Gabrielle Dadié

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Gabrielle Dadié
 

Ces femmes qui n'aiment pas le foot

Publication: 15/06/2012 00:00

Voici arrivé le tournoi de l'Euro, attendu avec impatience par les « soccerphiles» et avec angoisse par les «soccerphobes». Autrement dit ces femmes qui sont insupportées par tous ces coups de sifflet d'arbitre et les cris des foules partisanes qui brandissent pour l'occasion maillots et drapeaux à l'effigie de leur équipe favorite, quand elles n'ont pas le visage bariolé aux couleurs des pays participants, que ce soit dans les arènes des stades ou dans les bars.

Nous n'avons toujours pas compris le football, dont le principe consiste à regarder des joueurs courir après un ballon rond, qu'il leur faut à tout prix mettre dans le filet de l'équipe adverse à l'aide d'ingénieuses esquives, en évitant au passage tout carton jaune ou rouge, et que seul le fanatique vautré sur le canapé, les yeux rivés sur l'écran de la télévision peut apprécier en hurlant au but.

La femme du gars qui aime le foot n'en peut plus de manquer ses émissions de téléréalité bas de gamme, mais qui lui font tant de bien à l'âme, car la télé est annexée. Elle surfe donc à n'en plus finir sur Internet et sort avec ses copines, toutes autant au désespoir de céder leur moitié à ce tournoi qui retentit chez les adeptes autant que le mondial de football.

La saison appréhendée à peine commencée, vous voilà à entendre (car vous ne regardez pas) du foot en fond sonore, en boucle encore et encore. Le match enregistré par Tivo le midi - parce que l'homme est au travail - passe à tue-tête le soir à l'heure du souper (bravo pour la paix des couples !). Il le regarde pendant trois heures, entre retour en arrière et arrêt sur image, avant de récidiver le lendemain et tous les autres jours de la semaine. Quand il n'est pas dans un bar irlandais avec ses amis à risquer une baston entre supporters...

Ces joueurs suant à en perdre haleine vont s'affronter et s'éliminer - quart de finale, demi-finale et enfin finale - pendant trois longues semaines au cours desquelles nous perdons nos hommes totalement hypnotisés par l'évènement, et notre télécommande. Sans oublier le fait que le foot s'invite dans le lit conjugal lorsque l'homme rêve qu'il est Cristiano Ronaldo et qu'il vous balance un coup de pied en plein sommeil.

L'homme tente de vous intéresser un tantinet à ce sport lorsque, malheur, vous lui demandez l'équipe qu'il soutient. Pendant la mi-temps, il vous raconte des potins sur les joueurs. Celui- là viendrait de se séparer de sa bombe atomique mannequin, cet autre se serait fait pincer pour adultère, mais vous restez de marbre. Oh ! L'homme vous informe également que de plus en plus de femmes jouent au football. Je vous salue mesdames.

Le match reprend. Cours Forest, cours. Mais au fait, il est où le ballon ? Zut ! Own goal. Un joueur vient de marquer dans son propre camp et l'homme est déprimé pour le restant de la soirée. Encore deux semaines à tenir.

Les 16 sélections de l'Euro 2012

Loading Slideshow...
  • Espagne

    Sélectionneur : Vicente del Bosque (61 ans)

  • Pays-Bas

    Sélectionneur : Bert Van Marwijk (60 ans)

  • Allemagne

    Sélectionneur : Joachim Löw (52 ans)

  • Portugal

    Sélectionneur : Paulo Bento (42 ans)

  • France

    Sélectionneur : Laurent Blanc (46 ans)

  • Angleterre

    Sélectionneur : Roy Hodgson (64 ans)

  • Italie

    Sélectionneur : Cesare Prandelli (54 ans)

  • République Tchèque

    Sélectionneur : Michal Bilek (47 ans)

  • Russie

    Dick Advocaat (64 ans)

  • Croatie

    Sélectionneur : Slaven Bilic (43 ans)

  • Danemark

    Sélectionneur : Morten Olsen (62 ans)

  • Suède

    Sélectionneur : Erik Hamren (54 ans)

  • Pologne

    Sélectionneur : Franciszek Smuda (63 ans)

  • Ukraine

    Sélectionneur : Oleg Blokhine (59 ans)

  • Grèce

    Sélectionneur : Fernando Santos (57 ans)

  • Eire

    Sélectionneur : Giovanni Trapattoni (73 ans)

 
Suivre Le HuffPost Québec