Giscard Tremblay

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Giscard Tremblay
 

Un défi à relever pour les carrés rouges

Publication: 18/04/2012 09:07

Je vous mets au défi, les carrés rouges, de me sortir un argument pour la hausse afin de prouver votre bonne foi dans ce débat.

Seulement un, pour démontrer que vous savez mettre de l'eau dans votre vin [rouge] et que tout n'est pas tout rouge ou tout vert.

Parce qu'à la suite de mon billet Hausse des frais de scolarité : médias sociaux versus la réalité — qui n'était en RIEN une prise de position pour la hausse des frais de scolarité —, on se rend compte qu'il est plutôt difficile pour les rouges d'accepter que le public en général n'appuie pas la même position. Il semble aussi ardu pour ce clan de constater aussi qu'environ seulement 35 % des étudiants (collèges et universités) sont en grève, donc une minorité.

Mais au fait, comment pouvez-vous vous insurger contre le fait qu'un peu plus de 50 % des gens ne vous appuient pas ? Si j'étais étudiant, je serais TRÈS FIER qu'environ 45 % de la population soit derrière moi ! C'EST ÉNORME ! Mais non, vous préférez voir ce qui est négatif... Le verre est à moitié vide, c'est ça ?

Un fou dans une poche

Certains m'ont reproché de ne rien apporter au débat en comparant des sondages d'opinion. Encore une fois, ce sont ceux qui étaient contre la hausse qui se sont exprimés ainsi. Je répondrai que chaque loi, chaque règlement, chaque façon de faire en société se doit d'avoir un minimum de degré d'acceptabilité sociale pour que ça passe. Comme pour l'interdiction de consommer de l'alcool aux conducteurs de 21 ans et moins.

Or, le fait d'apporter quelques chiffres concernant l'opinion publique dans ce débat — chiffres critiqués par les rouges, mais peu importe, le débat n'est tellement pas là — ne fait que démontrer le pourquoi de l'immobilisme de Charest et de Beauchamp concernant les frais.

Pour une fois qu'une position de Charest est acceptée socialement, pourquoi se tirerait-il dans le pied à l'aube d'élections probables — d'autant plus que "les jeunes ne votent pas" ?

Un fou dans une poche, dirait grand-père.

Alors Line Beauchamp ouvre des discussions, mais sur un sujet connexe... Pour brouiller les pistes. Classic !


Vandalisme, la bête noire

Maintenant, les rouges, vous allez faire quoi pour mettre la population de votre côté ?

Des actes de vandalisme ? Bloquer un pont ? Faire tomber un viaduc (me semble qu'ça fait longtemps, on serait dû) ?!

C'est l'opinion publique qu'il faut changer, chers amis arborant le carré rouge. Et en vous en prenant aux citoyens, vous n'arriverez à rien.

Les actes de vandalisme prennent souvent le dessus dans les nouvelles, récemment. Et vos associations ne les discréditent pas ?! Pourtant, il ne serait pas bizarre de penser que certains de ces actes furent commis par des groupuscules n'ayant rien à voir avec le débat, mais qui en profitent pour foutre la merde, non ? À moins que...

Bref, je vous souhaite que le prochain sondage ne soit pas effectué dans le métro.

Allez, à go, on est plus brillant que Line Beauchamp, on met de l'eau dans son vin et on remet les pendules à l'heure.

GO !

 

Suivre Giscard Tremblay sur Twitter: www.twitter.com/Gis99

Suivre Le HuffPost Québec