LES BLOGUES

Total et l'embarassant pétrole français des Desmarais

02/08/2015 08:55 EDT | Actualisé 02/08/2016 05:12 EDT

Honorable premier ministre Harper,

Suite au reportage choc d'hier de la journaliste Sophie Langlois au Téléjournal de 22 h, je me sens totalement impuissant quant au sort actuel des enfants assassinés et de toutes ces femmes agonisantes qui crèvent de faim sur les routes du Soudan du Sud.

Je suis surtout révolté comme d'autres Québécois et Canadiens, spécialement en cette imminente campagne électorale fédérale aux enjeux pétroliers ici et qui devrait concerner notre aide internationale canadienne axée selon vos priorités sur la santé maternelle et infantile.

«J'ai la tête qui éclate. J'voudrais seulement dormir. M'étendre sur l'asphalte...» Et me laisser mourir, comme le dit malheureusement trop bien la chanson de Luc Plamondon, interprétée déjà par Fabienne Thibeault et Garou. Cependant, réagirez-vous seulement lorsque moi et d'autres citoyens irons nous étendre sur l'asphalte devant votre résidence du 24, Sussex Drive, à Ottawa ou, passivement comme tous ces enfants torturés et ces Africaines systématiquement appauvries... mais cette fois devant la vaste entrée d'asphalte polie du Domaine Laforest de la famille Desmarais, à Sagard et à Pointe-au-Persil dans Charlevoix?

Selon le chroniqueur Léo-Paul Lauzon, cette famille canadienne profite d'importants abris fiscaux du fédéral, alors qu'elle est, de surcroit, fort bien investie dans Total, la pétrolière française au cœur de l'actuel conflit guerrier au Darfour et au Soudan, tout comme la China National Petroleum Corp. (CNPC) à Pékin, dorénavant glaciale ville olympique.

Mon geste pacifique serait simplement de questionner et, surtout, rappeler humblement à l'ordre notre riche famille qui est amie avec les Bush et quelques royautés de ce monde, toujours bien accueillies à Sagard. Je pense entre autres à leurs partenaires industriels de la famille Frère de Belgique ou aux chasseurs d'éléphants et de lions tel l'ex-roi déchu Juan Carlos d'Espagne au Botswana, comme au temps colonial révolu de Tintin au Congo.

Mon geste fort et symbolique serait évidemment de rappeler au sélect clan - représentant canadien du 1% - leur rôle névralgique et leurs investissements majeurs dans la pétrolière française Total.

Cette transnationale a été très florissante sous la junte militaire birmane, qui a exclu du pouvoir la démocrate Ang Saan Suu Kui, prix Nobel de la Paix 1989.

Total est aussi... totalement embarrassante au Soudan du Sud depuis 2008 - année correspondant en quelque sorte au début de votre mandat comme premier ministre - tel que soulevé par le passé dans un article et alerte de l'un de vos amis journalistes, Martin Bisaillon, du sérieux Canal Argent.

Une aide moins coûteuse qu'un seul F-35 canadien

Monsieur Harper, pour les enfants affamés et les femmes Africaines, merci de considérer fortement et au plus tôt - bien avant le 19 octobre prochain, jour du vote - une meilleure aide alimentaire «triangulaire» aux gens du Darfour et du Soudan, qui ont tout pour nourrir leur population.

Ce serait nettement moins que le coût d'un seul avion de guerre inutile F-35 ou d'un seul destroyer de votre royale Majesté. Merci d'aider plutôt et de le faire en coopération avec votre homologue premier ministre chinois et, pourquoi pas, avec la famille Desmarais précurseur des relations commerciales avec la Chine.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Funérailles du patron de Total, Christophe de Margerie

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter