LES BLOGUES

Le talent artistique latino-américain mis en lumière à Québec

24/05/2015 09:11 EDT | Actualisé 24/05/2016 05:12 EDT

Ce 21 mai, au bureau du député fédéral de Louis-Hébert Denis Blanchette se déroulait l'inauguration de l'exposition typiquement «latinoaméricana» de trois artistes originaires d'Amérique du Sud vivant dans l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, à Québec. L'exposition qui a débuté ce jeudi se poursuit jusqu'au 4 septembre et présente Diana Rodríguez Pinzón, Teresa Pacheco et Boltina, respectivement originaires de Colombie, du Chili et d'Argentine.

2015-05-22-1432266441-4846651-IMG_1825_mod.jpg

Outre les artistes et leurs distingués invités, des personnalités de la scène diplomatique consulaire s'étaient déplacées pour prendre part à ce rendez-vous artistique, notamment le consul général des États-Unis, Monsieur Hale VanKoughnett, et le consul honoraire de Bolivie, Monsieur Jaime Siles Otazo.

C'est une habitude pour Monsieur Denis Blanchette de présenter des expositions dans son bureau d'arrondissement du 2360 chemin Sainte-Foy (bureau 300) à Québec. En effet, il y a près de trois ans que le député fédéral et son équipe organisent régulièrement des expositions pour souligner le talent des artistes de la circonscription de Louis-Hébert. Cette fois-ci, l'exposition présente les couleurs bigarrées de l'Amérique latine; dix-sept œuvres sont à l'honneur dans ce trio.

Les artistes

Diana Rodríguez Pinzón, née en Colombie, est arrivée au Québec en 1997. Architecte de formation et artiste, elle venait au Québec pour compléter une maîtrise en architecture à l'Université Laval. Initiée au dessin pendant son enfance et à la peinture pendant son adolescence, elle est toujours en quête de perfectionnement. Aujourd'hui, elle étudie à temps plein pour obtenir un baccalauréat en enseignement en arts plastiques. Artiste multidisciplinaire, elle pratique l'acrylique, les techniques mixtes, l'estampe, etc. Dernièrement, elle a fait un retour au dessin - aux bases de l'expression artistique. Sa plus récente exposition a été présentée en 2014 à l'Espace Frère-Jérôme à La Clarté-Dieu du 220 Grande-Allée Est à Québec, qui est un espace galerie où des artistes prennent la parole pour rendre compte de leur démarche. Une invitation qui permettait à une artiste en devenir d'exposer aux côtés d'une artiste établie. Une opportunité intéressante qui mettait en valeur les talents des artistes de la communauté latino américaine de Québec de plus en plus importante. L'artiste colombo-canadienne apprécie beaucoup cette invitation lancée par le député fédéral car elle met en lumière toute une communauté qui cherche sa place au sein d'un pays d'adoption.

2015-05-22-1432266483-8714274-dianarodriguezpinzon.jpg

Teresa Pacheco, née au Chili, est arrivée au Québec en 1970 sans connaître un mot de français. Elle a suivi un cours intensif à l'Université Laval pendant un an, à raison de 5 jours par semaine, pour apprendre la langue de son nouveau pays. Par la suite, elle a enseigné les arts plastiques et la peinture aux enfants et aux adultes. Elle a étudié en France et en Italie avec l'Université Laval et l'Université Concordia dans un cours qui s'inscrivait dans le cadre d'un baccalauréat en enseignement. L'artiste a également étudié le dessin et la peinture avec des peintres de renom, dont Francesco Iacurto, Maurice Lebon, Paul Brien, etc., des artistes charitables qui lui ont laissé un remarquable héritage artistique.

Sa plus récente exposition a été présentée à l'automne dernier à la Bibliothèque Charles-H-Blais du 1445 Avenue Maguire, à Québec, où elle présentait des aquarelles. Attachée à la région de Charlevoix, qui lui rappelle les montagnes du Chili, son intérêt, outre le paysage, réside surtout dans les mouvements que l'on retrouve dans la nature. L'élément atmosphérique est très important dans son expression artistique multidisciplinaire qui n'a absolument rien de statique. Aujourd'hui, Teresa Pacheco donne des ateliers d'arts aux adultes. D'ailleurs, quelques-uns de ses élèves se trouvaient au vernissage. L'artiste s'est dit très sensible à l'invitation de Monsieur Blanchette.

2015-05-22-1432266516-7784215-teresapacheco.jpg

Boltina (c'est son nom d'artiste), née en Argentine de parents boliviens, a grandi dans les deux cultures. Issue de l'école des beaux-arts de Buenos Aires (Argentine), elle est arrivée au Québec en mai 2007 sans connaître un mot de français. Elle a appris la langue assez rapidement par le biais de son travail au gouvernement. Dernièrement, elle a exposé en mars 2015 à la Grande Exposition Internationale d'ArtZoom qui présentait seize artistes de niveau international. Boltina représentait alors l'Argentine. Elle a reçu le Grand prix de dessin du CIAAZ 2015 pour son travail remarquable; une reconnaissance du public qui la découvrait dans un autre contexte que celui des symposiums.

Interrogée sur son intégration dans son nouveau pays, elle saisit l'opportunité pour souligner l'ouverture d'esprit - et la liberté - qu'il y a au Québec; deux choses fondamentales qui lui ont permis de faire ce qu'elle aime et de se réaliser en tant qu'artiste multidisciplinaire. Elle précise avoir eu la chance d'avoir rencontré des gens sympathiques qui l'ont aidée à s'intégrer dans son nouveau pays. Devenue Canadienne il y a quelques mois, elle rajoute donc une troisième culture aux deux premières. Son père, Edouardo Franco, également peintre, expose à ses côtés dans cette exposition spéciale. Une joie supplémentaire pour cette jeune artiste qui ne possède que quelques œuvres de son père, malheureusement décédé. Boltina expose notamment sa première peinture réalisée au Canada, Le regard du Lion, une œuvre-maîtresse qui rivalise par sa maîtrise technique avec une deuxième peinture, tout aussi remarquable, un tango argentin.

2015-05-22-1432266545-8533687-boltina.jpg

Une exposition multidisciplinaire

Ces trois femmes artistes sont multidisciplinaires, c'est-à-dire qu'elles pratiquent plusieurs techniques différentes: huile, acrylique, techniques mixtes, aquarelle, estampe, dessin, sculpture, etc. Deux d'entre elles s'étaient croisées, il y a 10 ans, dans une exposition de la Confédération des associations latino-américaines de Québec (la CASA latino-américaine), une corporation qui réunit différentes associations latino-américaines, des personnes originaires d'Amérique latine et des Québécois qui s'intéressent à la culture reliée à cette partie du continent américain.

L'exposition 100% «latinoaméricana» se termine le 4 septembre 2015. Elle est ouverte au public sur les heures de bureau, soit: du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h. Les bureaux sont situés à La Pyramide du 2360, chemin Sainte-Foy (au 3e étage) à Québec.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter