LES BLOGUES

Claude Jutra et notre devoir de mémoire

18/02/2016 09:33 EST | Actualisé 18/02/2017 05:12 EST

Aux Honorables

Hélène David, ministre de la Culture du Québec ;

Mélanie Joly, ministre du Patrimoine du Canada ;

Denis Coderre, maire de Montréal.

Bravo pour votre processus de changements de noms de rues, de parcs et noms de lieux, et votre tolérance zéro quant aux actes odieux de pédophilie maintenant associés au cinéaste Claude Jutra.

Cependant, votre mémoire vive et collective et la mienne doivent-elles inclure dorénavant un changement de nom pour la rue Wolfe ou la rue Amherst ? Dans mon livre à moi, Jeffrey Amherst, officier britannique et baron, n'avait-il pas de notoires tendances génocidaires ? L'administrateur colonial avait discuté avec son colonel Henry Bousquet «de l'idée de provoquer une épidémie de variole en distribuant des couvertures exposées à la maladie, au sein de tribus indiennes qui leur résistaient».

«Nous sommes en 2016»

Faut-il aujourd'hui être cohérent et changer également le nom de toute école, toute rue ou tout boulevard John-A.-MacDonald, ancien premier ministre du Canada, pour son attitude raciste à l'égard des Autochtones au XIXe siècle ? En contrepartie, je vous propose le nom de Susan La Flesche Picotte, cette Sioux première femme médecin autochtone dans les Amériques.

Doit-on renommer enfin le boulevard Pie-IX, dans mon quartier, qui fend du sud au nord l'île de Montréal jusqu'à Laval, en raison de ses positions antijuives ? L'Italien Pie IX a régné en despote absolu, refusant et condamnant les idées libérales et démocratiques de son temps. Ses positions ont obligé les juifs de Rome à vivre humiliés dans le dernier ghetto d'Europe avant l'arrivée des nazis au pouvoir. Il a même organisé le rapt d'au moins un enfant juif pour le baptiser. Le cas le plus connu et le mieux étudié par les historiens est celui du jeune Edgard Mortara, arraché à sa famille à l'âge de... 6 ans.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Affaire Jutra: réactions

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter