LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Guy Thibaudeau Headshot

Ski de fond: Les Laurentides rattrapent-elles la région de Québec ?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Les Laurentides ont toujours été le haut lieu du ski de fond au Québec, reconnues comme étant le berceau du ski au Canada et possiblement en Amérique du Nord. C'est là que le légendaire Norvégien Hermann « Jackrabbit » Johannsen a établi les bases d'un réseau de plus de 1000 kilomètres durant les années 1930. Mais, malgré la prolifération des sentiers et des lieux de pratique de la région, alimentée pendant plusieurs décennies par le P'tit train du Nord, c'est incontestablement la région de Québec qui a su offrir au cours des 20 ou 30 dernières années les meilleures installations et les sentiers les mieux entretenus pour le ski nordique.

Skieurs très exigeants

Il est reconnu que les skieurs de Québec sont très exigeants, beaucoup plus qu'ailleurs. Comme nous le confirment plusieurs gestionnaires de centres « la moindre erreur avec le traçage, ça chiale ! ». C'est sans doute cette attitude des skieurs qui a fait que les centres de ski de fond ont dû, au fil des ans, offrir un produit supérieur à la normale. Damage au BR-400 (grosses dameuses que l'on retrouve habituellement dans les centres alpins), chalets accueillants, refuges chauffés dans les réseaux et grandes salles de fartages équipées de supports pour préparer les skis ainsi que de fers chauffants pour appliquer le fart du jour. Le prix du billet reflète aussi ces services exceptionnels. Plus de 33 $ pour un billet de jour au Rang St-Julien du Mont-Sainte-Anne, le billet le plus cher au Québec. Celui-ci permet tout de même d'accéder à plus de 97 kilomètres linéaires de pistes méticuleusement entretenues tous les jours avec la machinerie lourde pour la plupart ou à la motoneige pour les sentiers plus étroits. Le centre offre aussi, sur place, une petite auberge pouvant accueillir 26 personnes ainsi que cinq refuges chauffés servant de halte aux fondeurs le jour.

Les Laurentides modernisent les installations

Cela dit, les Laurentides reviennent à la charge depuis maintenant une dizaine d'années, particulièrement depuis que le Parc Linéaire P'tit Train du Nord est devenu le premier entretenu au BR en 1991. On retrouve maintenant de la machinerie lourde permettant de récupérer plus facilement et rapidement lors de périodes difficiles dans plusieurs centres dont le Gai Luron, à Prévost, le Domaine St-Bernard du Réseau Mont-Tremblant, le Parc du Mont-Tremblant ainsi que dans le Réseau Morin-Heights sur la piste d'entraînement « Les Fondeurs » normés FIS (Fédération Internationale de Ski).
Cette piste « Les Fondeurs » large de 7 mètres et longue de 4,3 km à 5 km selon les boucles utilisées sert de centre d'entraînement pour skieurs de haut niveau et compétiteurs dont les membres du club Les Fondeurs de St-Jérôme, le plus grand club au Québec. Situé en bordure du centre alpin Sommet Morin-Heights (anciennement Ski Morin-Heights) ce projet qui implique aussi la municipalité de Morin-Heights prévoit éventuellement l'utilisation de neige artificielle en utilisant le système, déjà en place et à proximité, du centre alpin.

ski
Le BR, machinerie lourde utilisée par les grands centres de ski de fond et par le Parc Linéaire P'tit Train du Nord. Photo Parc Linéaire

Meilleurs chalets et salles de fartage

Les chalets et les salles de fartage des centres laurentiens ont aussi fait beaucoup de progrès. Pensons au Chalet Anne Piché de Val-David, au superbe chalet de Far Hills à Val-Morin, au nouveau centre d'accueil du parc Mont-Tremblant Diable, au petit, mais chic nouveau chalet du centre Esterel à Ste-Marguerite et au chalet rustique du réseau Mont-Tremblant qui, malgré ses apparences, offre tous les services nécessaires dans le confort.

Les salles de fartage se sont aussi bien améliorées. Tous les centres des Laurentides offrent maintenant des espaces adéquats ou mieux pour préparer ses skis confortablement dans des salles dédiées et bien équipées. On a même investi plus de 100 000 $ pour un bâtiment hébergeant la salle de fartage du P'tit Train du Nord à la gare de mont Rolland une des pistes les plus fréquentées du nord pour le « skate », le pas de patin .

La région de Québec avec ses centres d'exception dont Mont-Sainte-Anne, Camp Mercier, Station Duchesnay, Sentiers du Moulin et Forêt Montmorency, le seul centre nordique du Québec muni d'enneigement artificiel, demeure toujours au premier rang pour la qualité des installations, de l'entretien et de l'enneigement. Les Laurentides ont cependant fait un bon bout de chemin pour rattraper en qualité les installations que l'on retrouve plus à l'Est. Les Laurentides demeurent cependant premières pour la diversité des sites, pour le réseau uniquement interconnecté d'une municipalité à l'autre et pour le nombre de kilomètres linéaires offerts pour le ski de fond, la raquette et maintenant aussi, pour le « fatbike ».

Qu'en pensez-vous ?

traçage
Le traçage impeccable produit par les machines lourdes telles que BR et Pisten Bully. Photo Parc Linéaire.

À voir également:

Close
Les meilleurs centres de ski où manger
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter