LES BLOGUES

La mérule pleureuse: vous ferez plus que pleurer si vous la croisez!

10/06/2016 08:55 EDT | Actualisé 11/06/2017 05:12 EDT

La mérule pleureuse, ça vous dit quelque chose? Si c'est le cas, c'est probablement parce que vous êtes un mycologue, un expert en décontamination ou un propriétaire qui a malheureusement croisé sa route. Et croyez-moi, quand vous saurez ce qu'elle est, vous n'aurez aucunement envie de la rencontrer!

Peu connue et pourtant très ravageuse, la mérule pleureuse est un champignon. Mais il ne s'agit aucunement d'une espèce comestible et appréciée comme la morille. Elle s'attaque plutôt au bois présent dans les habitations et est littéralement un cauchemar pour les propriétaires. On la surnomme d'ailleurs le cancer des maisons!

Ce champignon ressemble à quoi au juste?

L'apparence de la mérule pleureuse évolue et se modifie dépendamment des conditions favorisant sa croissance. Lorsqu'elle est dans un milieu humide, celle-ci prend l'apparence d'un épais feutre blanc d'allure cotonneuse. Mais quand l'humidité se fait plus rare, elle prend plutôt une coloration grisâtre et peut parfois être marbrée de beige ou de violet.

serpula lacrymans


Elle aime s'en prendre au bois, plus particulièrement le bois des résineux, comme le sapin, l'épinette et le pin. Et ce sont les mêmes types de bois utilisés par les matériaux de construction des habitations. Pas surprenant qu'elle se sente si bien dans nos maisons!

Lorsqu'elle grandit et atteint une taille considérable, la mérule devient très adhérente au bois qu'elle a infecté. Son contour devient alors blanc et sinueux et le centre est visqueux, alvéolaire et de couleur rouille très soutenue.

Quelles sont les principales conditions favorisant son développement?

L'humidité et un manque d'aération sont une « combinaison gagnante » à la croissance de ce champignon. Toutefois, ce qui est étonnant, c'est qu'il n'est pas nécessaire que ces conditions soient constantes : une courte période de sécheresse ne suffira pas à la stopper!

La température joue également un rôle dans sa propagation. On remarque qu'elle préfère une ambiance entre 20 et 25 degrés Celsius, soit exactement celle que nous maintenons dans nos habitations!

Elle aime particulièrement l'obscurité. Elle a toutefois besoin d'une quantité minimale de lumière afin d'assurer sa survie. Ce n'est pas pour rien qu'on la retrouve généralement dans les vides sanitaires, les faux planchers et les sous-sols.

Une fois apparue, elle fait quoi la mérule?

Une fois que la mérule pleureuse s'est installée, il est malheureusement trop tard pour intervenir. Dans la majorité des cas, la seule solution est la démolition de la maison. S'il est encore possible d'intervenir, c'est un pensez-y-bien : les travaux seront majeurs et le bâtiment sera inhabitable pour un bon moment!

Quelles sont les précautions à prendre?

Afin d'éviter d'être aux prises avec ce champignon dévastateur, vous devez entretenir périodiquement votre habitation. Je vous conseille également de veiller à ce qu'elle soit bien aérée et que le taux d'humidité ambiant soit sous contrôle. Et pas seulement dans les espaces habitables, mais aussi le vide sanitaire, le grenier et le sous-sol, ces endroits qu'elle aime tant.

Bien que la mérule pleureuse soit peu répandue à l'heure actuelle au Québec, je ne souhaite à personne d'être aux prises avec ce champignon dévastateur!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le marché de l'immobilier au Canada: villes les plus et moins accessibles

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter