LES BLOGUES

C'est déjà la mi-saison de ski

Nous avons connu un hiver difficile, il va sans dire, et vous n'avez probablement pas fait tout ce que vous aviez prévu.

02/02/2018 09:00 EST | Actualisé 02/02/2018 14:04 EST
Guy Thibaudeau
En crampons mercredi au Refuge à Ligori du Sentier des Caps au sommet du Massif de Charlevoix

Le 1er février marque, croyez-le ou non, la mi-saison pour le ski et les sports d'hiver. À partir de maintenant, il y aura toujours moins de jours devant pour pratiquer nos sports d'hiver. Si vous aviez donc prévu plusieurs sorties ou petits voyages de ski ici et là, l'hiver peut commencer à vous paraître « trop court ».

Nous avons connu un hiver difficile, il va sans dire, et vous n'avez probablement pas fait tout ce que vous aviez prévu. Il faudra possiblement prendre les bouchées doubles pour vous reprendre un peu.

Le patinage sur nos belles patinoires naturelles et sentiers de glace est l'activité la plus éphémère de l'hiver; il faut donc en profiter en février tant que les glaces sont belles et résistent. Le ski alpin pour sa part connait la saison la plus longue et se poursuivra jusqu'en avril un peu partout, et même jusqu'en mai au Sommet St-Sauveur.

Charlevoix en attente d'une bonne bordée

Après avoir, comme un peu tout le monde, dû remettre un premier « road trip » en région, j'ai enfin pu me rendre cette semaine skier dans Charlevoix où la neige est moins abondante qu'à la normale. Charlevoix est en fait en attente des grosses bordées de neige qui font sa réputation. Le ski demeurait bon quand même sur les pistes vertes et bleues, mais les noires, les sous-bois et les pistes naturelles étaient clairement en manque de neige ou parfois trop glacées.

Il y a toujours une activité qui se pratique bien, quel que soit l'enneigement.

Le ski de fond et la raquette y sont beaucoup moins affectés par contre. C'est ce que nous avons constaté au Mont Grand Fonds mardi et lors d'une sortie en crampons au Sentier des Caps au sommet du Massif de Charlevoix mercredi. La neige durcie ne nécessitait pas l'utilisation de raquettes. Il y a toujours une activité qui se pratique bien, quel que soit l'enneigement.

L'ainé du Mont Grand Fonds toujours en bonne forme

Bob Marcotte a 91 ans; il est le plus senior des skieurs du Mont Grand Fonds dans Charlevoix; je vous ai parlé de lui l'an passé. Et bien, il nous a inspiré encore une fois cette année lors des quelques descentes que nous avons partagées avec lui et sa conjointe Louise, 86 ans, qui ski encore comme une jeune.

Guy Thibaudeau
Bob Marcotte du Mont Grand Fonds skie toujours bien à 91 ans.

« Bob ralentit un peu », me racontait Louise. « Nous ne skions maintenant que 5 jours sur 7 au lieu de 6 sur 7 comme par le passé ». OK! Bob qui skiait habituellement de haut en bas sans arrêt se permet maintenant deux petites pauses par descente. Avec sa technique efficace et sa position solide sur ses skis, Bob semble toujours bien profiter de ses 5 jours de ski/semaine. Comme Rhoda Wurtele, 96 ans (sujet de notre dernier texte), Bob nous démontre bien que le ski alpin peut être un sport pour la vie et qu'en skiant prudemment il est possible d'en faire longtemps.

Ajoutons cependant que Bob profite du Mont Grand Fonds, une station de Charlevoix peu achalandée et qui offre presque toujours des conditions impeccables même cet hiver malgré une neige peu abondante. C'était encore le cas cette semaine sauf pour les pistes plus difficiles qu'il ne fréquente cependant pas.

Festival de Rando alpine au Mont Tremblant

La rando-alpine qui consiste à skier sans utiliser les remonte-pentes, mais plutôt en utilisant des peaux de phoque (anti-recul) attire de plus en plus d'adeptes. Bon nombre seront au 4e rendez-vous annuel de Tremblant ce week-end.

Cet événement qui regroupe entre autres des représentants de plusieurs fabricants d'équipement spécialisé ainsi que de 800 à 1000 curieux, connaisseurs et mordus offre une programmation très complète composée de démonstrations, de sorties guidées, d'essaies d'équipement incluant le Fat Bike ainsi qu'une présentation sur le ski au Groenland avec l'Aventurier Alpin lui-même, Simon St-Arnauld.

St-Arnauld de l'émission « L'Aventurier Alpin » qui tournait jusqu'à récemment au Canal Évasion est l'expert du ski d'aventure au Québec et un grand promoteur de cette activité. Il guidera lors de la « Traversée Nocturne » samedi soir. Plus de 250 sont attendus à cette activité (clou du festival) qui consiste à remonter le versant Sud du Mont Tremblant à la frontale et redescendre sur une piste damée vers le bas du versant Nord où sera offert un souper style « refuge » avec présentation sur le ski au Groenland.

Il fera aussi une introduction au « free climb » samedi matin à 9h. Il s'agira d'accompagner les plus expérimentés dans une ascension dans la forêt vierge plutôt que dans les sentiers d'ascension comme ça se fait souvent en haute montagne.

À une semaine du Marathon canadien de Ski

À une semaine du plus long marathon de ski de fond au monde, le Marathon canadien de Ski, 160km sur deux jours, les organisateurs de l'événement affichaient certaines inquiétudes face à l'état de la piste (plutôt glacé) dans le secteur plus au Nord près d'Arundel. Selon les organisateurs on dit « espérer un minimum de 15-20 cm de neige pour produire une piste acceptable ».

Le Marathon qui n'est jamais annulé pourrait voir son trajet modifié pour des raisons sécuritaires s'il n'y a pas d'amélioration prochainement. Le trajet traditionnel des 52 dernières années (Lachute-Montebello-Gatineau ou l'inverse) a été changé cette année pour se tenir de la région de Mont Tremblant vers Montebello et Lachute. À suivre. Les 2000 participants seront avisés par courriel si des changements s'imposent.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost