LES BLOGUES

Élections législatives au Mali: les résultats du second tour sont attendus

17/12/2013 01:06 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Le 15 décembre, quelque 6,5 millions de Maliens ont participé au second tour des élections législatives, dernière étape d'un processus électoral qui, après l'élection présidentielle remportée le 11 août par Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), doit sceller le retour à l'ordre constitutionnel. Cet ordre avait été interrompu le 22 mars 2012 par un coup d'État mené par le capitaine Amadou Sanogo, ayant précipité la chute du nord du pays aux mains de groupes djihadistes.

Lors du premier tour des élections législatives, qui s'est tenu le 24 novembre, seuls 19 sièges ont été pourvus sur les 147 que compte l'Assemblée nationale. Malgré le support de la communauté internationale et du gouvernement malien dans la préparation et la supervision des élections, les premières observations du déroulement des élections dans les communes 2 et 4 de la capitale, Bamako, indiquent que la participation sera de moins de 25%, soit un taux de participation encore plus faible qu'au premier tour qui était de 38,62%.

Pour quiconque est à l'écoute de la population malienne, la faible mobilisation aux élections législatives n'est pas une surprise. Les alliances contre nature entre partis ont découragé plusieurs électeurs. De plus, plusieurs candidats aux élections législatives le sont par opportunisme économique et non par conviction politique. Certains oeuvrent même sans base ou plateforme électorale, ne clamant que des slogans, rapidement déchiffrés par la population comme n'étant que des promesses vides détachées de la réalité et des vrais besoins.

Toutefois, le scrutin s'est déroulé de manière ordonnée, le calme, ce qui démontre à nouveau le désir du peuple malien de rebâtir le pays dans un cadre démocratique, malgré son récent passé politique. Le résultat officiel sera connu le vendredi 20 décembre.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Des soldats canadiens s'envolent pour le Mali

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.