LES BLOGUES

Garder les yeux fermés devant le réchauffement climatique

L'inondation de Houston, la destruction dans les Caraïbes et la Floride, les pertes financières énormes de millions de citoyens ne sont qu'une « conspiration pour faire croire aux changements climatiques! »

19/09/2017 09:00 EDT | Actualisé 19/09/2017 09:00 EDT
Carlo Allegri / Reuters
Mère Nature aurait-elle transgressé les édits politiques des climatonégationnistes?

Au cours de son émission The Rush Limbaugh Show diffusée lundi dernier, le 4 septembre, M. Limbaugh a suggéré que l'ouragan Irma était une conspiration libérale qui est là pour convaincre le public que les changements climatiques sont réels. Le lendemain, cet animateur de radio, qui rejoint environ 20 millions d'auditeurs quotidiennement, a poussé la théorie du complot jusqu'à expliquer « à ses millions d'auditeurs que les médias exagéraient la menace pour que les gens croient au réchauffement climatique et achètent des bouteilles d'eau.» Mais deux jours plus tard, complot ou pas, il n'a pas attendu pour tester la véracité de ses théories farfelues; il a promptement quitté sa maison de Palm Beach jeudi sans dire à ses auditeurs pourquoi il ne serait pas à l'antenne le lendemain!

Ce M. Limbaugh est une parfaite illustration de la politique de la tête dans le sable face aux changements climatiques. À titre d'exemple, les expressions « changements climatiques » et « réchauffement climatique» ne doivent jamais être utilisées par les bureaucrates et employés des agences de l'État de Floride. Selon le Miami Herald, il s'agit d'une politique transmise oralement, mais non écrite. Sans doute, M. Rick Scott, gouverneur de cet État, a-t-il oublié de transmettre cet ordre politique à Mère Nature. N'eût été ce regrettable oubli, l'ouragan Irma n'aurait pas dévasté son État!!! Mère Nature aurait-elle transgressé les édits politiques des climatonégationnistes? Même en se préparant pour faire face au monstrueux ouragan, M. Scott et plusieurs médias n'osent pas aborder cette question existentielle.

L'inondation de Houston, la destruction dans les Caraïbes et la Floride, les pertes financières énormes de millions de citoyens ne sont qu'une « conspiration pour faire croire aux changements climatiques! »

Ce genre d'affirmations par des personnages qui nient les liens entre cette météo extrême et les changements climatiques nous rappelle la chanson Tout va très bien Madame la Marquise. Pour bien rire de ce spectacle politique burlesque, amusons-nous à imaginer M. Trump et M. Scott en train de mettre cette chanson en action, car, bien évidemment, Harvey, Irma et José n'existent pas. L'inondation de Houston, la destruction dans les Caraïbes et la Floride, les pertes financières énormes de millions de citoyens ne sont qu'une « conspiration pour faire croire aux changements climatiques! » «TOUT VA TRÈS BIEN, MADAME LA MARQUISE! TOUT VA TRÈS BIEN, TOUT VA TRÈS BIEN!»

C'est là le mantra des climatonégationnistes. C'est ce qui explique que la vérité climatique a de la difficulté à percer le mur des intérêts mesquins. La détermination doit vaincre la facilité à se limiter au court terme, au bilan financier du prochain trimestre. Comme le dit Ben Santer, « Je suis un scientifique du climat, et je ne laisserai pas l'ignorance gagner la partie ». Espérons que les scientifiques du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) réunis à Montréal pour une session du 3 au 8 septembre ont eu ce même genre de détermination face aux FAKE NEWS!