LES BLOGUES

Anxieux mais résignés, stations et skieurs font face à un Noël difficile

18/12/2015 10:05 EST | Actualisé 18/12/2016 05:12 EST

Disons d'entrée de jeu que certaines régions du Québec ont enfin un couvert neigeux qui leur offrira presque certainement un Noël blanc et du ski un peu plus intéressant qu'ailleurs.

On parle ici de l'Est du Québec; la région de Québec, Charlevoix, le Saguenay ainsi que le Bas St-Laurent et la Gaspésie régions qui ont reçu entre 15 et 35 centimètres de neige cette semaine. Malgré tout il s'agit de la première vraie neige pour ces régions qui n'affichaient peu ou pas de blancheur avant mardi. L'enneigement artificiel demeurera tout de même essentiel au ski puisque la neige au sol demeure insuffisante pour pouvoir skier en sécurité sans avoir recours aux skis de roches.

On prévoit néanmoins ouvrir quelques pistes additionnelles au Mont-Sainte-Anne et au Massif de Charlevoix ainsi que certains sentiers de ski de fond au Rang St-Julien du Mont-Sainte-Anne. Un peu plus encourageant.

Le sud-ouest en difficulté

L'absence totale de neige dans le sud-ouest de la province rend la situation d'autant plus désolante que la seule neige au sol, même en montagnes, est celle qui a été fabriquée sur quelques pistes dans les stations alpines. La pluie et le temps doux de cette semaine n'ont pas permis la reprise de l'enneigement artificiel sauf au sommet du Mont-Tremblant pour quelques heures. Seule une poignée de pistes sont demeurées ouvertes dans la région cette semaine.

mont tremblant

Décor hivernal triste au Mont-Tremblant jeudi

Le Mont St-Sauveur, habituellement le plus résilient, a même choisi de fermer de lundi à jeudi pour éviter de perdre trop de neige. «Dès que nous pourrons relancer les canons, nous disait Louis Hébert président de MSS, nous allons avant tout consolider ce que nous avons avant d'élargir». Même stratégie ailleurs, à Tremblant, Bromont et au Mont Sutton entre-autres.

Fenêtre de «froid» ce week-end

Une lueur d'espoir s'offre aux propriétaires de stations de ski ce week-end avec le passage d'un front froid qui fera baisser le mercure la nuit entre -3 et -9C selon les régions. «Même avec le plus puissant système d'enneigement on ne peut rien faire s'il fait trop chaud», avouait jeudi Charles Désourdy président de Ski Bromont qui se promettait bien de profiter du week-end pour consolider les acquis et possiblement terminer l'enneigement sur quelques autres pistes déjà partiellement enneigées.

Mauvaise passe pour les saisonniers

Les skieurs ne sont pas les seuls en mal ces temps-ci. Pensons aux travailleurs saisonniers qui dépendent de la neige pour leur emploi. «En temps normal nous utilisons environ 300 saisonniers», disait hier Luc Chapdelaine dg du Mont Orford en Estrie. «En ce moment c'est comme en juillet pour nos employés» ajoutait-il.

Activités alternatives à Tremblant

Au Mont-Tremblant, la station touristique la plus importante au Québec, l'achalandage du temps des Fêtes dans les circonstances actuelles cause un certain casse-tête. «Nous sommes à préparer un important calendrier d'activités supplémentaires pour la période» nous dit Isabelle Vallée de l'Association de Villégiature Tremblant. Même Tremblant, où les activités hors ski abondent dans le village, devra se surpasser pour pallier à l'absence de neige sur les pistes. Parmi les activités envisagées, cours d'aérobie, ateliers de fabrication de «pasta», mini-putt, etc.

Le Mont Tremblant offrait malgré tout cette semaine le plus grand nombre de pistes ouvertes au Québec soit une douzaine, en comptant évidemment les raccordements, les bouts de pistes et les petites passes.

Un hiver qui viendra éventuellement

Ce mois de décembre «El Niño» sera possiblement l'un des plus doux que l'on ait connu mais nous en avons déjà vu d'autres même avant de connaître les changements climatiques et les années El Niño. «Je me souviens de 1982 où nous n'avions ouvert qu'en fin janvier au Mont-Sainte-Anne» se rappelait Claude Beaudoin directeur de la station à l'époque.

Au Mont Sutton les débuts de saison ont souvent été chaotiques. «En 1998-99, temps des fêtes lent avec 4 pistes. À la mi-janvier, on était à 53 pistes (100% du domaine skiable à l'époque)» se rappelaient hier Jean-Michel Ryan et Mireille Simard du Mont Sutton.

Même si l'hiver nous arrivera éventuellement et nous donnera sans doute du bon ski il en est néanmoins désolant d'entrevoir un Noël avec si peu de neige pour les sports d'hiver, sauf dans l'Est du Québec tel que mentionnée plus haut.

Que prévoyez-vous faire durant les vacances de Noël?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

10 stations de ski avec de superbes parcs à neige

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter