LES BLOGUES

L'amour, c'est comme le violoncelle

15/04/2017 08:54 EDT | Actualisé 15/04/2017 08:54 EDT

Aujourd'hui, j'ai eu envie de vous parler de l'amour à l'aide d'une métaphore que j'aime beaucoup. J'aimerais vous inviter à considérer que créer l'amour dans sa vie c'est comme jouer du violoncelle.

Dans un premier temps, il faut d'abord comprendre que l'amour n'est pas quelque chose qui nous arrive, mais bien quelque chose que l'on crée.

Je disais donc, l'amour, c'est comme le violoncelle. Maintenant, imaginez que vos principaux professeurs de violoncelle étaient vos parents. Ils vous ont enseigné tout ce qu'ils savaient et du mieux qu'ils le pouvaient, selon leur propre niveau de compétences et d'habileté qui eux, avaient été acquis de leurs propres parents.

Lorsque vous êtes devenu adulte, vous avez désiré créer un duo de violoncelle avec quelqu'un d'autre. C'est tout à fait normal, la musique, c'est fait pour être partagé. Malheureusement, après un certain temps, vous vous êtes rendu compte que votre duo ne fonctionnait pas. Peut-être que vous n'arriviez pas à jouer en harmonie, peut-être y avait-il trop de fausses notes, ou peut-être avez-vous fini par jouer deux pièces complètement différentes, ce qui a créé une complète cacophonie. Il se peut aussi que vous n'ayez jamais réussi à trouver de partenaire pour votre duo parce que vous étiez trop inquiet vis-à-vis votre habileté à jouer du violoncelle.

Bref, le violoncelle n'a pas été un gros succès pour vous. Et vous êtes très probablement conscient que c'est relié à quelque chose qui s'est passé (ou pas) dans votre enfance. Vous vous dites que, probablement, vos parents n'étaient pas de très bons professeurs de violoncelle. Vous regardez tous les duos qu'il y a autour de vous et ça vous désole de ne pas arriver à former le vôtre.

Devant cette situation, vous avez 2 attitudes possibles.

La première est l'attitude de la victime. Vous pouvez vous dire -- et le dire à qui veut bien l'entendre -- que c'est injuste, parce que vos parents étaient de mauvais professeurs de violoncelle vous n'arrivez pas à trouver un partenaire de duo, que vous n'avez vraiment pas eu de chance, que la vie est vraiment cruelle et absurde. Vous pouvez aussi blâmer et détester vos parents. Malheureusement, cette attitude ne peut vous mener nulle part. Cette attitude ne peut que vous garder dans le statu quo et perpétuellement créer les mêmes résultats que vous avez présentement au violoncelle. Si vous êtes dans cette attitude, il faudrait commencer par vous dire que vos parents n'ont pu vous enseigner que le niveau de violoncelle qu'ils connaissaient, celui qu'ils avaient acquis de leurs parents. Et qu'ils ont peut-être même fait un peu mieux qu'eux. Il est aussi possible que vous vous blâmez pour les résultats que vous obtenez. Vous vous «autoflagellez» de ne pas arriver à figurer par vous-même comment trouver un partenaire de violoncelle. La vérité est que ce jeu du blâme ne peut jamais amener à quoi que ce soit de bien ou de constructif. Ce jeu ne pourra jamais vous aider à mieux jouer du violoncelle.

L'inconnu fait très, très peur. Mais le courage est toujours récompensé, il mène toujours à quelque chose de meilleur.

La deuxième attitude (et de loin la meilleure) est celle de la responsabilisation. Et ici, je tiens à spécifier que responsabilisation ne signifie PAS culpabilisation. Se responsabiliser veut dire se prendre en mains et décider consciemment de créer quelque chose de différent dans sa vie en posant des gestes concrets. Se responsabiliser veut dire passer à l'action, être proactif. C'est une attitude qui demande un certain courage, car elle signifie qu'on doit briser le statu quo, ce qui mènera forcément vers quelque chose d'inconnu. Et l'inconnu fait très, très peur. Mais le courage est toujours récompensé, il mène toujours à quelque chose de meilleur.

Alors, on fait comment pour améliorer son violoncelle?

Demandez à n'importe quel musicien, pour devenir meilleur, il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer. Il faut faire des gammes et des arpèges tous les jours. Bon, trêve de métaphores. Revenons à l'amour. Ça l'air de quoi, des gammes et des arpèges d'amour? Et bien, j'ai créé il y a quelque temps un défi de 21 jours qui s'appelle «5 gestes d'amour par jour». Ce défi n'est vraiment pas compliqué à faire, il ne coûte rien, ne demande aucun équipement spécial et vous n'avez besoin d'aller nulle part pour le relever. Pour en avoir tous les détails, vous n'avez qu'à cliquer sur ce lien : Défi 5 gestes d'amour par jour.

J'espère sincèrement que vous accepterez de relever le défi. Faites-le pour vous. Faites-le parce que vous vous aimez. Faites-le parce que vous avez envie d'améliorer votre violoncelle (OUPS!), pardon, votre vie amoureuse...

LIRE AUSSI:

» Pourquoi rien ne change dans votre vie amoureuse?

» Comment créer l'amour de vos rêves?

» 7 astuces pour s'aimer soi-même


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter