LES BLOGUES

Mes excuses à Daniel Weinstock

11/12/2013 12:07 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Nous avons remplacé le texte original de ce blogue, intitulé L'excision peut-elle faire l'objet d'un accommodement raisonnable?, par cette lettre d'excuses de son auteur, François Doyon, qu'il adresse à Daniel Weinstock.

Par la présente, je tiens à préciser que les propos de Daniel Weinstock que j'ai rapportés dans le blogue «L'excision peut-elle faire l'objet d'un accommodement raisonnable?», publié sur le Huffington Post Québec, ont malheureusement été cités hors contexte.

Il s'agit des deux citations suivantes: «L'interdiction pure et simple ne va rien changer, parce que la pratique va se poursuivre clandestinement» ; «Peut-être que nous pouvons trouver un compromis à l'hôpital, où l'on pourrait effectuer une sorte de rituel de marquage qui ne serait pas une mutilation, ce serait considéré comme une circoncision rituelle pour les membres de cette culture, mais sans nuire aux femmes».

Ces propos rapportés par Daniel Weinstock à la conférence de Berkeley en 2008 sont la description d'une proposition qu'il rejette, bien qu'il puisse comprendre et respecter le fait que certains médecins puissent la trouver raisonnable. Attribuer ses propos à Weinstock n'était pas justifié. J'avais mal compris les propos de Weinstock et je suis sincèrement désolé de les avoir incorrectement rapportés dans mon article.

Je vous prie d'accepter toutes mes excuses.