LES BLOGUES

Que ce conseil des ministres gouverne comme nous le méritons

27/04/2014 09:06 EDT | Actualisé 27/06/2014 05:12 EDT

Le premier ministre Couillard a finalement présenté son conseil des ministres. Première surprise, il a beaucoup insisté sur l'importance de redresser l'économie en laissant entendre que des décisions difficiles devront être prises. Je croyais entendre le discours de la CAQ pendant la campagne électorale, pas le discours libéral. Est-ce que François Legault s'est encore une fois fait chiper une de ses idées, lui qui avait eu la franchise de ne pas cacher pendant la campagne électorale une idée impopulaire mais justifiée?

Ce cabinet compte 14 petits nouveaux, pardon, disons 14 nouveaux élus, puisque Jacques Daoust n'est pas petit, il est grand. De plus, le Dr Barette fait partie du groupe et lui non plus n'est pas petit.

Lise Thériault devient vice-première ministre, une habitude semble-t-il chez les libéraux de nommer une femme pour servir de paravent pour le premier ministre. Espérons qu'il ne lui arrivera pas les mêmes problèmes que Nathalie Normandeau, une de ses prédécesseures qui semble dans de beaux draps, en tout cas pas en satin. La loupe de l'UPAC scrute ses agissements et ceux de son entourage alors qu'elle était ministre. Des soupçons de malversations dans le financement politique en semblent la cause.

Comme ministre de la Sécurité publique, Madame Thériault devra se montrer moins fanatique que ce qu'elle nous a fait voir pendant la campagne électorale alors qu'elle défendait l'idéologie et le parti libéral. Autrement, elle pourrait déclencher une chasse aux sorcières par pure vengeance, ce qui ne correspondrait pas aux propos de son chef qui souhaite entre autres une meilleure harmonie dans les échanges à l'Assemblée nationale.

Applaudissons la nomination de Monsieur Robert Poëti, ex-policier, comme ministre des Transports, un ministère qui se doit d'être surveillé à cause des habitudes prises par certains de ses fournisseurs et de ses fonctionnaires selon ce que nous apprenons à la commission Charbonneau ces jours-ci.

Le Dr Bolduc se voit attribuer le ministère de l'Éducation, du Loisir et des Sports en plus de celui de l'Éducation supérieure, lui qui n'a pas été impressionnant comme ministre de la Santé. Il devra faire ses classes et rapidement générer des résultats positifs pour un secteur névralgique de notre société nécessitant aussi des budgets importants.

Est-ce que l'expérience de Sam Hamad comme ministre des Transports lui sera utile à freiner les ardeurs des syndicats et des entrepreneurs en construction de grands projets à titre de ministre du Travail? Est-ce que Pierre Moreau sera un interlocuteur crédible et fiable pour les municipalités? Ou bien aura-t-il tendance à attribuer des grands projets aux amis du parti qu'il veut diriger un jour?

La présence de certains ténors du gouvernement Charest dans des postes importants dans ce nouveau cabinet ne nous convainc pas du renouveau de l'équipe.

Les Jean-Marc Fournier, Lise Thériault, Pierre Moreau, Sam Hamad, Yves Bolduc et Pierre Arcand occupent encore des postes-clés et il faudra voir si leur comportement sera différent. Il ne faudrait pas revenir aux vieilles habitudes qui ont conduit à la création de la commission Charbonneau.

Heureusement, il y a cette ligne d'attaque économique prometteuse. Souhaitons que Messieurs Leitao, Coiteux et Daoust réussissent à assainir les finances de notre province et à favoriser la création de la richesse. Ce trio mérite nos encouragements et notre appui.

Que le conseil des ministres gouverne comme nous le méritons, pour notre bien collectif!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le cabinet ministériel de Philippe Couillard


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?