi, les segments de la structure se fusionnent en une image dans laquelle les plans se chevauchent et se reflètent. Avec son opacité et sa transparence, l'image, au contour non défini, prend forme et la femme se révèle à l'oeil observateur.

2017-05-12-1494556905-2408847-IMG_4650.JPG

Une autre oeuvre très intéressante est Le Pantin (1985) d'Evergon, une épreuve couleur instantanée de 241 cm x 110,5 cm qui trouve écho avec une autre oeuvre, présentement exposée au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) dans l'exposition Le temps file. La vanité dans la collection du MNBAQ". Avec cette oeuvre, Evergon soigne l'éclairage, la composition, la texture et la gestuelle. Dans Le Pantin, un homme est appuyé sur une balustrade et tire les ficelles de ce qui semble être une marionnette. À côté de cette marionnette se trouve un autre homme, plus jeune, dont le corps nu et arqué reprend la courbe d'un cerceau placé devant lui. Cette posture donne vaguement l'impression que le jeune homme est pris au piège et, par extension, asservi. La scène est enrichie par le jeu des textures des tissus, du bouquet de fleurs et de la douce lumière tamisée. Evergon propose ainsi un point de vue contemporain - très personnel - sur la nudité (masculine).

2017-05-12-1494557008-8236664-IMG_4655.JPG

Le Canada possède une culture photographique d'une grande envergure et d'une extraordinaire diversité. Les oeuvres choisies pour cette exposition font référence à une période très bien représentée au MBAC. Cette exposition est la cinquième d'une série sur la collection du Musée.

2017-05-12-1494557039-1401479-IMG_4651.JPG

L'exposition PhotoLab 2: Quand les femmes prennent l'art au mot, débutée le 7 avril, est présentée jusqu'au 10 septembre 2017. L'exposition jouxte celle de La photographie au Canada, 1960-2000. Elle présente quatorze créations vidéographiques et photographiques, dont celles de Lorna Boschman, Susan Britton, Sara Diamond, Guerrilla Girls, Jenny Holzer, Mary Kunuk, Shelley Niro, Lorna Simpson, Lisa Steele et Carrie Mae Weems. La vidéo de Lorna Boschman, intitulée Our normal childhood (1988) est présentée, quant à elle, dans la salle de projection de la Bibliothèque et Archives du Musée des beaux-arts du Canada.

Tout comme les images, les mots résonnent fort en art contemporain. Ils sont à la fois le médium et le message. Pour les femmes artistes des années 1970, 1980 et 1990, le texte sert à explorer les contextes entourant la prise de parole et sa raison d'être. Les mots servent également à exprimer des préoccupations sociales, provoquer des réactions, informer et stimuler le public pour l'amener à jouer un rôle actif dans la critique. Les images de cette exposition transmettent une réflexion sur le positionnement social de la femme. Les œuvres de ces femmes artistes, en mettant en œuvre des stratégies d'appropriation, exploitant des techniques temporelles et fragmentant le récit, présentent une sphère sociale à la fois contestée et exigeante, dans laquelle le rôle de la femme est constamment remis en cause et scruté à la loupe.

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) est situé au 380 Promenade Sussex à Ottawa. Il est l'un des établissements d'art les plus respectés au monde. Il est renommé pour son érudition, pour sa capacité exceptionnelle d'attirer des visiteurs de tous âges et pour sa collection exceptionnelle d'environ 65 000 œuvres d'art.

www.beaux-arts.ca

LIRE AUSSI:

» The Story of Us: des sénateurs demandent des comptes à CBC

» Kendrick Lamar et Katy Perry prendront d'assaut le Centre Bell

» Voici toutes les séries télé renouvelées ou arrêtées en 2017-2018


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter