LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Guy Thibaudeau Headshot

Il y a 60 ans Lucile Wheeler remportait une médaille olympique historique en descente

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le 1er Février 1956, une jeune Québécoise de 21 ans de Gray Rocks dans les Laurentides, créait une page d'histoire en ski alpin aux Jeux Olympiques de Cortina d'Ampezzo, Italie, en remportant la médaille de bronze en descente. Cet exploit faisait de Lucile Wheeler la première personne (femme ou homme) Nord-Américaine à remporter une médaille olympique en descente.

Contrairement à d'autres pays alpins, il n'y avait pas à cette époque au Canada d'équipe nationale de ski sauf durant les années de Jeux Olympiques et de Championnats Mondiaux. Les skieurs et skieuses du temps devaient donc s'entrainer et se préparer durant les années intérimaires à leurs propres frais, sans support du pays qu'ils représentaient. C'est donc la famille Wheeler, propriétaire de l'Auberge Gray Rocks de Ste-Jovite, qui finançait l'entrainement et les déplacements de leur fille Lucile pour participer aux diverses courses internationales qui avaient lieu à ce temps strictement en Europe. Des amies, dont Mimi Séguin de Québec venaient, à leurs frais, assister l'entraîneur autrichien, Pepi Salvenmöser.

lucile wheeler

Peu après ce succès olympique, Lucille devient en 1957 la première personne d'origine canadienne à remporter le célèbre Hahnenkamm, descente et combiné à Kitzbühel en Autriche. En 1958, autre coup d'éclat, Wheeler remporte l'or en descente et en slalom géant aux Championnats du monde de Bad Gastein en Autriche. Elle devient par le fait même la première «Grande Dame» du ski alpin au pays.

Ce sont d'ailleurs les succès de Lucile et de ses compatriotes, Joanne Hewson, Ann Heggtveit, Carolyn Kruger et Gigi Séguin, skieuses des années 50, qui ont contribué, à la fin de cette décennie, à la formation des Équipes nationales canadiennes adéquatement financées par l'association nationale.

Et maintenant

Soixante ans plus tard et âgée de 81 ans, Lucile Wheeler skie toujours dans les Cantons de l'Est où elle demeure avec son époux le footballeur des Roughriders d'Ottawa et membre du Temple de la Renommée de la LCF Kay Vaughan. On peut la croiser occasionnellement, en hiver sur les pistes d'Owl's Head et en été sur les parcours de golf de la région de Knowlton où elle marche ses 18 trous deux ou trois fois par semaine.

En ski cette semaine

Une autre semaine de météo en dents-de-scie partout au Québec. Des quantités de neige de 10 à 15 centimètres suivies de pluie ont été enregistrées dans les régions au nord du Saint-Laurent surtout. Jeudi sera une autre journée de transition avec un retour vers la normale vendredi.

Consultez le site SKInet pour plus de détails concernant les stations de ski alpin et de ski de fond.

Loppet Viking-Morin Heights dimanche

Ce sera dimanche, 7 février, la 44e reprise de la Loppet Viking-Morin Heights sur les sentiers du réseau Morin Heights dans les Laurentides. Cette activité de style classique se veut une épreuve d'entrainement pour le Marathon Canadien de Ski dont la date cette année a été reportée de deux semaines aux 20-21 février.

Il s'agira pour le Marathon Canadien de la 50e édition de cette randonnée qui parcourt en deux jours les 160 kilomètres reliant Buckingham, Montebello et Lachute.

DU MÊME AUTEUR

- La famille Boulanger vend le Mont Sutton

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
10 pistes de ski redoutables au Québec
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter