Giscard Tremblay

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Giscard Tremblay
 

Manifester contre... contre quoi, donc?

Publication: 24/07/2012 06:36

Le 22 juillet 2012, c'était la 73 205e manifestation -- illégale, but who cares anymore? -- de la part des carrés rouges, à Montréal -- la métropole qui se meurt de canicule en canicule et de banc de neige en banc de neige.

Je dis "les carrés rouges" parce qu'on ne peut plus employer "les étudiants"; y'a n'importe qui dans ces manifs, même des drop-out, des itinérants contre la mondialisation et des cagoulés qui n'ont jamais voté de leur vie.

J'exagère juste assez pour vous faire plaisir. Mais saviez-vous que même Camille Robert, co-porte-parole de la CLASSE, ne sait plus pourquoi ils manifestent ?

«Tout ça s'inscrit dans un contexte. C'est pas seulement la hausse des frais de scolarité, mais c'est aussi la taxe santé, la hausse des tarifs d'électricité, donc c'est tout ça qu'on dénonce aujourd'hui (La Presse).»

Un contexte. Tarifs d'électricité. Tout ça, dit-elle. Hum.

Et il parait qu'elle n'a même pas pouffé de rire après avoir déclaré ça aux médias. Ce sera une grande politicienne.

Dénoncer pour dénoncer

Il y en a qui donnent pour donner. D'autres semblent dénoncer pour dénoncer. Juste parce que c'est à la mode d'en avoir plein le cubicule du gouvernement et de la bureaucratie qui coûte de plus en plus cher.

L'étudiant arborant le carré rouge avait mordu sa proie presque fatalement à plusieurs reprises -- dont la démission de Mme Beauchamp. Puis, voyant que la proie laissait de l'ouverture, mais n'allait pas se laisser dévorer sans se débattre un peu, l'étudiant s'est dit qu'il n'allait jamais faire de compromis. Ça a de l'orgueil, un étudiant.

Mais pas autant qu'un mauvais Premier Ministre, par contre.

L'étudiant, dans sa grande naïveté de vouloir changer les choses -- tout comme il pensait que papa allait lui prêter sa Audi pour aller à son bal de finissants --, s'est dit qu'il allait frapper sur TOUT ce qui peut toucher le gouvernement en place. TOUT ! Même la mondialisation, les banques, Hydro-Québec, les juristes, et caetera jusque l'autre bord de la rue.

C'est grave, il n'y a presque plus de manifestants qui répondent à la question « Pourquoi manifestez-vous aujourd'hui? » par « la hausse des frais de scolarité ». Sans compter ceux qui commencent leur réponse par « Il fait beau aujourd'hui, c'est une belle occasion de marcher. »

Bloquer pour la démocratie ?

Votre cause était juste. Noble. Là, vous vous êtes enflés la tête. Vous avez laissé toutes les causes arborer le carré rouge et vous êtes vous-mêmes perdus dans vos revendications. C'est bien beau, être 500 000 (CUTV) ou une centaine (Journal de Montréal) pour marcher dans les rues, mais encore faut-il savoir pourquoi on bloque des ponts, des routes ou des édifices à bureaux.

« Bloquer la rentrée » en remettant des tracts lors des manifestations représente votre énorme désir de démocratie ?

Et la décision des tribunaux concernant le maintien de 78 jusqu'au procès, vous vous en foutez aussi ?

Et ne pas reconnaître les prochaines élections si c'est Charest qui rentre, c'est aussi votre idéal démocratique ?

- On est écoeurés de Charest pis de son gouvernement corrompuuuuuu !!!

- Il y aura des élections pour ça. Et il ne se passera rien d'ici là. Alors, pourquoi manifestez-vous ?

- ...

- Bien c'est ça, tu iras voter, cette fois. Rentre à la maison, là...


Loading Slideshow...
  • Quelques images de la manifestation

  • Quelques images de la manifestation

  • Quelques images de la manifestation

  • Quelques images de la manifestation

  • Camille Robert, porte-parole de la CLASSE

 

Suivre Giscard Tremblay sur Twitter: www.twitter.com/Gis99

Suivre Le HuffPost Québec