LES BLOGUES

La santé des Québécois passe par l'amour de l'hiver

14/12/2016 10:24 EST | Actualisé 14/12/2016 10:28 EST

Si plus de Québécois s'appropriaient l'hiver et toutes les belles et bonnes choses qu'il nous apporte, nous aurions une société plus en forme, plus heureuse et plus productive.

Nous connaissons au Québec la diversité des saisons et chacune nous offre différents plaisirs. L'hiver est une de nos plus belles saisons si l'on sait l'aimer, si on sait se l'approprier. Il nous apporte aussi comme toute autre saison son lot de problèmes et d'inconvénients. C'est pourquoi il faut bien profiter de ce qu'il nous offre de bon. Amateur d'hiver depuis toujours je suis encore surpris de constater à quel point je m'émerveille par la beauté des paysages et les nombreuses activités qui s'offrent à nous durant la saison blanche.

J'ai hâte à l'hiver

J'entends aussi de plus en plus de gens qui disent à la mi-automne avoir « hâte à l'hiver »! Il s'agit évidemment d'une minorité d'êtres immensément positifs qui sont stimulés par le changement de saison et par les nouvelles possibilités qu'elle leur offre.

D'autre part il y a toujours un noyau trop grand de gens qui appréhendent l'arrivée de l'hiver et qui dépriment de plus en plus avec chaque baisse du mercure, avec chaque tempête de neige et qu'ils ne pensent qu'à s'en échapper. Ce sont les « marabouts » qui critiquent tout en hiver et qui ne font rien pour améliorer leur sort.

Bon pour la santé physique et la santé mentale

La santé des Québécois doit donc passer par l'amour de l'hiver. L'amour de l'hiver contribue à une meilleure santé physique ainsi qu'à une meilleure santé mentale. Il va de soi qu'une personne qui « trippe » sur l'hiver aura meilleure mine durant la période froide et qu'elle sera plus productive dans tout ce qu'elle entreprend.

L'hiver au Québec est trop long pour qu'on le subisse. Il faut savoir jouer avec l'hiver et la neige et les occasions pour le faire sont nombreuses. Il semble d'ailleurs y avoir encore plus d'activités qui nous rassemblent en hiver qu'en été.

fatbike

Le "fat bike" est la plus récente des activités qui viennent agréer nos hivers.

Le Québec - terrain de jeu idéal pour les sports d'hiver

Les grands centres urbains du Québec ont tous de belles stations de ski alpin à proximité. Plusieurs nous offrent aussi la magie du ski de soir, sous les étoiles. La province offre un climat et des conditions idéales pour le ski de fond et la raquette.

Certains des plus beaux terrains de jeux hivernaux sont en milieux urbains. Pensons au Mont Royal à Montréal qui offre, en plein cœur de ville, ski de fond, raquette et patin sur glace naturelle et sur glace artificielle. À Québec ce sont les Plaines d'Abraham qui donnent un accès gratuit aux plaisirs d'hiver. Et, dans la région de la Capitale nationale du Canada, le magnifique Parc de la Gatineau avec ses 200 kilomètres de sentiers pour le ski de fond, la raquette et la marche nordique.

Patiner - c'est dans nos gênes

L'hiver ouvre aussi la porte au patin sur rivières et lacs. Les foules énormes qui se rassemblent par un beau dimanche sur l'anneau de glace (2 km) du Lac Beauport près de Québec, sur le Canal Rideau (7,8 km) à Ottawa ou sur le sentier de glace de 4 kilomètres du Lac Masson à Ste-Marguerite dans les Laurentides constituent l'essence même de l'hiver au Canada et au Québec.

Ces grandes patinoires naturelles auxquelles s'ajoute un nouveau concept, celui des sentiers de glace en forêt, aident à ramener le patin dans la mire des plus vieux parmi nous. Pensons au Domaine de la Forêt Perdue à Notre-Dame-du-Mont-Carmel en Mauricie avec ses 12 kilomètres de sentiers entretenus à la Zamboni, aux deux kilomètres de sentiers glacés de St-Sauveur dans les Laurentides et à la piste glacée de la Pointe Merry à Magog, des endroits dont la popularité ne cesse de croître au grand plaisir des enfants et des parents. Le patin, c'est dans nos gênes.

Plusieurs des plaisirs d'hiver peuvent être gratuits ou presque. Le patin et la raquette principalement ne nécessitent pas d'investissement significatif. Pour à peine plus de 100 $ on réussit à s'équiper pour une activité ou l'autre. Même en ski alpin, les bonnes aubaines abondent ; il ne suffit que de chercher un peu.

Février - le mois de l'hiver

Le mois de février est le mois des grands carnavals d'hiver, des activités qui nous rassemblent dans notre nordicité. Le Carnaval de Québec, la Fête des Neiges à Montréal et Bal de Neige dans la région de Gatineau/Ottawa sont quelques-unes des grandes célébrations qui viennent aider à animer nos hivers sans compter les innombrables petites festivités plus locales.

L'hiver trop court

Ceux et celles qui pratiquent plusieurs activités hivernales trouvent généralement l'hiver trop court. En effet la formule parfaite pour que l'hiver passe rapidement est de diversifier ses activités pour mieux profiter du temps qu'il fait et des conditions de pratique du jour. S'il n'y a pas de neige, on patine ; s'il fait très froid on passe à la raquette, si la neige est bonne le ski alpin ou le ski de fond nous interpelle. Et si on se planifie une série de sorties, une visite au Massif de Charlevoix, patiner sur le Canal Rideau, une journée de ski de fond à Sutton-en-Haut, visiter l'hôtel de glace à Québec, faire une descente de toboggan sur la Terrace Dufferin du Château Frontenac, participer au Marathon canadien de ski de Lachute à Gatineau... Ouf ! Il n'y aura pas assez de jours dans votre hiver.

L'hiver aura passé trop rapidement et vous serez en meilleure santé physique et mentale, prêt à affronter l'été !

Qu'en pensez-vous ?

À voir également:

5 idées pour une escapade hivernale dans Charlevoix

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter