LES BLOGUES

Le racisme systémique en 9 questions-réponses

19/05/2016 10:04 EDT | Actualisé 20/05/2017 05:12 EDT

Jeudi, une pétition demandant la création d'une commission de consultation sur le racisme systémique a été mise en ligne sur le site de l'Assemblée nationale.

À travers neuf questions-réponses, ce billet de blogue vise à définir un certain nombre de concepts fondamentaux pour pouvoir débattre du racisme au Québec.

Qu'est-ce que la discrimination?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse définit ainsi la discrimination: «C'est lorsqu'un individu ou un groupe d'individus est traité différemment en raison de caractéristiques personnelles. La discrimination peut se manifester sous la forme d'une distinction, d'une exclusion ou d'une préférence. Elle peut être exercée par un individu ou par une organisation.» Bien que toutes les discriminations soient condamnables en droit, elles ne constituent pas toutes du racisme.

Qu'est-ce que le racisme?

Le racisme est par définition systémique. Le racisme est un système qui produit et reproduit des inégalités cumulatives et durables basées sur la «race», favorisant le «privilégié» et défavorisant le «racisé». Le système, loin de se limiter à des actes discriminatoires isolés, peut se manifester d'une manière organique dans tous les domaines: santé, travail, justice, éducation, etc.

Le racisme culturel est le racisme le plus répandu. Il s'appuie sur l' «essentialisation» d'un groupe en lui assignant une culture qui lui serait inhérente et par définition inférieure ou dangereuse: le Noir est un bandit, la musulmane est soumise, l'Autochtone est profiteur, le Juif est avare...

Qu'est-ce qu'une personne racisée?

Les racistes existent. Par conséquent les personnes victimes de racisme existent. On dit qu'elles sont racisées. Ce mot, contrairement à d'autres comme «minorité visible» ou «personne de couleur», a la particularité de faire en sorte que la catégorisation «racisé» disparaisse dès que le système raciste disparait.

Est-ce que les races existent?

Au sens biologique, il n'existe qu'une seule race humaine. Sociologiquement, les «races» sont construites par des systèmes sociaux qui résultent de processus historiques.

Le raciste joue un rôle dans ces constructions. Il n'est pas rare aussi que la victime de racisme, qui internalise sa situation de racisé, participe activement à la perpétuation du système.

La racialisation d'un groupe peut se faire sur la base d'une couleur, d'une origine, d'une religion, d'une langue, etc. La négrophobie, l'antisémitisme, l'islamophobie, sont tous des formes de racisme.

Est-ce qu'une personne racisée peut-être raciste?

Une action est raciste, quelles que soient les caractéristiques de l'oppresseur si l'opprimé est soumis à un racisme systémique. De la même manière, une femme peut être sexiste, c'est-à-dire qu'elle peut par ses actions appuyer le patriarcat dans la société. Cette réalité coexiste avec le fait que le «racisé» est moins présent que le «privilégié» dans les positions de pouvoir.

Est-ce qu'une personne «privilégiée» est raciste?

De nombreuses personnes privilégiées par le racisme systémique ne sont pas racistes. Il est néanmoins nécessaire, dans la lutte contre le racisme, qu'elles soient conscientes des privilèges que le système leur octroie.

Est-ce que le racisme anti-blanc existe?

Le racisme est par définition systémique. Dans un système où la personne blanche est privilégiée de par sa couleur, les actes discriminatoires et haineux envers elle sont inacceptables et condamnables, mais ne constituent pas du racisme.

Qu'est-ce que l'intersectionnalité?

L'intersectionnalité désigne le fait que certaines personnes sont exposées à une combinaison de systèmes de domination: Noir et femme, musulman et homosexuel, autochtone et pauvre, etc. Plusieurs études montrent que l'accumulation de ces caractéristiques a des conséquences exponentielles sur les victimes.

Est-ce que le Québec est raciste?

Cette question est très sensible au Québec. Les Canadiens français ont la particularité d'être une majorité privilégiée au niveau du Québec et une minorité opprimée au niveau du Canada. Dans cette conjoncture, la dénonciation du racisme au Québec peut être instrumentalisée par le Canada anglophone pour mieux appuyer l'essentialisation du Québécois présenté comme raciste et ignorant. Dans les faits, au Québec comme partout ailleurs, il existe des systèmes qui créent du racisme. Il faut comprendre le racisme systémique au Québec, le déconstruire et lui apporter des réponses globales et cohérentes.

Cette lutte n'est pas celle des «racisés» contre les «privilégiés». C'est la lutte de nous toutes et tous, Québécoises et Québécois, qui rejetons les inégalités systémiques et rêvons d'un Québec plus juste, plus harmonieux et plus fort.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

"Moi aussi, je suis d'Harvard" : les étudiants noirs contre le racisme

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter