LES BLOGUES

De l'ésotérisme au cégep?

Il devrait être interdit d'enseigner des disciplines ésotériques comme l'acupuncture dans les cégeps.

04/07/2017 11:27 EDT | Actualisé 04/07/2017 11:27 EDT
Jacob Wackerhausen
Le ministère va-t-il maintenant ouvrir un programme en homéopathie ou un DEC en reiki?

Selon ce qui est rapporté par La Presse, Emmanuel Francoeur, un enseignant en acupuncture au Collège de Rosemont est sévèrement blâmé par son ordre professionnel pour s'être servi de sa profession pour tenter de recruter des clientes au sein de La Mission de L'Esprit-Saint, une secte controversée située dans les Laurentides.

Pour l'instant, la direction du Collège de Rosemont n'a pas l'intention d'imposer de mesure disciplinaire à Emmanuel Francoeur, du moins tant que le Conseil de discipline de l'Ordre des acupuncteurs n'aura pas déterminé la sanction. « Les étudiants n'ont pas à craindre », affirme le directeur général du collège, Stéphane Godbout.

Stéphane Godbout fait preuve d'une déshonorante mollesse. Emmanuel Francoeur devrait d'abord être blâmé parce qu'il pratique et enseigne l'acupuncture et le Collège de Rosemont devrait rembourser les étudiants pour avoir offert un programme de pseudo médecine.

Des cours d'ésotérisme

Le programme d'acupuncture du cégep de Rosemont comporte des cours basés sur des croyances ésotériques qui sont en contradiction avec les connaissances scientifiques :

  • Un cours de pensée médicale chinoise où sont enseignées les théories ésotériques du Ying Yang et du Wu Xing;
  • Un cours sur la physiologie chinoise traditionnelle où l'on enseigne la théorie pseudoscientifique des « Entités psychovisérales »;
  • Deux cours sur « L'évaluation énergétique » où l'on enseigne la théorie ésotérique du pouls chinois et où on présente une grille diagnostic [sic]. Diagnostiquer est pourtant un acte strictement réservé aux médecins. Pour éviter les poursuites, l'entourloupette consiste à dire que c'est le champ énergétique qui est diagnostiqué, pas le corps physique.

Il est incohérent d'enseigner des doctrines ésotériques dans le cadre d'une formation collégiale où les élèves doivent également suivre des cours de philosophie où on enseigne la pensée critique et l'argumentation rationnelle.

Bullshit médicale

L'acupuncture se base sur des composantes du corps humain et des principes ésotériques dont l'existence n'est pas reconnue par la science anatomique moderne. Par exemple, il n'y a aucune corrélation entre la carte des méridiens utilisés en acupuncture et la disposition réelle des organes et des nerfs du corps humain.

On peut se fier à l'acupuncture parce qu'elle possède 4 000 ans d'expérience? C'est un sophisme de l'appel à la tradition basée sur un mensonge, car le terme « méridien » a été utilisé pour la première fois en 1939 par le français Georges Soulie de Moran. Sans parler du fait que la technologie nécessaire pour fabriquer les aiguilles d'acupuncture n'existait pas, il y a quatre millénaires.

Selon le National Council Against Health Fraud (NCAHF), les recherches sérieuses effectuées au cours des dernières décennies n'ont pas démontré l'efficacité de l'acupuncture dans le traitement de quelques maladies que ce soit. L'acupuncture ne semble pas plus efficace que l'effet placebo.

Les études sur lesquelles s'était basée l'Organisation mondiale de la Santé présentaient des problèmes méthodologiques: « La façon idéale de prouver que l'acupuncture était réellement efficace aurait été de donner un traitement placebo au groupe "contrôle", c'est-à-dire lui administrer quelque chose semblant identique à l'acupuncture, mais complètement inactif. Malheureusement, trouver ce genre de placebo s'est révélé difficile : comment inventer une thérapeutique qui ressemblerait à l'acupuncture, mais qui ne serait pas réellement de l'acupuncture? » (Simon Singh et Edzard Ernst, Médecines douces : info ou intox?, Cassini, 2014)

Comment se fait-il qu'une institution publique d'enseignement, une institution qui relève du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la science et de la technologie, offre un programme de formation basée sur des théories ésotériques et pseudo scientifiques?

Le ministère va-t-il maintenant ouvrir un programme en homéopathie ou un DEC en reiki?

Le ministère devrait être blâmé pour avoir promu et officialisé un programme pseudoscientifique. L'État se doit d'être le gardien du public. Il faillit à son devoir en officialisant par un diplôme d'État des pratiques qui n'ont aucun effet prouvé. Le ministère va-t-il maintenant ouvrir un programme en homéopathie ou un DEC en reiki?

On peut vraiment douter de la capacité d'un État à rendre possible la réussite scolaire si son ministère de l'éducation officialise la pseudoscience. Une économie du savoir prospère ne peut pas se permettre un système d'éducation qui enseigne la pseudoscience.

Bref, il devrait être interdit d'enseigner des disciplines ésotériques comme l'acupuncture dans les cégeps. Je demande au Collège des médecins de faire enquête et de s'assurer que le programme d'acupuncture du cégep de Rosemont n'incite pas ses élèves à la pratique illégale de la médecine.

À LIRE AUSSI

» Québec solidaire et l'islamisme

» Cessons de protéger l'islam!

» Quelle est la tâche d'un prof de cégep?