LES BLOGUES

Le triplé des soeurs Dufour-Lapointe: un exploit rarissime

25/01/2016 11:34 EST | Actualisé 25/01/2017 05:12 EST

Les medias ont qualifié d' «historique» l'exploit des trois sœurs Dufour-Lapointe (Chloé, Justine et Maxime) qui ont remporté samedi les trois médailles d'une même épreuve de la Coupe du Monde de bosses à Val St-Come. Le qualificatif n'a rien d'exagéré et je dirais même qu'il est conservateur face à un exploit qui, à mon sens, serait inédit et probablement impossible à répéter sauf si les trois sœurs le réussissent encore.

dufourlapointe

Que trois membres d'une même famille puissent combler un podium relève du «jamais vu», et probablement du «reverra plus». Pensons-y. Sans être statisticien j'oserais dire que les probabilités que cela se reproduise sont semblables à celles de gagner la fameuse loterie Power Ball aux États-Unis. Pour ce faire il faut:

  • trois personnes du même sexe, sinon elles ne seraient pas dans la même épreuve
  • trois nées en succession sinon la plus vieille et la plus jeune pourraient être de deux époques différentes
  • trois dans le même sport et à une même intensité mondiale ce qui est plutôt rare.

Je me souviens des frères Mahre (Phil et Steve), deux Américains qui ont dominé la Coupe du Monde en slalom et GS dans les années 80. Parfois 2 podiums mais seulement deux.

Je me souviens aussi des jumelles Firth (Sharon et Shirley), des Territoires du Nord-Ouest, vedettes canadiennes du ski de fond qui ont participé à 4 Jeux Olympiques de 1976 à 1984. Deux encore, pas trois.

Les jumelles Wurtele (Rhoda et Rhona), Montréalaises et championnes skieuses des années 40 et 50. Il aurait fallu des triplettes pour accomplir ce que les sœurs Dufour-Lapointe ont accompli ensemble ce week-end.

La famille Laroche de Lac Beauport, près de Québec, a aussi produit son lot de frères et sœurs qui ont évolué aux plus hauts niveaux en ski alpin et en ski acrobatique mais jamais a-t-il été possible d'en regrouper trois sur un même podium.

D'autres exploits remarquables

Parmi d'autres énigmes sportives il faut considérer Pierre Harvey de St-Ferréol-les-Neiges qui a été de niveau mondial en ski de fond et en vélo sur route. Il a d'ailleurs été, en 1984, le premier Canadien à participer à deux Jeux Olympiques la même année; Jeux d'hiver à Sarajevo et Jeux d'été à Los Angeles.

Clara Hughes, longtemps résidente de Glen Sutton en Estrie s'est, comme Pierre Harvey, distinguée autant en patin de vitesse longue piste qu'en vélo sur route et fut Olympienne dans les deux disciplines.

Et les sœurs Ontariennes Kathie et Laurie Kreiner, qui ont atteint les sommets de la gloire en ski alpin mais à des époques différentes.

À bien y penser l'exploit des sœurs D-L ce week-end au plus haut niveau mondial d'une discipline a une très forte chance de demeurer un accomplissement unique au monde, toutes disciplines confondues, et qui ne se reverra jamais à moins, comme mentionné plus tôt, qu'elles le répètent elles mêmes.

À LIRE AUSSI

- Les soeurs Dufour-Lapointe monopolisent le podium en bosses à St-Côme

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

L'or mondial à Justine Dufour-Lapointe

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter