LES BLOGUES

Bienvenue aux réfugiés syriens

21/12/2015 04:30 EST | Actualisé 20/12/2016 05:12 EST

Maintenant qu'un premier contingent de réfugiés syriens a mis les pieds à Montréal, il faut faire les démarches nécessaires pour bien les accueillir et leur donner le goût de s'intégrer et de contribuer positivement à l'évolution de notre société.

C'est pourquoi j'ai pensé leur concocter un cours de français combiné à une introduction à la géographie de la métropole avec comme objectifs de les aider à parfaire leur compréhension du français en se retrouvant plus facilement à Montréal.

AVERTISSEMENT: LA LECTURE À VOIX HAUTE FACILITERA LA COMPRÉHENSION.

En quittant l'aéroport, nous souhaitons tous que vous ressentiez une montée de liesse en vous dirigeant vers le boulevard des dentistes, Décarie. Si la circulation y est trop dense, puisque le bouchon débute toujours aux environs de Liège, il est possible que vous vous rendiez à la rue L'Acadie de tourner sur le boulevard des richesses accumulées, Laurentien. Vers le nord, vous croiserez l'intersection la plus froide de Montréal, Des Pins-Gouin ou encore, celle du vieux grincheux, Henri-Bourassa-Lajeunesse. Cela dépend de votre conducteur, un indécis de la rue Ouimet.

Tout droit, vous entreverrez le sobre boulevard Lacordaire, la rue des gratte-ciel, Viau, la rue du pur incapable de bouger, Langelier et le récent boulevard Pie-IX. Vers le sud, vous emprunterez possiblement la rue du svelte, Saint-Urbain serrée sans remarquer en passant le quartier juif autour de la rue du rusé Bernard. Il est possible que vous Laurier manqué à cette heure tardive. Plus au sud, vous pourriez être effrayés de voir la Côte-des-Neiges, fumisterie ou menace réelle seulement cinq mois par année.

Lorsque vous serez plus à l'aise de circuler à Montréal, vous pourrez vous rendre au centre-ville et voir cette rue de promesses, Maisonneuve ou déambuler sur la rue de cette grande vedette du cinéma, madame Shields, cette Sherbrooke. Vous y constaterez que la présence de certaines rues malpropres, Panet et Taché, sans même avoir à vous rendre à Lasalle. Vous verrez aussi que les Montréalais sont très possessifs concernant Notre-Dame. Il ne servira à rien aux plus extrémistes d'entre-vous de chercher des objets de vengeance sur Place-d'Armes et tout à côté vous remarquerez une autre anomalie appelée Champ-de-Mars qui ne verdira qu'en avril.

Lorsque vous verrez le Stade olympique et les installations qui l'entourent, vous penserez qu'il pourrait faire Ontario. Au centre commercial du rieur silencieux, Galeries d'Anjou, vous ne serez pas loin du boulevard des gens de la haute, Couture.

Ceux d'entre vous qui obtiendront un emploi pourraient être invités sur la rue des paresseux, Vachon, alors que vos employeurs souhaiteront vous rencontrer sur la rue Vaillant. Nous vous souhaitons de Beauséjour parmi nous en vous constituant un Beaubien que vous aurez mérité grâce à votre labeur, même si votre patron habitué à compter Séguin, vous le remettait de façon cavalière en disant: «Quintin». Ne le laissez jamais vous dire Thérien.

Bienvenue au Québec! Bienvenue à Montréal! Que votre nouveau lieu de résidence vous fasse vivre une Bonaventure! Rappelez-vous que le métro peut ouvrir les portes de l'Université de Montréal.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Children In Refugee Camps

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter