LES BLOGUES

Manifestations pacifiques contre les talibans: un nouveau moyen de résistance en Afghanistan?

24/03/2014 12:10 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Jeudi dernier, l'Hotel Serena de Kaboul était la cible, encore une fois, de la violence inhumaine des talibans. Lors de cette attaque féroce sur le complexe de luxe, deux Canadiennes ont perdu la vie. Ces femmes, Roshan Thomas, travailleuse humanitaire de Vancouver et Zeenab Kassam, une infirmière de Calgary ont donné leurs vies pour l'Afghanistan, dans tous les sens du terme. Elles viennent s'ajouter au triste bilan canadien de 2014, précédées par deux hommes morts plus tôt en janvier suite à un attentat suicide contre un restaurant de la Capitale.

Cet événement tragique de cette semaine au cœur de Kaboul a aussi enlevé la vie à Sardar Ahmad, un journaliste afghan très populaire autant des nationaux que des Occidentaux. Il était aux côtés de ses deux enfants et de sa femme qui périrent eux aussi durant l'attaque.

2014-03-23-ahmar.png

(Source: Facebook.)


Comme mentionné plus haut, c'est en janvier 2014 que les talibans frappaient au cœur du quartier Wazir Akbar Khan à Kaboul, visant un restaurant libanais fréquenté par les Occidentaux. Suite à cette violence, plusieurs Afghans munis d'une bravoure profonde se sont rassemblés devant le site de l'explosion pour manifester contre les talibans et pour montrer à la communauté internationale que le pays ne voulait plus de ce genre d'actions insensibles. On oublie parfois qu'aux côtés de ces morts étrangers qui font la «une» en Occident, les Afghans sont d'abord les premières victimes de ces talibans. Prêt de 200 personnes s'étaient réunies avec le message suivant: «We don't want the international community to abandon Afghanistan because of the barbaric acts of the Taliban».

Aujourd'hui, quelques jours après l'attaque à l'Hôtel Serena, un événement Facebook circule dans la communauté virtuelle afghane et une invitation a été envoyée à tous par communiqués de presse. Avec le titre éloquent «Enough is Enough!!!»(Assez c'est assez!!!), les organisateurs convient les citoyens afghans à se réunir devant le site de l'attaque pour manifester et condamner ces agressions récentes contre la paix et le développement. Plus de 1000 personnes ont confirmé leur présence.

Ces rassemblements n'ont rien de nouveau en soi si on les interprète comme de simples manifestations. Le peuple afghan a souvent manifesté au niveau local pour de diverses causes. Toutefois, nous devons plutôt voir ces événements comme un affront direct aux talibans, une manifestation publique pacifique dirigée précisément vers eux, une nouveauté. Ce n'est pas que les Afghans ont toujours appuyé les talibans, mais le contexte ne les a jamais poussés à s'organiser ainsi. Soit par manque de sécurité, soit parce qu'ils ne se considéraient pas comme la cible des talibans, mais comme les dommages collatéraux d'une guerre malheureuse, ou plus souvent en région parce qu'ils prenaient les armes et formaient ainsi des milices semi-permanentes ou ad hoc afin de repousser les talibans d'un secteur donné.

Des démonstrations contre plusieurs objets : l'Iran, le Pakistan, l'OTAN, le film «L'innocence des musulmans» et bien d'autres ont déjà eu lieu à Kaboul, mais je crois sincèrement que cette fois-ci, la cause est plus profonde et dangereuse à soutenir par la voie pacifique. Le départ de la Coalition, les élections qui approchent rapidement, le refus de signer l'Accord bilatéral de sécurité par le président Karzaï, la maturité politique de la jeunesse afghane et l'accumulation de ces morts civils à chaque fois «collatéraux» pèsent maintenant trop lourd sur cette société qui a déjà goutté à un semblant de paix pour qu'elle la laisse glisser au loin, impuissante.

Le message est clair. Il reste maintenant à voir si cette mobilisation sera forte, mais aussi, quelles conséquences en résulteront. Est-ce qu'elles deviendront plus fréquentes? Est-ce qu'elles seront ciblées par les talibans? Est-ce que les attaques contre les Forces nationales de sécurité afghanes(FNSA) ou les populations civiles seront plus nombreuses? Une chose est certaine: le peuple afghan, ou du moins sa frange urbanisée, semble décidé à ne pas laisser sa destinée être conduite par les talibans et ne souhaite pas l'abandon ni marginalisation du pays, de son économie et de sa sécurité par la communauté internationale.

Entendons leur message et aidons-les à se mobiliser dans la paix. Contrairement aux manifestations armées qui divisent toujours plus le monopole de la violence à diverses fractions, la mobilisation pacifique ne nuit pas à la légitimité des FNSA, mais détruit plutôt celle des talibans.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Recent Violence In Afghanistan (SOME GRAPHIC IMAGES)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?